Recherche en cours...


Recherche

statue : Prophète non identifié n° 3 ou Samson

Cette sculpture appartient à l'ensemble sculpté du choeur d'Albi réalisé entre 1474 et 1485.£Les clichés photographiques de Louis Ai Baud datés de 1882 montrent la statue da

Historique

Datation :
4e quart 15e siècle
Auteur de l'oeuvre :
Le Moiturier Antoine (sculpteur, ?) ; Colombe Michel (sculpteur, ?)
Commentaire historique :
Cette sculpture appartient à l'ensemble sculpté du choeur d'Albi réalisé entre 1474 et 1485.
Les clichés photographiques de Louis Ai Baud datés de 1882 montrent la statue dans un meilleur état que l'actuel. En etfet; le phylactère y apparaît dans son intégral ité. Il faut donc en conclure que certaines dégradations ont été causées au cours du 20e siècle.
Dans un article de la Revue du Tarn daté de l'été 2011 (op. cit.), Antoinette et Jacques Sangouard proposent d'identifier ce personnage au héros Samson. Toutefois, le phylactère présente un extrait du Livre de la Sagesse qui est habituellement attribué à Salomon.

Description

Catégorie technique :
sculpture
Matériaux et technique :
calcaire ; peint
Commentaire descriptif :
Sculpture creusée dans un bloc de calcaire rectangulaire. Son revers est ébauché. L'ensemble est polychrome, en particulier le manteau qui s'enrichit de nombreux motifs dorés à base de rinceaux et de fleurons réalisés selon la technique des brocards appliqués.
D'un canon court, ce personnage présente une atrophie du tronc et des épaules.
Représentation :
prophète, en pied ; Samson (?) ; phylactère
Précision sur la représentation :
Ce personnage présente un visage très presque grimaçant. Les rides du front, les ridules qui prolongent les yeux et les rides qui animent son cou sont autant de détails qui contribuent à rendre le visage de ce prophète très réaliste. Le traitement des sourcils et le rendu polychrome de la pilosité rajoutent à la vérité de ce visage encadré par un chevelure brune mi-longue s'épaississant sur ses épaules.
Il porte une étonnante toque godronnée qui la coiffe. Réalisée dans un cuir épais, retenu autour de la tête par une étoffe torsadée, cette toque est relevée sur son pourtour avec une découpe ornementale. Elle décrit sur le front une sorte de diadème à base de rayons alternativement droits et flamboyants au de us de petits godrons qui semblent ornés de clous dorés.
Le prophète porte une robe ample, taillée dans un tissus très épais et très lourd. Les longs plis tuyautés qui se terminent en se cassant sur les chevilles du personnage animent la base de la statue.
Dimensions :
h = 142 ; la = 52 ; pr = 43
Etat de conservation :
manque
Précisions sur l'état :
De légers éclats dans la polychromie. Le bout du majeur gauche est détruit. Il manque environ 5 cm de phylactère sous la main droite
Marques et inscriptions :
inscription (en relief, sur l'oeuvre)
Précisions sur les inscriptions :
Inscription sur le plylactère: "MORTE RURPISSIMA CONDEMNEMUS EUM. SAPIENCE 2"

Localisation

Commune :
Albi
Adresse :
Sainte-Cécile (place)
Aire d'étude :
Tarn
Edifice de conservation :
cathédrale Sainte-Cécile
Référence de l'édifice de conservation :
IM81001038
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
flanc sud du déambulatoire, entre la travée 7 et la travée 8

Oeuvres liées

Vue de la cathédrale depuis le sud-sud-ouest.
Sainte Cécile s'apparente, par sa forme et la simplicité de ses lignes, aux églises gothiques du Midi toulousain, mais elle les surpasse par son ampleur et l'élan de ses contreforts, harmonieusement arrondis et répartis. Côté sud, son allure de forteresse est tempérée par la porte de Dominique de Florence (v. 1400) et par le porche ou "baldaquin" (v. 1530), chef-d'oeuvre du gothique. On a
L'ensemble est commandité par l'évêque Louis Ier d'Amboise et probablement réalisé par les sculpteurs Michel Colombe ou Antoine Le Moiturier dans le dernier quart du 15e siècle.£L'étude détaillée qui a été menée semble confirmer l'hypothèse selon laquelle quatre ateliers distincts oeuvrèrent à la statuaire du choeur. Certains ont travaillé sur des ensembles localisés de façon ho

Illustrations


Albi (Tarn), cathédrale Sainte-Cécile.
Référence : IVR73_20118150194NUCA - Vue d'ensemble. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), cathédrale Sainte-Cécile.
Référence : IVR73_20118150195NUCA - Détail de la partie supérieure du prophète. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), cathédrale Sainte-Cécile.
Référence : IVR73_20118150196NUCA - Détail de la main droite et du costume. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), cathédrale Sainte-Cécile.
Référence : IVR73_20118150197NUCA - Détail du costume sur la partie droite du personnage. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), cathédrale Sainte-Cécile.
Référence : IVR73_20118150198NUCA - Détail des brocards appliqués. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), cathédrale Sainte-Cécile.
Référence : IVR73_20118150199NUCA - Détail de la partie basse de l'oeuvre. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Bibliographie :
Biget (Jean-Louis), Escoubiac (Michel), Sainte-Cécile d'Albi, sculptures, Editions Odyssée, Graulhet, 1997, p. 129 à 131, 152.
Aillaud (Louis), Rolland (Jules), Rivières de (Edmond), La cathédrale Sainte-Cécile d'Albi, ses richesses artistiques, Toulouse, 1882, pl. 24.
Sangouard (Antoinette), Sangouard (Jacques), Autour du choeur d'Albi, Samson et les symboles de l'Apocalypse, dans Revue du Tarn n° 222, été 2011, p. 217 à 223.

Informations complémentaires

Sources :
Archives photographiques des Monuments Historiques : M.H. 85.010, format 18 x 24, photographe Estève, date archivage M.H. 1926, (noir et blanc).
Référence :
IM81001084
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Rédacteur(s) :
Chabbert Roland
Date de publication :
2011
Date de mise à jour :
2013/06/03
Date de la protection :
1862 : classé au titre immeuble
Référence de la notice M.H. :
PM81000003
Intérêt de l'oeuvre :
à signaler