Recherche en cours...


Recherche

statue : Baruch

Cette sculpture appartient à l'ensemble sculpté du choeur d'Albi réalisé entre 1474 et 1485. Les clichés photographiques de Louis Aillaud présentent l'état de l'oeuvre en 18

Historique

Datation :
4e quart 15e siècle
Auteur de l'oeuvre :
Le Moiturier Antoine (sculpteur, ?) ; Colombe Michel (sculpteur, ?)
Commentaire historique :
Cette sculpture appartient à l'ensemble sculpté du choeur d'Albi réalisé entre 1474 et 1485. Les clichés photographiques de Louis Aillaud présentent l'état de l'oeuvre en 1882. Elle ne semble pas avoir subi de dégradations depuis cette époque.

Description

Catégorie technique :
sculpture
Matériaux et technique :
calcaire ; peint
Commentaire descriptif :
Sculpture taillée dans un bloc de calcaire rectangulaire dont le revers est ébauché. L'ensemble est polychrome.
Représentation :
Baruch, en pied
Précision sur la représentation :
Baruch porte une coiffe à rebord triangulaire de couleur rouge et ornée d'incrustations. Ce chaperon repose sur un bonnet de cuir qui couvre tout le crâne et s'attache sous le menton. Ce bonnet présente sur le front un ornement en métal doré, en partie caché par la coiffe.
Son visage fin et peu ridé est divisé par le nez busqué avec une racine large et ridée qui prolonge les arcades sourcilières. Les yeux en amande sont minutieusement traités au coeur d'orbites marquées. Une barbe bifide ondule en longues mèches torsadées et en mèches à crochets sur la partie inférieure de ce visage et lui donne toute sa finesse.
Baruch s'enveloppe dans un lourd manteau au plissé complexe. Tandis qu'il retient un pan de son vêtement sous son bras gauche, le pan opposé remonte sur son flanc droit, vers sa ceinture. Taillé dans un tissus épais de couleur rouge, ce manteau s'orne sur toute sa bordure d'un liseré doré tacheté de points rouges imitant la fourrure. Un large col de fourrure se rabat sur les épaules du prophète.
Largement ouvert sur le devant, ce vêtement laisse voir une robe très riche. Cette dernière est boutonnée sur le devant au moyen de boutons ornementaux posés sur un relief doré. L'ensemble est recouvert sur la poitrine par un justaucorps bordé et ajouré sur lequel se détache un col en fourrure à découpe ornementale. Une large ceinture de cuir souple à boucle métallique retient cette robe à la taille.
Dimensions :
h = 145 ; la = 55 ; pr = 36
Etat de conservation :
manque
Précisions sur l'état :
Une légère épaufrure se remarque au-dessus de la main droite. Ecaillements dans la polychromie sur le manteau
Marques et inscriptions :
inscription concernant l'iconographie (peinte, sur l'oeuvre) ; inscription (en relief, sur l'oeuvre)
Précisions sur les inscriptions :
inscription : BARUCH peinte sur le socle. Inscription sur le phylactère : "DEUS NS ADINUENIT ET TRADIDIT ILLA JACOB PUERO SUO POST HEC IN TERIS USIUS EST ET CU HOMIBS CONUERSATUS EST. BARUCH.

Localisation

Commune :
Albi
Adresse :
Sainte-Cécile (place)
Aire d'étude :
Tarn
Edifice de conservation :
cathédrale Sainte-Cécile
Référence de l'édifice de conservation :
IM81001038
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
flanc nord du déambulatoire, entre les travées 7 et 8

Oeuvres liées

Vue de la cathédrale depuis le sud-sud-ouest.
Sainte Cécile s'apparente, par sa forme et la simplicité de ses lignes, aux églises gothiques du Midi toulousain, mais elle les surpasse par son ampleur et l'élan de ses contreforts, harmonieusement arrondis et répartis. Côté sud, son allure de forteresse est tempérée par la porte de Dominique de Florence (v. 1400) et par le porche ou "baldaquin" (v. 1530), chef-d'oeuvre du gothique. On a
L'ensemble est commandité par l'évêque Louis Ier d'Amboise et probablement réalisé par les sculpteurs Michel Colombe ou Antoine Le Moiturier dans le dernier quart du 15e siècle.£L'étude détaillée qui a été menée semble confirmer l'hypothèse selon laquelle quatre ateliers distincts oeuvrèrent à la statuaire du choeur. Certains ont travaillé sur des ensembles localisés de façon ho

Illustrations

Aucune illustration n'est disponible pour cette notice.


Documents liés

Bibliographie :
Biget (Jean-Louis), Escoubiac (Michel), Sainte-Cécile d'Albi, sculptures, Editions Odyssée, Graulhet, 1997, p. 108 à 110 - 285 - 287.
Aillaud (Louis), Rolland (Jules), Rivières de (Edmond), La cathédrale Sainte-Cécile d'Albi, ses richesses artistiques, Toulouse, 1882, pl. 44.

Informations complémentaires

Référence :
IM81001065
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Rédacteur(s) :
Chabbert Roland
Date de publication :
2011
Date de mise à jour :
2013/06/03
Date de la protection :
1862 : classé au titre immeuble
Référence de la notice M.H. :
PM81000003
Intérêt de l'oeuvre :
à signaler