Recherche en cours...


Millau, Grand Site de Midi-Pyrénées

Aux confins de l'Aveyron, le Viaduc de Millau offre aux visiteurs une vision grandiose. Cet ouvrage contemporain s'intègre parfaitement au paysage naturel du causse rouge et des causses du Larzac où s'élève la ville de Millau, l'abbaye de Sylvanès, les cités templières et hospitalières et où est affiné le fromage de Roquefort.

14 août 2014
Auteur : Françoise Galès, Juliette Galvan

Viaduc : comme un voilier dans le paysage

Œuvre de l’architecte Norman Foster et conçu par l’ingénieur Michel Virlogeux, le viaduc de Millau, section de l’autoroute A75, enjambe le Tarn depuis 2004. Haubané, fin et élancé, il est ponctué de pylônes dont le plus haut s’élève à 345 m d’altitude.

Millau : ville d’art et d’histoire

A partir du 1e siècle avant JC, le site de la Graufesenque est un grand atelier de fabrication d’une poterie en argile rouge à décor moulé, dite sigillée, largement diffusée dans l’Empire romain.

Vestige d’un palais, le beffroi de Millau culmine à 42 m et permet d’admirer la ville jusqu’au viaduc. Il se compose d’une base carrée du XIe siècle et d’une tour octogonale du XVIIe siècle.

La mégisserie et de la ganterie (chaîne de transformation des peaux ainsi que taille, couture et décoration des gants), en activité depuis le XIIe siècle, permettent à l’industrie de Millau d’être reconnue dans toute l’Europe aux XVIIIe et XIXe siècles. Des centaines de modèles de gants présentés dans le musée de Millau et des Grands Causses témoignent de la richesse créatrice de cette industrie de la mode. Installé dans l’hôtel de Pégayrolles (XVIIIe siècle), ce musée présente également diverses collections liées à la paléontologie et à l’archéologie, notamment du site archéologique de la Graufesenque.

En janvier 2010, le Ministère de la Culture et de Communication a délivré le label Ville d’art et d’histoire à la ville de Millau.

Sylvanès : une abbaye cistercienne

L’abbaye cistercienne de Sylvanès, fondée en 1136 par un seigneur du Causse du Larzac, Pons de Léras, a été élevée à partir de 1151. Joyau de l’architecture cistercienne, elle conserve l’église du XIIe siècle, une partie du cloître, la sacristie, la salle du chapitre et le scriptorium.

L’ancienne abbaye est aujourd’hui un lieu de création musicale. De renommée internationale, elle accueille un centre d’interprétation de rencontres artistiques, culturelles et musicales, qui offre des formations de chant mais aussi de nombreuses rencontres culturelles et spirituelles. Le festival Musiques Sacrées - Musiques du monde contribue également au dynamisme culturel de Sylvanès, en alliant le répertoire classique aux grandes traditions sacrées et populaires du monde.

Les cités templières et hospitalières : le développement d’une économie agropastorale

Sainte-Eulalie-de-Cernon, la Couvertoirade, la Cavalerie, le-Viala-du-Pas-de-Jaux sont créées au XIIe siècle, sur le Larzac, à l’instigation des comtes de Barcelone puis des rois d’Aragon. Ces bourgs, où les Templiers ont développé une économie agropastorale

Au sein de l’organisation templière, chaque cité avait sa propre fonction. Sainte-Eulalie de Cernon était la commanderie des templiers. La Couvertoirade constituait un centre d’exploitation agricole et un poste avancé protégeant le territoire et le Viala-du-Pas-de-Jaux un lieu de stockage du grain. La Cavalerie, quant à elle, était une plate-forme commerciale dédiée aux échanges.

Ces cités ont été reprises par les moines hospitaliers et certaines ont été fortifiées au XVe siècle.

Le Roquefort : une industrie liée à la brebis

Le village de Roquefort, au pied du Rocher du Combalou possède nombre de caves troglodytiques aménagées où est affiné le fromage de Roquefort. Connu depuis le XIIIe siècle, il est issu du lait de brebis. Ces dernières ont également fourni la peau qui a fait la renommée des gants de Millau.

Informations pratiques