Recherche en cours...


Recherche

tableau : L'incrédulité de saint Thomas

Louis Lamothe, peintre parisien élève de Flandrin, a repris un thème fréquemment traité dans l'iconographie religieuse. Il donne à son Christ la majesté d'une statue, effet

Historique

Datation :
milieu 19e siècle
Année(s) :
1855
Auteur de l'oeuvre :
Lamothe Louis (peintre)
Lieu d'exécution :
lieu d'exécution : Ile-de-France, 75, Paris
Commentaire historique :
Le tableau a été peint en 1855 par Louis Lamothe (1822-1869), peintre parisien. L'artiste s'est peut-être inspiré du tableau de Simon Vouet, conservé dans la chapelle de la Maison Suisse de Retraite à Issy-les-Moulineaux, en ce qui concerne le décor architectural d'arrière-plan, à moins que les deux oeuvres ne puisent à la même source. Le tableau a été donné par Napoléon III en 1856, comme l'indique l'inscription sur le cadre.
Notice succincte :
Louis Lamothe, peintre parisien élève de Flandrin, a repris un thème fréquemment traité dans l'iconographie religieuse. Il donne à son Christ la majesté d'une statue, effet accentué par le traitement des drapés. Au milieu de l'assemblée d'apôtres dont les visages expriment différentes réactions, la figure de saint Thomas est presque invisible, l'attention est concentrée sur le bras qui vient toucher la plaie. Cette composition datée de 1855 est un don de Napoléon III, témoin du renouveau de la peinture religieuse au cours du 19e siècle.

Description

Catégorie technique :
peinture
Matériaux et technique :
toile (support) : peinture à l'huile
Représentation :
incrédulité de saint Thomas, Christ : suaire ; groupe : apôtres
Précision sur la représentation :
La scène se déroule au milieu d'un groupe d'apôtres, dans un décor architectural composé de deux grandes colonnes cannelées.
Dimensions :
h = 292 ; la = 234
Précisions sur les dimensions :
dimensions avec le cadre
Etat de conservation :
mauvais état
Précisions sur l'état :
nombreuses crevures et déchirures
Marques et inscriptions :
signature (peinte sur l'oeuvre) ; inscription concernant le donateur (sur cartel)
Précisions sur les inscriptions :
inscription sur la toile en bas à droite : L LAMOTHE / PARIS 1855 ; inscription dans un cartouche sur le cadre : DONNE PAR L'EMPEREUR / 1856

Localisation

Commune :
Cahors
Aire d'étude :
Cahors faubourg
Edifice de conservation :
couvent de dominicains ; église paroissiale du Sacré-Coeur
Référence de l'édifice de conservation :
IM46000375
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
autel

Oeuvres liées

Choeur, maître-autel.
Appelés à Cahors en 1226, les frères prêcheurs, dits aussi "dominicains" ou "jacobins", ont d'abord occupé l'église Saint-Géry, faisant construire à proximité les bâtiments claustraux nécessaires. Une trentaine d'années plus tard, Arnaud Béraldi, bourgeois de Cahors (et seigneur de Cessac en 1260), achète un terrain situé à Cabessut, près de l'église paroissiale Saint-Pierre, pou
Autel, face antérieure, détail du Christ en majesté.
Le maître-autel actuel de l'église du Sacré-Coeur a probablement été réalisé vers 1856, en remployant des éléments en marbre et deux anges sculptés du 18e siècle. L'autel est une belle réalisation néogothique du 19e siècle, à moins qu'il ne s'agisse d'une oeuvre ancienne remployée.

Illustrations


Cahors (Lot), couvent de dominicains ; église paroissiale du Sacré-Coeur.
Référence : IVR73_20024600325NUCA - Vue d'ensemble. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), couvent de dominicains ; église paroissiale du Sacré-Coeur.
Référence : IVR73_20024600326NUCA - Détail : cartouche sur le cadre. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), couvent de dominicains ; église paroissiale du Sacré-Coeur.
Référence : IVR73_20024600327NUCA - Détail : signature en bas à droite. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de Cahors et du sud du Lot
Référence :
IM46000374
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Ville de Cahors
Rédacteur(s) :
Zorzetto Séverine ; Scellès Maurice
Date de publication :
2002
Date de mise à jour :
2010/07/07
Intérêt de l'oeuvre :
à signaler
Ville de Cahors