Recherche en cours...


Recherche

ensemble de l'autel secondaire : autel tombeau, retable, gradins d'autel

L'autel secondaire à la table d'autel moderne réemploie des éléments sculptés - fronton, corniche et pilastres - d'un retable du début du 18e siècle aujourd'hui disparu, tou

Historique

Datation :
1ère moitié 18e siècle (?) ; 4e quart 20e siècle
Commentaire historique :
L'emplacement de l'autel, la table d'autel moderne et la composition du retable invitent à penser que les pilastres, la corniche et le fronton sont des réemplois d'un retable aujourd'hui disparu. L'autel secondaire qui lui fait pendant, au nord, réemploie des éléments sculptés stylistiquement similaires. Ces éléments pourraient dater de la 1ère moitié du 18e siècle. L'autel en pierre de taille est moderne, peut-être contemporain de l'aménagement du trésor et de la restauration des stalles, dans les années 1989-1990.
Notice succincte :
L'autel secondaire à la table d'autel moderne réemploie des éléments sculptés - fronton, corniche et pilastres - d'un retable du début du 18e siècle aujourd'hui disparu, tout comme le 2ème autel secondaire qui lui fait pendant au nord.

Description

Catégorie technique :
taille de pierre ; menuiserie ; sculpture
Matériaux et technique :
pierre (calcaire) : taillé ; bois (en plusieurs éléments) : taillé, sculpté, décor en relief, décor rapporté, décor dans la masse, peint, polychrome, doré, mouluré
Commentaire descriptif :
L'autel secondaire s'appuie contre les stalles de la nef, côté sud. Il comporte un autel tombeau en pierre de taille maçonnées, de plan rectangulaire à élévation droite et dont la table d'autel à profil biseauté est largement débordante. L'autel supporte le retable entièrement en bois sculpté, peint polychrome et doré. Le retable se compose de deux gradins d'autel au décor peint en grisaille et doré. La partie retable proprement dite se développe derrière la statue en plâtre moulé et peint représentant La Vierge de l'Immaculée Conception (non étudiée) qui cache en partie le décor peint. Cette partie se compose de deux pilastres cannelés simples encadrés de deux moulurations en doucine peintes en grisaiile et dorées. Les pilastres sont surmontés d'un entablement présentant un riche décor en relief doré supportant une corniche moulurée et un petit fronton sculpté, ajouré et doré.
Représentation :
ornement (palmette, feuille : acanthe, fleurette, feuille : chêne, en guirlande, feuille : laurier, en guirlande, putto : tête, fruit : chute, croix, rayon, étoile)
Précision sur la représentation :
Les gradins d'autel sont ornés d'un riche décor végétal où s'entremêlent palmettes, feuilles d'acanthe enroulées, fleurettes, guirlande de feuilles de chêne et de feuilles de laurier. Les moulures latérales accueillent également des motifs de palmettes. L'entablement est orné au centre d'une tête de putto autour duquel se déploient des feuilles d'acanthe. Les parties latérales sont occupées par des bouquets de fruits. Le fronton forme une chute de fruits surmontée d'une croix. La partie centrale du retable accueille des rayons surmontés d'étoiles.
Précisions sur les dimensions :
dimensions non prises

Localisation

Commune :
Prudhomat
Lieu-dit ou secteur urbain :
Castelnau
Aire d'étude :
Lot
Edifice de conservation :
collégiale Saint-Jean puis Saint-Louis
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
nef, côté sud, appuyé contre les stalles

Oeuvres liées

Portail ouest.
Cette église qui remplace un édifice plus ancien, sans doute du 13e siècle, a été élevée à partir de 1507 par Jacques de Castelnau, suivant le voeu de son père, le baron Jean II de Castelnau-Caylus, chambellan de Louis XI, mort en 1505. Elle fut érigée en collégiale par le pape Jules II et dédiée dans un premier temps à saint Jean. Ce n'est qu'à la fin du 16e siècle qu'elle est pl
Le rédacteur de la notice vous propose de voir aussi :
Vue de détail du tableau : La Vierge couronnée.
L'autel secondaire à la table d'autel moderne réemploie des éléments sculptés - tabernacle, corniche et pilastres - d'un retable du début du 18e siècle aujourd'hui disparu, tout comme le 2ème autel secondaire qui lui fait pendant au sud. Le tableau représentant la Vierge couronnée pourrait dater de la fin du 18e ou du début du 19e siècle.

Illustrations


Prudhomat (Lot), collégiale Saint-Jean puis Saint-Louis.
Référence : IVD46_20134600083NUCA - Vue d'ensemble de l'autel secondaire. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de la Vallée de la Dordogne lotoise
Référence :
IM46105641
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Couteau Anaïs
Date de publication :
2013
Date de mise à jour :
2014/07/31
Conseil général du Lot