Recherche en cours...


Recherche

machine à broder

Machine à broder achetée par Jean Baptiste Meunier en 1914 à la société des Broderies de Laguépie suivant un contrat de location vente.

Historique

Datation :
1er quart 20e siècle
Auteur de l'oeuvre :
Saurer Adolph (constructeur)
Lieu d'exécution :
lieu d'exécution : Suisse, canton de Thurgovie, Arbon
Lieu de provenance :
lieu de provenance : Midi-Pyrénées ; 82 ; Laguépie
Commentaire historique :
Machine à broder achetée par Jean Baptiste Meunier en 1914 à la société des Broderies de Laguépie suivant un contrat de location vente.

Description

Catégorie technique :
industrie textile
Matériaux et technique :
métal ; bois
Commentaire descriptif :
Machine à broder à bras 3/4, constituée d'un pantographe tenu par la main gauche du brodeur qui permet de suivre le dessin fixé sur un tableau (représentant le motif à réaliser, agrandi 6 fois), d'un cadre vertical portant 2 longueurs de 4,50 m de tissu tendues chacune par 2 rouleaux en bois et qui suit le mouvement du pantographe. Devant et derrière se trouvent deux gros chariots mobiles montés sur rails, munis de 2 rangées de pinces fixes pouvant accueillir alternativement 2 rangs de 104 aiguilles soit au total 208 aiguilles par chariot, aiguilles de 2 cm,enfilées, à 2 pointes, percées chacune d'un chas central. Le chariot situé à l'avant de la machine, par le jeu de la manivelle du brodeur,vient en contact avec le tissu : les aiguilles le traversent, puis sont saisies par les pinces du chariot arrière, qui recule et tend les fils. Le brodeur après avoir décalé le pantographe (ce qui déplace les 2 tissus de la longueur d'un point) ramène ensuite, par le jeu de pédales et par la manivelle, le chariot arrière en contact avec le tissu que les aiguilles retraversent ; par le recul du chariot, situé à l'avant de la machine, les fils sont tendus dans la position de départ d'un nouveau point. A chaque aller-retour du chariot, le brodeur réalise un point de broderie. Une fois le dessin entièrement suivi par le brodeur, on obtient ainsi un maximum de 208 motifs brodés formant alors un ruban.
Précisions sur les dimensions :
h = 250 ; l = 600 ; la = 320
Etat de conservation :
en état de marche
Marques et inscriptions :
plaque signalétique (fondu, en relief, sur partie rapportée) ; inscription technique (fondu, en relief, sur partie rapportée)
Précisions sur les inscriptions :
Plaque signalétique : ADOLPH SAURER ARBON N°17847 MOD. 1908. ; inscription technique : PAT. N° 26109 81897 89140 28186/456 80865 84952 43022.

Localisation

Commune :
Cordes-sur-Ciel
Adresse :
Barbacane (Grand rue de la)
Aire d'étude :
Tarn
Edifice de conservation :
maison ; usine de broderie mécanique
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
en rez de chaussée

Oeuvres liées

Cet atelier de fabrication est installé au début du 20e siècle au rez-de-chaussée d'une ancienne demeure implantée sur un rempart du Moyen âge. Il existe un fonds d'archives privées.

Illustrations

Aucune illustration n'est disponible pour cette notice.


Informations complémentaires

Référence :
IM81000014
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Rédacteur(s) :
Bonhôte Jérôme
Date de publication :
1997
Date de mise à jour :
2013/05/21
Intérêt de l'oeuvre :
à signaler