Recherche en cours...


Accueil > Beaucaire > La foire de la Madeleine

La foire de la Madeleine

En 1464, Louis XI confirme les privilèges d’une foire franche à Beaucaire : la Foire de la Madeleine. Elle s’affirme aux XVIIe et XVIIIe siècles comme l’un des plus grands marchés européens. Dès le 21 juillet (veille de la Ste Marie Madeleine), l’activité se concentre sur le port en bordure du Rhône et dans la partie orientale de la ville. Construction d’hôtels particuliers, d’une église collégiale et d’un nouvel hôtel de ville témoignent d’un formidable développement urbain et architectural.

25 juillet 2018
Auteur : Véronique Martin

Les hôtels de Clausonnette et Margallier

 

Église Notre-Dame-des-Pommiers

L’église romane du XIe siècle étant devenue trop petite pour contenir tous les fidèles en temps de foire, les Consuls de la ville et l’archevêque d’Arles décident de procéder à la reconstruction complète de l’édifice. L’église primitive est détruite pour faire place à un bâtiment surdimensionné capable d’accueillir près de 10 000 personnes.

Les travaux commencent en 1734 sous la direction des architectes Jean-Baptiste Franque et Guillaume Rollin pour se terminer en 1744. L’édifice est majestueux. De plan rectangulaire, il couvre 2 000 m2  au sol et est couvert d’un dôme de 14 m de diamètre. Malgré les épisodes révolutionnaires, l’édifice a conservé ses marbres, ses ferronneries et son orgue du XVIIIe siècle ainsi que des éléments sculptés constituant une frise du XIIe siècle sauvés des démolitions et scellés dans le mur extérieur oriental de l’église.