Recherche en cours...


Recherche

statue : Jérémie

Jérémie est l'un des personnages les plus spectaculaires de la clôture du choeur d'Albi. L'ensemble des détails de son vêtement témoigne d'une recherche exceptionnelle de ré

Historique

Datation :
4e quart 15e siècle
Auteur de l'oeuvre :
Le Moiturier Antoine (sculpteur, ?) ; Colombe Michel (sculpteur, ?)
Commentaire historique :
Cette sculpture appartient à l'ensemble sculpté du choeur d'Albi réalisé entre 1474 et 1485. Les clichés photographiques de Louis Aillaud réalisés en 1882 montrent l'oeuvre dans son état actuel. De même les clichés de Heusé datés des années 1920 et conservés aux archives des Monuments Historiques (M.H. 78 993) montrent que la sculpture n'a pas subi de dégradations ni de restaurations conséquentes depuis la fin du 19e siècle.
Notice succincte :
Jérémie est l'un des personnages les plus spectaculaires de la clôture du choeur d'Albi. L'ensemble des détails de son vêtement témoigne d'une recherche exceptionnelle de réalisme. Ce souci de rendre les personnages de l'Ancien Testament si proches du réel se confirme lorsque l'on prête attention au visage de Jérémie. Les rides qui animent le cou sont sans doute les plus spectaculaires de toute la clôture d'Albi. Elles donnent au visage une tension et un pathétique assez rarement égalé et que l'on ne retrouve que sur le visage de Jude à l'intérieur du choeur.

Description

Catégorie technique :
sculpture
Matériaux et technique :
calcaire ; peint
Commentaire descriptif :
Sculpture creusée dans un bloc de calcaire rectangulaire. Son revers est évidé. L'ensemble est polychrome.
Représentation :
Jérémie, en pied
Précision sur la représentation :
Jérémie porte un manteau blanc. Long et sans manches, ce vêtement est ouvert sur les côtés jusqu'aux épaules et refendu latéralement. retenu sous le bras droit, il se relève sur le bras gauche et décrit ainsi un plissé complexe à base de plans en U et en V essentiellement situés sur le devant de l'oeuvre. Orné d'un liseré doré et d'une double broderie rouge et bleue, ce manteau laisse voir une longue robe bleue sombre taillée dans un tissus épais mais souple. La robe est ample. Les longs plis tuyautés viennent se casser au dessus des chevilles du prophète et s'amoncellent ainsi à la base de l'oeuvre. Les plis en zigzag qui animent les manches longues de la robe traduisent aussi l'ampleur du vêtement.
Jérémie porte un chaperon de couleur rouge qui surmonte un bonnet de cuir épais. Le large col du manteau s'enrichit d'une cordelière terminée par un énorme gland. Il porte aussi une belle ceinture de cuir avec de nombreuses incrustations de métal qui apparaît à travers les multiples plis de la robe sur le flanc gauche.
Son visage est décharné ; les pommettes saillantes sont bordées par des rides qui partent du nez, les yeux sont profondément enfoncés dans les orbites et dominés par des sourcils très épais.
Dimensions :
h = 140 ; la = 58 ; pr = 74
Etat de conservation :
manque
Précisions sur l'état :
La main gauche est détruite. Altérations et écaillements de la polychromie. Important manque sur la partie supérieure du phylactère.
Marques et inscriptions :
inscription concernant l'iconographie (peinte, sur l'oeuvre) ; inscription (en relief, sur l'oeuvre)
Précisions sur les inscriptions :
Inscription "JHEREMIAS" dorée sur le socle. Inscription sur le plylactère: "PATEM IN OIBUS QI TERRAM FECIT ET CONDIDIT CELU"

Localisation

Commune :
Albi
Adresse :
Sainte-Cécile (place)
Aire d'étude :
Tarn
Edifice de conservation :
cathédrale Sainte-Cécile
Référence de l'édifice de conservation :
IM81001038
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
flanc sud du déambulatoire

Oeuvres liées

Vue de la cathédrale depuis le sud-sud-ouest.
Sainte Cécile s'apparente, par sa forme et la simplicité de ses lignes, aux églises gothiques du Midi toulousain, mais elle les surpasse par son ampleur et l'élan de ses contreforts, harmonieusement arrondis et répartis. Côté sud, son allure de forteresse est tempérée par la porte de Dominique de Florence (v. 1400) et par le porche ou "baldaquin" (v. 1530), chef-d'oeuvre du gothique. On a
L'ensemble est commandité par l'évêque Louis Ier d'Amboise et probablement réalisé par les sculpteurs Michel Colombe ou Antoine Le Moiturier dans le dernier quart du 15e siècle.£L'étude détaillée qui a été menée semble confirmer l'hypothèse selon laquelle quatre ateliers distincts oeuvrèrent à la statuaire du choeur. Certains ont travaillé sur des ensembles localisés de façon ho

Illustrations


Albi (Tarn), cathédrale Sainte-Cécile.
Référence : IVR73_19998100289NUCA - Détail du visage. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), cathédrale Sainte-Cécile.
Référence : IVR73_19998100293NUCA - Vue d'ensemble de face. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), cathédrale Sainte-Cécile.
Référence : IVR73_19998100300NUCA - Détail du profil gauche. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), cathédrale Sainte-Cécile.
Référence : IVR73_19998100301NUCA - Détail du profil droit. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Bibliographie :
Biget (Jean-Louis), Escoubiac (Michel), Sainte-Cécile d'Albi, sculptures, Editions Odyssée, Graulhet, 1997, p. 194 à 199 - 262.
Aillaud (Louis), Rolland (Jules), Rivières de (Edmond), La cathédrale Sainte-Cécile d'Albi, ses richesses artistiques, Toulouse, 1882, pl. 34.
BAUDOUIN (Jacques), De Jacques Morel à Michel Colombe, thèse de doctorat, Dijon, 1978, p. 117.
Basilique Sainte-Cécile, Albi, une visite guidée, édition APA POUX, 1990, p. 22.
LARAN (Jean), La cathédrale d'Albi, Petites monographies des grands édifices de la France, Henri Laurens, 1911, p. 81 : Photo Aillaud.
REY (Raymond), L'art gothique du midi de la France, Paris, 1934, p. 263.
BEVOTTE (Marguerite de), la sculpture à Toulouse à la fin de la période gothique, 1936, pl. 16.
Cartes postales Camilles Portes, Lavaur. Réf. I.A. n° 04.

Informations complémentaires

Sources :
M.H. 78.993, format 13 x 18, photographe Heusé, date archivage M.H. 1925, (noir et blanc)
M.H. 78.993, format 13 x 18, photographe Heusé, date archivage M.H. 1925, (noir et blanc)
Archives photographiques des Monuments Historiques : M.H. 78.993, format 13 x 18, photographe Heusé, date archivage M.H. 1925, (noir et blanc).
Référence :
IM81001077
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Rédacteur(s) :
Chabbert Roland
Date de publication :
2011
Date de mise à jour :
2013/06/03
Date de la protection :
1862 : classé au titre immeuble
Référence de la notice M.H. :
PM81000003
Intérêt de l'oeuvre :
à signaler