Recherche en cours...


Recherche

tableau et son cadre : Déploration dite La Descente de croix

Ce tableau a été exécuté en 1843. Il est l'oeuvre du peintre parisien Pierre-Louis-Omer Charlet (1809-1882). Cet élève des peintres d'histoire Gros et Ingres, était entré

Historique

Datation :
2e quart 19e siècle
Année(s) :
1843
Auteur de l'oeuvre :
Charlet Pierre-Louis-Omer (peintre)
Atelier ou manufacture :
Française (école)
Lieu d'exécution :
lieu d'exécution : Ile-de-France, 75, Paris
Lieu de provenance :
dépôt de l'Etat
Commentaire historique :
Ce tableau a été exécuté en 1843. Il est l'oeuvre du peintre parisien Pierre-Louis-Omer Charlet (1809-1882). Cet élève des peintres d'histoire Gros et Ingres, était entré à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris le 5 octobre 1883. Il expose dès 1841 au Salon sous le nom d'Omer-Charlet. Le présent tableau comporte en effet cette signature. Présentée au salon de 1843 sous le numéro 901 et sous le titre Le Christ descendu de la croix, cette oeuvre vaut à Charlet de recevoir une médaille de deuxième classe. Le tableau est acheté à l'artiste en 1843, à la suite de ce même Salon. Il porte également comme autre titre Le Christ descendu de la croix et reçu par les saintes femmes. L'iconographie de cette scène biblique est en effet plutôt celle de la Déposition et de la Déploration, moment dramatique intervenant immédiatement après la Descente de croix proprement dite et précédant la Mise au tombeau. Charlet a en effet choisi de montrer l'instant où Nicomède et Marie-Madeleine, assistée d'une autre sainte femme, s'apprêtent à déposer le corps du Christ dans son linceul, alors que la Vierge, soutenue par saint Jean, prend à témoin le ciel. Charlet a ainsi habilement rassemblé les thèmes iconographiques de la Descente de croix, de la Déposition mais également de la Déploration. Le tableau montre également une inspiration romantique dans le choix de ses coloris et la profonde atmosphère dramatique qui s'en dégage, alors que la composition et la disposition des personnages montrent une connaissance de la peinture italienne et française du 17e siècle.Portant le numéro d'inventaire FNAC PFH-1308, le tableau est déposé en 1844 dans l'église paroissiale Notre-Dame-du-Puy. Il a conservé son très beau cadre d'origine, de style néo-rocaille.

Description

Catégorie technique :
peinture ; menuiserie
Matériaux et technique :
toile (support, en un seul lé) : peinture à l'huile ; bois (en plusieurs éléments) : taillé, mouluré, doré, décor en relief, décor dans la masse ; plâtre : moulé, décor en relief, décor dans la masse, décor rapporté
Commentaire descriptif :
Le tableau est une peinture à l'huile sur toile. La toile, constituée d'un seul lé, est de format rectangulaire vertical. La surface picturale est cintrée dans sa partie supérieure, les deux écoinçons non peints sont masqués par deux écoinçons en bois de même forme. Le cadre, en bois, est taillé et mouluré. Il est assemblé en onglet. Il comporte un important décor en relief dans la masse et rapporté en bois et en plâtre également doré. L'oeuvre est accrochée au mur par le biais d'un crochet au revers du chassis du cadre. Le cadre repose également dans sa partie inférieure sur 2 pattes en fer fichées horizontalement dans le mur.
Représentation :
scène biblique (Déploration, sainte Marie Madeleine, la couronne d'épines, clous, fond de paysage) ; ornement à forme végétale (feuille d'acanthe, feuillage, fleur, motif rocaille, cartouche rocaille) ; ornement à forme géométrique
Précision sur la représentation :
Le Christ vient d'être descendu de croix. Alors que la Vierge et saint Jean s'abandonnent au désespoir, le corps du Christ est délicatement déposé dans son linceul blanc par saint Nicomède et deux saintes femmes dont sainte Marie-Madeleine à droite, reconnaissable à ses longs cheveux déliés. Au premier plan, à gauche, la couronne d'épines et les clous forment une nature morte mystique. Le cadre est orné d'un important décor de style rocaille avec des rinceaux de feuillages fleuris.
Dimensions :
h = 255 ; la = 161
Précisions sur les dimensions :
Dimensions approximatives de la toile à l'ouverture du cadre. Les dimensions avec le cadre n'ont pas été prises.
Etat de conservation :
mauvais état ; oeuvre menacée
Précisions sur l'état :
La toile est couverte par endroits d'un chancis localisé. Quelques éclats et écaillements de la matière picturale laissent apparaître la toile dans la partie supérieure. Quelques petits trous et déchirures en haut et en bas. Important trou et déchirure verticale en bas à gauche au niveau du linceul, sous le pied du Christ. La toile est séparée du chassis du cadre en haut et sur la gauche, ce qui a provoqué un phénomène d'affaissement de la toile et de son chassis vers le bas. Quelques manques dans les décors en relief du cadre.
Marques et inscriptions :
signature (peinte, partiellement illisible, sur l'oeuvre)
Précisions sur les inscriptions :
Signature ( en bas à droite de la toile, partiellement occulté par le cadre) : "Omer Charlet".

Localisation

Commune :
Figeac
Aire d'étude :
Lot
Edifice de conservation :
église paroissiale Notre-Dame-du-Puy (non étudiée)
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
bas-côté sud, revers de la façade occidentale

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Figeac (Lot), église paroissiale Notre-Dame-du-Puy.
Référence : IVR73_20024602217NUCA - Vue de l'oeuvre, huile sur toile, par Pierre-Louis-Omer Charlet. - Balsente, Sylvie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Figeac (Lot), église paroissiale Notre-Dame-du-Puy.
Référence : IVR73_20024602218NUCA - Vue du tableau, huile sur toile de Pierre-Louis-Omer Charlet, 1843, et de son cadre d'origine. - Balsente, Sylvie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Référence :
IM46000571
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Rédacteur(s) :
Guiochon Xavier-Philippe ; Balsente Sylvie
Date de publication :
2002
Date de mise à jour :
2015/01/12
Intérêt de l'oeuvre :
à signaler