Recherche en cours...


Recherche

plafond peint

Ce plafond peint daté du milieu du 15e siècle a été redécouvert en 1972, lors de travaux de réfection. Son décor le rapproche d'un plafond voisin (IM81001429).£On remarque

Historique

Datation :
3e quart 15e siècle
Commentaire historique :
Ce plafond peint daté du milieu du 15e siècle a été redécouvert en 1972, lors de travaux de réfection. Son décor le rapproche d'un plafond voisin (IM81001429).
On remarque à plusieurs reprises un écu "de gueules à un mont au naturel surmonté d'un monde d'or et planté de deux arbres de sinople, un à dextre, l'autre à senestre". L'écu du roi de France : "d'azur à trois fleurs de lys d'or surmonté d'une couronne de même". Aussi Jacques Peyron et Annick Robert (op. cit.) proposent une datation entre 1461 et 1470, époque où Begue II Montanha est prévôt du chapitre collégial.
La danse macabre se place dans la lignée iconographique qui débute vers 1425 avec celle du Cimetière des Innocents à Paris. Il semble que ce soit la première apparition de ce motif sur les plafonds peints languedociens. Toutefois, l'originalité de ce décor réside dans sa juxtaposition avec des scènes de danse et de musiciens. Une scène semble représenter la scène de la Reine de Mai. La présence des textes occitans, qui sont une apostrophe à la Mort et à la Nature montre que l'on a affaire à un programme exceptionnel où l'écriture a une place particulière.
L'ensemble du programme atteste que l'on est en présence d'un décor courtois et érudit où les scènes profanes sont aussi nombreuses que les scènes religieuses qui ne sont pas accessibles aux simples fidèles. L'absence de saints intercesseurs ou guérisseurs tels que la Vierge, qui tenait une place importante de médiatrice dans la religion populaire médiévale en sont une preuve. Ces éléments confirment bien que le décor fut conçu pour orner les logements particuliers des chanoines qui avaient abandonné depuis longtemps toute vie communautaire.

