Recherche en cours...


Accueil > Viticulture > Châteaux viticoles de l’agence Garros

Châteaux viticoles de l’agence Garros

Au XIXe siècle la croissance économique que connaît la France méridionale grâce à culture de la vigne permet l’élévation de nombreuses demeures de prestige dont Louis-Michel Garros fut l’un des grands architectes.

11 juin 2018
Auteur : Natacha Abriat

L-M. Garros, un architecte très présent dans tout le sud-ouest

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, l’architecte Louis-Michel Garros impose ses châteaux au sein du paysage viticole du bordelais. Sa notoriété dépasse vite les limites du Médoc et l’architecte, secondé par son fils Alexandre, reçoit de nombreuses commandes de la bourgeoisie biterroises et audoise.

Essor de l’économie de la vigne au XIXe siècle

Phénomène majeur de l’économie méridionale sous le second Empire et le début de la IIIe République, la monoculture de la vigne produisit une prospérité subite dans les campagnes, source d’enrichissement pour les grands propriétaires qui font construire de splendides demeures dans leurs propriétés viticoles souvent constituées tout au long du XIXe siècle.

Une architecture fortement symbolique

Cette architecture a une dimension symbolique  très forte : elle manifeste un degré d’opulence économique et de puissance sociale et politique jamais atteint auparavant, d’où son caractère ostentatoire (portails, soubassements, perrons, tours, belvédères…) et ses éléments parfois empruntés à l’architecture féodale (mâchicoulis, échauguettes…) ...y compris sur les bâtiments destinés à la production. Des parcs servent d’écrin à la demeure qui n’est occupée qu’une partie de l’année, les propriétaires possédant souvent un hôtel particulier en ville qu’ils font restaurer et réaménager par les mêmes architectes