Recherche en cours...


Accueil > Université Toulouse III - Paul Sabatier > Zoologie, paléontologie, minéralogie etc.

Zoologie, paléontologie, minéralogie etc.

Le partenariat entre l’université Toulouse III - Paul Sabatier et la Région Occitanie concerne actuellement les collections de zoologie, paléontologie et minéralogie. Afin de mieux comprendre ce travail, une petite présentation de ces collections s’impose.

31 mai 2018
Auteur : Lucile Pinasa-Causse

De la zoologie à la biologie animale

1838 : la chaire de zoologie de la Faculté des sciences est créée, peu après le décret impérial de 1808 rétablissant les facultés dans tout le pays.
Il semble que la collection soit constituée à ce moment-là, par les différents titulaires de chaire ainsi que le personnel attaché aux différents laboratoires de biologie animale, qu'il s'agisse de préparateurs ou de maîtres de conférences. Les différentes pièces de la collection proviennent de récoltes personnelles et, plus rarement, d'achats ou de dons.
Comptant déjà plusieurs milliers d'échantillons au XIXe siècle, certains d'entre eux ont aujourd'hui disparu de la collection (dégradations trop importantes, pertes etc.).
Depuis, la collection de zoologie n’a cessé de s’enrichir de nombreux spécimens qui, lorsque leur état de conservation le permet, servent encore de supports pédagogiques aux différents cours de biologie animale de l'université. Ils peuvent également servir à des interventions dans les écoles, à des formations de personnels ou à des expositions diverses. La collection regroupe aujourd'hui des spécimens naturalisés ou en fluide, des squelettes, des boîtes à insectes, mais aussi des maquettes anatomiques des XIXe et XXe siècles.
Cette collection s'enrichit encore de nos jours au fil des travaux de recherche et de dons.

Minéraux et minerais

La collection de minéralogie de l'université semble s'être constituée dès la fin du XVIIIe siècle à partir du cabinet de curiosités de Philippe Picot de Lapeyrouse, qui en forme le noyau historique.
La collection du premier titulaire de la chaire de sciences naturelles est cédée à la Faculté des sciences en 1823 et sera par la suite enrichie par les chercheurs et professeurs de la Faculté. Elle rassemble aujourd'hui des échantillons de minéralogie de diverses provenances. Son caractère régional prédomine néanmoins avec un grand nombre d'échantillons des Pyrénées et du Sud du Massif Central ce qui, couplé aux échantillons historiques, en fait le caractère remarquable.
Avec un volume estimé aux alentours de 40000 pièces, cette collection de minéralogie est l'une des premières de France.
Aujourd'hui encore, certains de ces échantillons peuvent servir à la pédagogie ou à la recherche, dans la mesure où certaines pièces proviennent de lieux devenus inaccessibles (filons épuisés, mines fermées…)

Voyage vers les origines du monde

La collection de paléontologie, quant à elle, est constituée dès 1840 à partir du fonds du cabinet naturaliste de Philippe Picot de Lapeyrouse, et compte aujourd'hui a minima 400000 pièces.
Après la création de la chaire de géologie-minéralogie en 1839 (scindée en deux chaires distinctes en 1903) les collections de géologie de la Faculté commencent à être rassemblées : le noyau historique – la collection de minéralogie de Phillipe Picot de Lapeyrouse – est augmentée par des collections de géologie et de paléontologies apportées par le géologue Alexandre Leymerie, nommé en 1841 à la Faculté. Il établit en 1872 un état des lieux de la collection et évoque 10350 pièces réparties en 4150 échantillons pour la minéralogie et 6200 pour la géologie-paléontologie.
Les collections se sont enrichies par achats, échanges et dons d'étudiants, scientifiques, professeurs ou simples amateurs.
Aujourd'hui, cet ensemble présente des spécimens d'origines mondiale et régionale :
La partie régionale est issue de recherches menées à partir du XXe siècle sur les massifs montagneux des Pyrénées par des scientifiques et autres étudiants, chercheurs amateurs etc. La collection pyrénéenne de l'université constitue un ensemble unique et est une référence pour la région.
La partie générale de la collection a été assemblée dans le but de servir de support aux enseignements. Elle illustre la variété des formes de vie présentes sur terre en suivant un ordre chronologique cohérent et ordonné