Recherche en cours...


Recherche

lutrin

Ce lutrin finement ouvragé pourrait dater de la fin du 18e ou du début du 19e siècle. Outre la figure de sainte Catherine, titulaire de l'église, il est décoré de deux animau

Historique

Datation :
limite 18e siècle 19e siècle
Commentaire historique :
Ce lutrin pourrait dater de la fin du 18e ou du début du 19e siècle.
Notice succincte :
Ce lutrin finement ouvragé pourrait dater de la fin du 18e ou du début du 19e siècle. Outre la figure de sainte Catherine, titulaire de l'église, il est décoré de deux animaux royaux, l'aigle et le lion, symboles de force et attributs des évangélistes saint Jean et saint Marc.

Description

Catégorie technique :
sculpture ; menuiserie
Matériaux et technique :
bois (en plusieurs éléments) : taillé, sculpté, peint, faux bois, décor en relief, décor en haut relief, décor dans la masse
Commentaire descriptif :
Ce meuble est en bois taillé, sculpté et peint faux bois. Il comporte une base et une tige entièrement sculpté en haut relief. Sur la tige est fixée le socle tournant du lutrin supportant un pupitre élevé à 2 plans inclinés à rebords fixes. La face décorative comporte un décor sculpté. L'autre face présente dans sa partie inférieure un rebord à charnières aux bords ajourés de trèfles permettant de poser un livre. La surface présente un décor gravé. Les deux plans présente un rebord en retour ajouré de petits ronds. L'ensemble est surmonté d'une croix feuillue.
Représentation :
ornement (croix) ; animal (lion : tête, pate ; aigle : branche, écaille) ; figure (sainte Catherine, ? : martyre, palme)
Précision sur la représentation :
La base forme une tête de lion avec ses pattes surmonté d'une figure féminine en pied portant la palme : peut être sainte Catherine, titulaire de l'église. La partie supérieure de la tige est orné de feuillages stylisés. La face décorative du lutrin est décoré d'un aigle posé sur une branche sur un fond écaillé. L'autre face du lutrin est orné d'une croix.
Dimensions :
h = 110

Localisation

Commune :
Bretenoux
Aire d'étude :
Lot
Edifice de conservation :
chapelle puis église paroissiale Sainte-Catherine
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
choeur, côté sud

Oeuvres liées

L'édification de l'église Sainte-Catherine doit être reliée à la fondation de la ville nouvelle de Villefranche d'Orlinde (aujourd'hui Bretenoux), par Guérin de Castelnau, peu avant 1277. L'église de la bastide a longtemps été une simple annexe de Notre-Dame de Félines (commune de Prudhomat), jusqu'à ce qu'elle soit élevée au rang d'église paroissiale, en remplacement de l'église m

Illustrations


Bretenoux (Lot), chapelle cimetériale puis église paroissiale Sainte-Catherine.
Référence : IVD46_20134600164NUCA - Vue d'ensemble du lutrin. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de la Vallée de la Dordogne lotoise
Référence :
IM46105661
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Couteau Anaïs
Date de publication :
2013
Date de mise à jour :
2014/07/31
Date de la protection :
1980/10/20 : inscrit au titre objet
Référence de la notice M.H. :
PM46105388
Intérêt de l'oeuvre :
à signaler
Conseil général du Lot