Description

Catégorie technique :
peinture
Matériaux et technique :
bois (support) : peint, tempera à l'oeuf
Commentaire descriptif :
Ce plafond couvre une pièce du rez-de-chaussée par rapport au passage. Cette pièce correspond au premier étage depuis la rue Peyrolière. Il s'agit d'un plafond à la française dont la face est peinte à la détrempe. Le noir est réalisé à l'aide de charbon de bois et toutes les couleurs sont d'origine minérale. Il se compose de 3 grandes poutres parallèles, disposées nord-sud. Sur chaque poutre reposent 13 solives disposées est-ouest entre lesquelles sont disposés 14 closoirs. La pièce ornée de ce plafond était équipée d'une cheminé, appuyée sur le mur ouest.
Représentation :
scène (Danse macabre) ; scène (homme, femme, en buste, en pied, bourgeois, homme : noblesse, évêque, chanoine, avocat, ermite, mort, dragon, griffon, chien, échassier, poisson, phylactère) ; scène (danse, musicien, femme : couvre-chef, fou) ; figure (fou : attribut) ; figure (homme, praticien : médecine) ; figure (homme, praticien : commerce)
Précision sur la représentation :
Les poutres sont ornées d'une danse macabre où, le personnage qui représente chaque état social est tiré par un cadavre nu, livide au ventre entrouvert. Il ne s'agit pas d'un squelette. Il gesticule hardiment, tirant à lui le vivant dont il personnifie le destin proche. Tous les couples mort-vivant sont logés par groupes de deux dans cinq compartiments délimités par un arc surbaissé reposant sur deux colonnes. Au-dessus, les écoinçons sont ajourés de trilobes pointus.
Les scènes sont peintes sur des fonds alternativement bleus ou rouges agrémentés de légers rinceaux et sur lesquels les architectures, peintes dans un gris plus clair, se détachent.
Chaque tableau est accompagné d'une inscription qui le commente. Rédigée sur deux lignes en langue occitane, en lettres minuscules gothiques noires sur fond clair, à initiales rubriquées. Le nom du vivant est reporté à la ligne inférieure et même lorsque cette dernière a disparu ou reste indéchiffrable, on peut assez sûrement reconnaître les protagonistes : un chanoine, un frère mineur, un curé, un avocat, un ermite, un augustin, un marchand, deux hommes de labeur dont un paysan, sa faux sur l'épaule.
Sur la face nord de la poutre B figure une scène de danse. Des femmes coiffées de hennin et portant des robes longues avec une traine alternent avec de jeunes danseurs en mouvement. Ces derniers sont coiffés de grands chapeaux à larges bords, vêtus de pourpoints et de hauts de chausse mi-partis, chaussés à la poulaine. Aux extrémités de la poutre des musiciens animent le bal. Ils jouent de la flute, du tambourin ou du trombone. Celui qui dirige l'orchestre porte une coule à longues oreilles. Il tient dans sa main une folie. Sur la poutre C, une scène champêtre avec des personnages, assez proches stylistiquement, anime la face nord
Les solives sont toutes ornées de rameaux et de rinceaux dessinés en noir ou rouge foncé sur un fond qui a presque disparu.
L'ensemble compte 70 closoirs, ornés pour la plupart. Au-dessus de la poutre A, collés contre l'élévation orientale, 10 closoirs sur les 14 sont ornés. On y remarque du nord au sud, une tête d'homme coiffée d'un chapeau noir, un écu d'or au lion de sable, une tête double (Janus ?) coiffé, un arbre (chêne), un écu, une tête masculine, une fleur de lys et 4 crabes, un petit chien à la queue en trompette, un écu d'or à l'aigle de sable, un serpent à deux têtes dont l'une est figurée à la place de la queue.
Au-dessus de la poutre B, au centre de la pièce, 11 closoirs ornés subsistent sur la face orientale. Ils figurent du sud au nord : un écu de gueules partiellement effacé, une harpie, un écu de gueules effacé, un dauphin d'or, un dauphin en arc de cercle, un écu à 3 fleurs de lys d'or, deux têtes affrontées : une femme à gauche, un homme grimaçant à droite.
Sur la face opposée deux métopes sont manquant et un troisième est illisible. On observe du nord au sud : un livre ouvert dont les pages portent des lignes et des points noirs imitant l'écriture, un écu d'or effacé, un oiseau, un écu aux armes de François, vicomte de Lautrec, un écu à trois fleurs de lys d'or, deux échassiers aux cous entrelacés dessinant un coeur, un chien accroupi en position d'affut, un écu avec deux lions affrontés, une fleur de lys blanche, un écu, une fleur de pâquerette cantonnée de feuilles de lilas.
Au-dessus de la poutre C, la plus à l'ouest, les cloisoirs de la face orientale portant décor sont au nombre de 12. On lit du sud au nord : un chien couché, la tête ramenée sur le dos, un écu d'azur aux trois fleurs de lys d'or, un ornement végétal, une tête d'homme aux cheveux blonds avec un chapeau noir, un écu, trois poissons (harengs ?) un coeur rouge entre deux palmes, un écu, un griffon, un animal fantastique à corps de belette et queue de canard, un écu d'azur à trois fleurs de lys d'or, un griffon. Sur la face opposée, on remarque un phylactère enroulé et illisible.
Les poutres portent un décor de grotesques avec des animaux fantastiques (dragons, êtres hybrides), un évêque jaillissant d'un vase, diverses motifs végétaux, et plusieurs éléments d'héraldique. On notera la présence d'un saint évêque mitré, bénissant de sa main gauche et tenant une crosse dans sa main droite qui pourrait bien être une représentation de saint Salvi. Un couple figure de part et d'autre d'un vase. La jeune fille porte une robe blanche à décolleté rond, ses cheveux détachés sur les épaules ; le jeune homme est vêtu d'un pourpoint rouge.
Dimensions :
l = 700 ; la = 400
Précisions sur les dimensions :
Dimensions approximatives
Etat de conservation :
manque
Précisions sur l'état :
Au-dessus de la poutre A manquent 4 closoirs, au-dessus de la poutre B, il manque 3 closoirs sur la face est et 2 closoirs sur la face ouest. Au-dessus de la poutre C, il manque 2 closoirs.
Marques et inscriptions :
armoiries ; inscription concernant l'iconographie (peinte, sur l'oeuvre)
Précisions sur les inscriptions :
inscriptions concernant l'iconographie: "Ayso es lo/chanon-ge" ; illisible ; "Ayso es lo/frame-no" ; Ayso es lo/ritto" ; "Aysso es lo/avoquat" ; "Aysso es lo/eremita" ; non identifié ; "Ayso es lo /agosty" ; "Ayso es lo/merca" ; Ayso es lo/non identifié".£A la face sud de la poutre B figurent deux larges banderoles écrites sur 3 lignes en lettres gothiques. A gauche : "Na mort vos estz fort dihabla, noperdonatz als bos/Ny als mals. So que es bel trp lag tornats. Disipanz estz tot/Jorn denature he avetz he lagia et bial fygura." A droite : "Natura trop menassatz acor, no vos cugy/Ains negun tort e per so no vos quitti fai tan/Granda uffana que de mory no avetz dia ni semana." Armoiries identiques à plusieurs reprises : De gueules à un mont au naturel surmonté d'un monde d'or et planté de deux arbres de sinople, un à dextre, l'autre à senestre.

Localisation

Commune :
Albi
Adresse :
Cloître Saint-Salvy (passage du) 22
Aire d'étude :
Tarn

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.

