Recherche en cours...


Recherche

maître-autel : autel tombeau

Ce maître-autel en bois à la forme galbée et au décor de pattes de lion et de feuillage enroulé pourrait dater de la 1ère moitié du 19e siècle.

Historique

Datation :
1ère moitié 19e siècle
Commentaire historique :
Cet autel en bois à la forme galbée et au décor de pattes de lion et de feuillage enroulé pourrait dater de la 1ère moitié du 19e siècle.
Notice succincte :
Ce maître-autel en bois à la forme galbée et au décor de pattes de lion et de feuillage enroulé pourrait dater de la 1ère moitié du 19e siècle.

Description

Catégorie technique :
sculpture ; menuiserie
Matériaux et technique :
bois (en plusieurs éléments) : taillé, sculpté, vernis, décor en relief, décor dans la masse, mouluré
Commentaire descriptif :
Le maître-autel entièrement constitué de pièces de bois assemblées et vernis. Il est de plan rectangulaire à élévation galbée. Les pieds accueillent un décor en relief. Le devant d'autel est animé d'un panneau mouluré aux contours chantournés. La partie supérieure du panneau est ornée d'un décor en relief ainsi que les angles sur la partie galbée. L'ensemble est surmonté d'une mouluration formée d'une gorge et d'une doucine.
Représentation :
ornement (lion : patte, feuille : palmette, feuille : en volute, trèfle, fleurette)
Précision sur la représentation :
Les pieds forment des pattes de lion. La partie supérieure du panneau du devant d'autel est ornée d'une palmette d'où partent des feuilles enroulées. Les écoinçons au-dessus du panneau sont animés d'un décor quadrillé à trèfles. Les angles du meuble présente des feuillages enroulés autour d'une fleurette.
Précisions sur les dimensions :
dimensions non prises

Localisation

Commune :
Bretenoux
Aire d'étude :
Lot
Edifice de conservation :
chapelle puis église paroissiale Sainte-Catherine
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
choeur

Oeuvres liées

L'édification de l'église Sainte-Catherine doit être reliée à la fondation de la ville nouvelle de Villefranche d'Orlinde (aujourd'hui Bretenoux), par Guérin de Castelnau, peu avant 1277. L'église de la bastide a longtemps été une simple annexe de Notre-Dame de Félines (commune de Prudhomat), jusqu'à ce qu'elle soit élevée au rang d'église paroissiale, en remplacement de l'église m

Illustrations


Bretenoux (Lot), chapelle cimetériale puis église paroissiale Sainte-Catherine.
Référence : IVD46_20134600168NUCA - Vue d'ensemble du maître-autel. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de la Vallée de la Dordogne lotoise
Référence :
IM46105666
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Couteau Anaïs
Date de publication :
2013
Date de mise à jour :
2014/07/31
Conseil général du Lot