Recherche en cours...


Université Toulouse III - Paul Sabatier

Riche d’un patrimoine ancien regroupant certaines pièces rares voire uniques, l'Université Toulouse III - Paul Sabatier, au travers du Service Commun d’Étude et de Conservation des Collections Patrimoniales (SCECCP), conserve et valorise d'étonnantes collections.

31 mai 2018
Auteur : Lucile Pinasa-Causse

L'inventaire des collections

Créé en 2011, c'est aujourd'hui 6 collections qui sont prises en charge par le SCECCP, totalisant à elles seules près de 1 million d’objets et spécimens. Le travail d’inventaire ayant débuté il y a quelques années seulement, le partenariat entre l’université et la Région Occitanie concerne actuellement les collections de zoologie, paléontologie et minéralogie.

Héritière d’une longue histoire

L’enseignement est intimement lié à l’histoire de Toulouse qui voit la fondation de son Université dès 1229. Si les Facultés de sciences, médecine et pharmacie existent en tant que telles depuis le XIXe siècle, elles ne sont réunies au sein de l’Université Toulouse III que depuis 1969. L’université Toulouse III reçoit en 1970 le nom de Paul Sabatier, prix Nobel de chimie en 1912 et figure emblématique de la Faculté des sciences.
Aujourd'hui l’université Toulouse III - Paul Sabatier compte 31238 étudiant-e-s inscrit-e-s dans l'un des cinq domaines de formation et de recherche (santé, sciences, sport, ingénierie, technologies), et 70 structures de recherche dont 42 unités mixtes de recherche.

Un riche patrimoine scientifique

Outre les missions d’enseignement et de recherche que mène l’université, celle-ci conserve et valorise un riche patrimoine scientifique. Aujourd’hui considérés comme objets d’art ou patrimoniaux, la plupart des spécimens conservés par l’université sont d’anciens outils pédagogiques qui témoignent de l'histoire de l'enseignement et de la recherche au sein de l'Université de Toulouse et de ses Facultés des sciences et de médecine.
En quelques chiffres, cela représente plusieurs milliers de spécimens zoologiques, 400000 planches d’herbiers, 300000 fossiles, 45000 minéraux, 2500 spécimens d’anatomie humaine et environ 500 instruments. Sans oublier les 1100 affiches d’enseignement, sans compter le patrimoine scientifique contemporain !

Des personnalités emblématiques de l’histoire des sciences

L’intérêt de ces collections tient également de leurs collecteurs ou propriétaires. L’université conserve en effet les collections de nombreuses personnalités scientifiques toulousaines, figures historiques ayant marqué l’histoire de la recherche ou même l’histoire de Toulouse, parmi lesquels Philippe Picot de Lapeyrouse, Gaston Astre, Henri Gaussen, Georges Larrouy etc.
Le travail d’inventaire mené actuellement, en particulier sur les collections historiques, permet également de conserver la mémoire de ce passé et de recréer la petite et la grande histoire de l’université.