Recherche en cours...


Accueil > Rechercher > Recherche Base de données

Recherche

château de Gardères

Un château antérieur, probablement protégé par les douves existantes, a occupé l'emplacement du château actuel. Au 15e siècle, la seigneurie des villages de Gardères, Luque

Historique

Datation principale :
2e moitié 18e siècle
Datation secondaire :
1er quart 19e siècle
Commentaire historique :
Un château antérieur, probablement protégé par les douves existantes, a occupé l'emplacement du château actuel. Au 15e siècle, la seigneurie des villages de Gardères, Luquet, Seron, et Aast appartenait à la maison de Coarraze. Catherine de Coarraze légua cette seigneurie à son fils Gaston de Foix-Carmaing qui la vendit en 1504 à Bernard II de Coarraze. La seigneurie passa ensuite par héritage aux Castelnau-Laloubêre et fut vendue en 1603 à Antoine d'Incamps, seigneur d'Abêre en Vic-Bilh.
En 1674, Louis d'Incamps, marquis de Louvie, cède le château et sa seigneurie ainsi que les seigneuries d'Aast, Luquet, Séron, et Soumoulou, à Jérôme de Day, marchand de laine, puis trésorier général des finances de la couronne de Navarre. Le château est reconstruit en 1723. La famille de Day conserve cet héritage jusqu'à la Révolution. Pierre Joseph de Day-Gardères dit baron de Day (1760-1812), conseiller au Parlement de Navarre depuis 1779, sera le dernier seigneur des cinq communes. Il émigra pendant la Révolution en Espagne, ses biens furent séquestrés puis affermés de 1798 à 1800. L'inventaire établi en 1795 indique qu'il possédait des immeubles (maisons, champs, près, bois, moulins, à Soumoulou, à Gardères, à Séron, à Luquet, à Pau) estimés à 182.000 livres. Au château de Gardères est inventorié un riche mobilier, ainsi qu'une bibliothèque, une remise avec carosses, cabriolet, écuries, étable.
Après la Révolution, le château revient à la famille Day. Il passe par alliance aux Cazaubon-Lavedan, puis à Marie d'Olce de la Lande de Vic en Bigorre, le 10 Février 1846. L'édifice reçoit quelques modifications datable du début du 19e siècle (ajout de deux tourelles ?). Marie d'Olce vend le château aux enchères à la famille Baqué pour la somme de cinq mille quarante francs en Juillet 1904.
Le château est ensuite progressivement abandonné, oublié, pillé et squatté. Sa restauration est entreprise depuis 1999 par le propriétaire actuel. Le domaine agricole initial occupait probablement un vaste parcellaire de plan rectangulaire, ceinturé par des routes et chemins, qui s'étend au nord du château. Il a été réduit au jardin d'agrément et à l'ancien verger qui accompagnent aujourd'hui la demeure.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
calcaire ; moellon ; maçonnerie ; enduit
Matériaux de la couverture :
ardoise
Plan :
plan rectangulaire régulier
Vaisseau(x) et étage(s) :
sous-sol ; rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré ; étage de comble
Elévation extérieure :
élévation à travées ; élévation ordonnancée
Forme de la couverture :
toit à longs pans ; croupe
Escalier :
escalier dans-oeuvre : escalier tournant, en charpente
Commentaire descriptif :
Le château est implanté sur le côté nord d'une vaste place-esplanade qui entoure l'église du village. Il est de plan rectangulaire, et présente en élévation, côté place, trois niveaux d'habitation à 7 travées d'ouvertures, sous un comble élevé couvert en ardoises. Deux tourelles terminées par un fronton percé d'un occulus, cantonnent la façade en avancée. Un fronton triangulaire percé d'un occulus surmonte les trois travées centrales. Côté jardin, en raison de la dénivellation du terrain, l'élévation nord présente une élévation à neuf travées sur deux niveaux seulement. Le même fronton triangulaire orné d'un occulus surmonte les trois travées centrales. Un ensemble de dépendance s'alignent sur le côté ouest de la parcelle : un bâtiment de communs, une basse-cour donnant accès à une grange couverte en charpente carennée, puis une petite chapelle, une arcature (ancienne orangerie ?), une écurie-sellerie at l'acien potager. Une cuisine traditionnelle avec pièces de service et puits intérieur occupent le rez-de-chaussée, accessible depuis les pièces nobles par un escalier à balustres de bois. Vestibule, salons, salle à manger, se succèdent en rez-de-jardin (deuxième niveau), le sol de ce niveau étant majoritairement en grandes dalles de marbre noir des Pyrénées. L'escalier se poursuit avec une rampe en bois sculpté de volutes. Cheminée et plafonds sont ornés d'un décor stuqué de style Régence.
Technique du décor :
menuiserie ; décor stuqué

