Recherche en cours...


Accueil > Carcassonne > Le jardin du Calvaire

Le jardin du Calvaire

Enchâssé dans ses imposantes murailles, le jardin du Calvaire de Carcassonne est un espace au charme manifeste, bien souvent méconnu des habitants comme des touristes. Ce site stratégique, rebaptisé au fil des siècles tour Grosse, bastion des moulins puis jardin du Calvaire, va faire l’objet d’une prochaine publication.

06 juillet 2018
Auteur : Caroline Frinault

De la tour Grosse au jardin du Calvaire

Face à l’imprenable Cité, la ville basse de Carcassonne est fortifiée après le passage destructeur du prince Noir, fils du roi d’Angleterre, en 1355. A l’angle sud-ouest du bourg, on édifie la tour la plus imposante, affublée du nom de tour Grosse. Au XVIe siècle, du fait des guerres de religion, le duc de Montmorency adapte le dispositif aux progrès de l’armement et y installe un bastion à orillons.


Très rapidement, l’usage du bastion ne se limite plus à la seule défense. Affaiblie par les troubles religieux, la ville décide d’y construire un nouveau moulin à vent, afin de nourrir les plus pauvres.
En 1825, le chanoine Jean Cazaintre, soucieux de raviver la foi des fidèles carcassonnais, fonde une association pieuse, consacrée au culte de la Croix. L’activité de l’association se concentre sur l’édification conjointe d’un calvaire et d’un chemin de croix sur le bastion. L'objectif affiché de la montagne du calvaire comme du chemin de croix est de permettre aux fidèles de suivre le Christ dans les dernières heures de sa vie, sans avoir besoin de faire le pèlerinage en Terre sainte.


Devenu propriété de la Ville à la suite de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat de 1905, le site est une nouvelle fois adapté, cette fois-ci en jardin potager et d’agrément. Mais sensiblement au fil du XXe siècle, le bastion-jardin va peu à peu susciter moins d'intérêt, être délaissé pour finalement sombrer dans l'oubli.
Au début du XXIe siècle, les progressives prises de conscience patrimoniales commencent à atteindre le jardin du Calvaire. Une campagne partielle de travaux (nettoyage et mise en sécurité) est entreprise, pour aboutir à sa réouverture au public en 2011.

 

Des patrimoines à découvrir

L’imposante muraille du bastion datant du XVIe siècle, bien que remanié à l’aube du XIXe siècle, demeure l’un des témoins du système défensif de la ville basse de Carcassonne.
Les quatorze stations du chemin de croix, figurées par des hauts-reliefs en terre cuite à l'abri dans des niches, proposent un parcours inédit, différent du programme canonique traditionnel. L’iconographie des statues en fonte du Calvaire est également originale.
La dimension paysagère du lieu n’est pas à négliger et fait également sens. En se concentrant sur les espèces présentes dans la Bible, les plantations restent cohérentes avec le projet d'ensemble, et confèrent de fait son caractère méditerranéen au lieu.


Informations pratiques

Jardin du Calvaire
Rue Voltaire
De mi-avril à mi-octobre de 9h à 12h et de 14h à 19h.
De mi-octobre à mi-avril de 9h à 12h et de 14h à 18h.

Renseignements
Service Patrimoine Ville d’art et d’histoire
Hôtel de Ville
32 rue Aimé Ramond
11835 Carcassonne Cedex 9
04 68 77 71 68
vah(at)mairie-carcassonne.fr