Le rédacteur de la notice vous propose de voir aussi :
Croquis désignant l'emplacement des métopes sur le pfafond peint.
Ce plafond a été mis au jour en 1972 lors de travaux de réfection. Il date très vraissemblablement du milieu du 15e siècle si l'on s'en referre à la multiplication des petites fleurs sur les fonds colorés unis ou si l'on prête attention aux tissus diaprés qui figurent sur bon nombre de personnages.£Jacques Peyron et Annick Robert (op. cit.) proposent, grâce aux similitudes de ce décor

Illustrations


Albi (Tarn), maison.
Référence : IVR73_19998100125NUCA - Vue d'ensemble d'une travée du plafond peint. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), maison.
Référence : IVR73_19998100126NUCA - Vue d'ensemble d'une travée du plafond peint. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), maison.
Référence : IVR73_19998100127NUCA - Vue d'ensemble d'une travée du plafond peint. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), maison.
Référence : IVR73_19998100128NUCA - Vue d'ensemble d'une poutre du plafond peint. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100129NUCA - Danse autour de la belle de Mai. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100130NUCA - Danse macabre. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100131NUCA - Détail de l'annonce en langue occitane. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100132NUCA - Détail des apostrophes à la mort et à la nature. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100133NUCA - Détail de l'apostrophe à la Nature. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100134NUCA - Détail de l'extrémité de la poutre. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100135NUCA - Danse macabre, détail de la poutre près de la cheminée. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100136NUCA - Danse macabre, détail de la poutre près de la cheminée. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100137NUCA - Danse macabre, détail de la poutre près de la cheminée. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100139NUCA - Danse macabre, détail de la poutre près de la cheminée. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100140NUCA - Danse macabre: détail du marchand et de l'augustin. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100141NUCA - Danse macabre : détail de l'ermite et du ? - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100142NUCA - Danse macabre, détail du frère mineur et du curé. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100143NUCA - Deux échassiers nouant leur cou (closoir au-dessus de la poutre A). - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100145NUCA - Deux bassets assis (closoir au-dessus de la poutre A). - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100146NUCA - Détail d'un personnage féminin. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100147NUCA - Détail d'un danseur. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100148NUCA - Danse macacabre : détail de l'ermite. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100149NUCA - Griffon : détail d'un closoir. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100150NUCA - Personnage masculin coiffé d'un chapeau (closoir au-dessus de la poutre C). - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100151NUCA - Lions affrontés (closoir au-dessus de la poutre B). - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100153NUCA - Deux échassiers nouant leur cou (closoir au-dessus de la poutre A). - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100154NUCA - Livre ouvert sur fond rouge (closoir au-dessus de la poutre A). - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100155NUCA - Détail d'un personnage féminin. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100156NUCA - Phylactère illisible sur un merrain. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100157NUCA - Phylactère portant inscription sous une poutre. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100158NUCA - Grotesque, personnage féminin sortant d'un vase. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100159NUCA - Personnage féminin avec blason. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100160NUCA - Personnage couronné avec blason. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100161NUCA - Détail de rinceaux feuillagés - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100162NUCA - Détail d'une tête coiffée d'un oiseau et d'oreilles. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100163NUCA - Détail d'un personnage avec un blason. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100164NUCA - Détail d'un personnage portant écu. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_19998100166NUCA - Détail d'un personnage peint sur un merrain. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), .
Référence : IVR73_20138101202NUDA - Localisation des métopes sur le plafond. - Chabbert, Roland, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Bibliographie :
Greslé-Bouignol (Maurice), La Mort et la Nature, un curieux plafond peint à Albi, dans Bulletin de la Société des Sciences, Arts et Belles-Lettres du Tarn, n° 32, 1974, p. 35 à 45.
Peyron (Jacques), Robert (Annick), Les plafonds peints gothiques d'Albi, dans Revue Menestral n° 20, janvier-février 1979, p. 6 à 13, n° 21 mars-avril 1979, p. 4 à 11, mai-juillet 1979, p. 5.
Peyron (Jacques), Robert (Annick), Les plafonds peints gothiques d'Albi, Presses Midi-Pyrénées, 1980, 47 pages.
Berges (Elise et Pierrette), les plafonds peints d'Albi XVe-XVIIe siècles), dans Nelidoff (Philippe), Devaux (Olivier) dir., Pouvoirs et société en pays albigeois, presse de l'université des sciences sociales, Toulouse, 1997.

Informations complémentaires

Référence :
IM81001428
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Rédacteur(s) :
Chabbert Roland
Date de publication :
2012
Date de mise à jour :
2013/06/03
Date de la protection :
1972/06/28 : classé au titre objet
Référence de la notice M.H. :
PM81000059
Intérêt de l'oeuvre :
à signaler