Recherche en cours...


Recherche

tableau : saint Jérôme

Le saint est représenté en ermite médidatif vêtu d'un manteau rouge. Mis à part les deux livres à ses pieds, aucun attribut du saint n'est représenté : ni le crâne, ni la
Oeuvre non localisée

Historique

Datation :
4e quart 17e siècle (?)
Commentaire historique :
Le tableau date peut-être du 4e quart du 19e siècle. Il a été restauré en 1980 par René Fournier, de Cahors.
Notice succincte :
Le saint est représenté en ermite médidatif vêtu d'un manteau rouge. Mis à part les deux livres à ses pieds, aucun attribut du saint n'est représenté : ni le crâne, ni la colombe, ni le chapeau cardinalice, ni le lion, ni les pierres. Les deux tiers du tableau sont occupés par un profond paysage de montagne dans lequel on distingue une église et un château. L'artiste, malgré la faiblesse de son dessin, s'est attaché à représenter la nature dans ses détails, les fleurs au-dessus du saint, comme dans son immensité, le ciel agité, les rochers, le lac etc. Le tableau date peut-être du 17e siècle.

Description

Catégorie technique :
peinture
Matériaux et technique :
toile (support) : peinture à l'huile
Représentation :
saint Jérôme : assis, méditation, auréole, crucifix ; livres ; fond de paysage : montagne, château, église
Précision sur la représentation :
Le saint auréolé, torse nu et enveloppé d'un grand manteau rouge, médite sur un crucifix. A ses pieds sont posés deux livres. Un vaste paysage de montagne s'étend derrière lui avec, au fond, un château et une église. Les éléments naturels, arbres, fleurs, ciel, nuages, rivière sont représentés avec précision.
Dimensions :
h = 179 ; la = 168
Précisions sur les dimensions :
dimensions avec le cadre
Précisions sur l'état :
petites lacunes de la couche picturale ; la toile a été revernie

Localisation

Commune :
Cahors
Aire d'étude :
Cahors faubourg
Edifice de conservation :
couvent de dominicains, église paroissiale du Sacré-Coeur
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
chapelle

Oeuvres liées

Choeur, maître-autel.
Appelés à Cahors en 1226, les frères prêcheurs, dits aussi "dominicains" ou "jacobins", ont d'abord occupé l'église Saint-Géry, faisant construire à proximité les bâtiments claustraux nécessaires. Une trentaine d'années plus tard, Arnaud Béraldi, bourgeois de Cahors (et seigneur de Cessac en 1260), achète un terrain situé à Cabessut, près de l'église paroissiale Saint-Pierre, pou

Illustrations


Cahors (Lot), couvent de dominicains ; église paroissiale du Sacré-Coeur.
Référence : IVR73_20024600253NUCA - Vue d'ensemble. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), couvent de dominicains ; église paroissiale du Sacré-Coeur.
Référence : IVR73_20024600254NUCA - Vue d'ensemble redressée (à partir de la photographie IVR73_02460253NUC). - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), couvent de dominicains ; église paroissiale du Sacré-Coeur.
Référence : IVR73_20024600255NUCA - Détail : saint Jérôme. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de Cahors et du sud du Lot
Référence :
IM46000371
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Ville de Cahors
Rédacteur(s) :
Zorzetto Séverine ; Scellès Maurice
Date de publication :
2002
Date de mise à jour :
2013/07/16
Nature de la protection :
inscrit au titre objet
Date de la protection :
1980/10/20 : inscrit au titre objet
Intérêt de l'oeuvre :
à signaler
Ville de Cahors