Localisation

Commune :
Gardères
Aire d'étude :
Hautes-Pyrénées
Référence cadastrale :
2010 C 73, 74
Milieu d'implantation :
en village

Oeuvres liées

Grille d'entrée dans la cour des communs à l'ouest du jardin.
Le plan précis du jardin n'est pas figuré sur le plan cadastral napoléonien de 1817. On ne connaît pas d'autre plan ancien sur l'aménagement des espaces autour du château. Au-delà de la clôture nord se trouvait une parcelle probablement boisée où figurait l'allée d'arrivée au château. Il est probable que la prairie qui prolonge le jardin à l'est était l'ancien verger. Les sondages a

Illustrations


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20116551093NUCA - Elévation principale au sud : vue d'ensemble. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général des Hautes-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20116551054NUCA - Elévation antérieure au sud donnant sur la place du village. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général des Hautes-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20116551055NUCA - Elévation antérieure : l'ancienne douve. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général des Hautes-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20116551056NUCA - Dépendances dans l'angle sud-ouest du château : écuries, logement du gardien. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général des Hautes-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20116551057NUCA - Poulailler et porcherie à l'entrée de la cour des communs. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général des Hautes-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20116551058NUCA - Vue d'ensemble de la cour des communs. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général des Hautes-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20116551059NUCA - Le puits dans la cour des communs. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général des Hautes-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20116551060NUCA - La chapelle dans l'angle nord-est de la cour des communs. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général des Hautes-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20116551061NUCA - Volaille dans la cour des communs. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général des Hautes-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20116551064NUCA - Vue intérieure de la grange. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général des Hautes-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20116551065NUCA - La grange : détail de la charpente. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général des Hautes-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20116551067NUCA - Porte d'entrée de la chapelle. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général des Hautes-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20116551078NUCA - Le château : façade latérale sur jardin. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général des Hautes-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20116551081NUCA - Façade du château, côté jardin, au nord. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général des Hautes-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20116551086NUCA - Dessin contemporain inspiré d'un dessin de 1840 représentant le château dans son état antérieur. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général des Hautes-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20116551087NUCA - Dessin contempoprain représentant le château dans son état actuel. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général des Hautes-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20116551090NUCA - Grille d'entrée dans la cour des communs à l'ouest du jardin. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général des Hautes-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20116551091NUCA - La façade sud et sa douve donnant sur la place du village. Au premier plan, dépendance. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général des Hautes-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20116551092NUCA - Elévation principale au sud et angle sud-ouest du château. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général des Hautes-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20146507226NUCA - Façade ouest : vue d'ensemble. - Escayolle, Fabien, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20146507227NUCA - Angle sud-ouest : passage latéral vers les communs et la cour intérieure. - Escayolle, Fabien, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20146507228NUCA - Pavillon d'angle sud-ouest. - Escayolle, Fabien, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20146507229NUCA - Façade nord sur jardin : vue d'ensemble. - Escayolle, Fabien, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20146507230NUCA - Vue d'ensemble façade nord sur parterres. - Escayolle, Fabien, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20146507231NUCA - Vue d'ensemble façade nord sur parterres, dans l'axe de la calade. - Escayolle, Fabien, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20146507233NUCA - Façade sud : sanguine d'après un dessin de Louis de F. (?), baron d'Azas (182?). - Escayolle, Fabien, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Gardères (Hautes-Pyrénées), château de Gardères.
Référence : IVR73_20146507234NUCA - Façade sud : état actuel, sanguine (2004). - Escayolle, Fabien, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Référence :
IA65000431
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général des Hautes-Pyrénées
Rédacteur(s) :
Fournier Claire
Date de publication :
2011
Date de mise à jour :
2013/11/21
Date de la protection :
1997/07/07 : inscrit MH
Référence de la notice M.H. :
PA65000003
Observations :
Demeure des champs fidèle aux dispositions de la seconde moitié du 18e siècle. Ajout de deux tourelles au début du 19e siècle. L'escalier possède une rampe en bois sculpté de volutes.