Recherche en cours...


Recherche

machine à teindre : foulon de teinture dit foulon d'échantillonnage

Cette machine à teindre a été mise en place par Deruy vers 1980.
Oeuvre non localisée

Historique

Datation :
4e quart 20e siècle
Commentaire historique :
Cette machine à teindre a été mise en place par Deruy vers 1980.

Description

Catégorie technique :
industrie des peaux et du cuir
Matériaux et technique :
béton ; bois ; fer
Commentaire descriptif :
Ce foulon à teinture d'échantillonnage qui sert à effectuer des essais de couleurs à partir de petits morceaux de peaux est un tonneau en bois exotique cerclé par quatre frettes cylindriques dont les flasques sont en madriers chevillés. Ce tonneau pivote sur deux tourillons métalliques creux qui permettent son remplissage en produits chimiques, teinture et eau. Il est posé sur deux paliers fixés sur des chevalets métalliques dont les pieds reposent sur des socles en béton ancrés eux-mêmes sur une dalle en béton. Une roue à gorges fixée sur une joue du tonneau permet la transmission du mouvement. Une trappe carrée assure l'ouverture et la fermeture du foulon. L'intérieur de la machine est garni de quatre ensembles comprenant cinq gros doigts de bois appelés "chevilles" implantés en quinconce et quatre barres de bois placées tous les 90° et faisant saillie.
Précisions sur les dimensions :
dimensions de la machine : d = 55 cm ; la = 60 cm
Etat de conservation :
hors état de marche

Localisation

Commune :
Millau
Lieu-dit ou secteur urbain :
Glacière (La)
Adresse :
Creissels (route de) 350
Aire d'étude :
Millau faubourg
Edifice de conservation :
moulin à tan ; chamoiserie ; mégisserie ; usine de délainage ; usine de teinturerie dite usine Deruy La Glacière
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
ancien garage (bâtiment C)

Oeuvres liées

(B) Rez-de-chaussée, partie centrale, foulons de teinture.
En 1841, Jean Roucoules, maçon, entreprend la construction d'un moulin à tan (à rusque), au lieu-dit "à la barque basse" aujourd'hui La Glacière, qui utilise une chute de 99 cm en rive gauche du Tarn. En établissant cette usine hydraulique, il souhaitait rompre le monopole des moulins à tan établis, en amont au moulin du pont Lerouge, en rive droite du Tarn. Roucoules décède en 1854. En

Illustrations

Aucune illustration n'est disponible pour cette notice.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Parc naturel régional des Grands Causses
Référence :
IM12000178
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Ville de Millau
Rédacteur(s) :
Bonhôte Jérôme ; Azéma Jean-Pierre Henri
Date de publication :
2004
Date de mise à jour :
2013/06/24
Ville de Millau