Recherche en cours...


Recherche

tableau : Vierge à l'enfant, dite Notre-Dame du perpétuel secours

Cette Vierge à l'enfant, ou Vierge de la Passion est réalisée d'après un tableau d'Andréa Ritzos (daté de l'extrême fin du 14e siècle), date probablement du début du 20e s

Historique

Datation :
1ère moitié 20e siècle
Commentaire historique :
Cette Vierge à l'enfant, ou Vierge de la Passion est réalisée d'après un tableau d'Andréa Ritzos (daté de l'extrême fin du 14e siècle), date probablement du début du 20e siècle. Seules les couleurs des vêtements de la Vierge et de l'enfant Jésus varient par rapport au modèle d'origine. Une couronne constituée de verroterie souligne en outre les deux auréoles du Christ et de la Vierge.

Description

Catégorie technique :
peinture
Matériaux et technique :
bois : polychrome ; verre ; décor en relief ; décor rapporté ; doré ; sur apprêt
Commentaire descriptif :
Icône représentant la Vierge à l'enfant. Panneau de bois peint de format vertical et doré sur apprêt. Cadre mouluré doré sur apprêt avec important décor rapporté sculpté. De part et d'autre, des gonds permettent de fixer des appliques pour luminaires. Des éléments sculptés en relief, incrustés de verroterie, sont rapportés pour faire office de couronne.
Représentation :
Vierge à l'enfant, assis ; saint Michel ; saint Gabriel ; les instruments de la passion ; ange
Précision sur la représentation :
Le type de la Vierge de la Passion (Notre Dame du perpétuel secours) appartient au répertoire de la peinture byzantine. La Vierge est revêtue d'une robe rouge et d'un grand voile bleu, à larges plis et orné d'un galon doré et d'étoiles. Elle porte l'enfant sur son bras gauche. Les archanges saint Michel et saint Gabriel présentent à Jésus les instruments de la passion à l'enfant, qui, dans un mouvement d'angoisse, s'accroche à sa mère tout en regardant vers sa gauche. La sandale de l'enfant qui se détache signifierait la Rédemption.
Dimensions :
h = 87 ; la = 76
Marques et inscriptions :
inscription concernant l'iconographie
Précisions sur les inscriptions :
Des inscriptions en lettres grecques désignent chacun des personnages.

Localisation

Commune :
Millau
Adresse :
Maréchal-Foch (place du)
Aire d'étude :
Millau centre
Edifice de conservation :
église paroissiale Notre-Dame-de-l'Espinasse
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
Dans la nef, élévation sud, travée précédant le choeur.

Oeuvres liées

Chevet de l'église Notre-Dame : baie bouchée.
L'église Notre-Dame de l'Espinasse se présente comme le prototype d'une série d'édifices romans du Rouergue, consacrée en 1095 par le pape Urbain II. En partie détruite pendant les guerres de Religion, elle a été rebâtie au 17e siècle.

Illustrations


Millau (Aveyron), église paroissiale Notre-Dame-de-l'Espinasse.
Référence : IVC12145_20101200154NUCA - Vierge à l'enfant. - Galés, Françoise, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Ville de Millau.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Parc naturel régional des Grands Causses
Référence :
IM12000134
Copyright :
(c) Ville de Millau ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Rédacteur(s) :
Galés Françoise
Date de publication :
2010
Date de mise à jour :
2013/06/24
Ville de Millau