Recherche en cours...


Recherche

croix de confrérie : Christ en Croix

Cette croix de confrérie entièrement en bois et datable du 18e siècle a perdu deux patères qui permettaient d'accrocher une écharpe de confrérie autour des branches.

Historique

Datation :
18e siècle
Commentaire historique :
Le Christ et la croix sur laquel il est monté sont homogènes : cette croix de confrérie pourrait dater du 18e siècle.
Notice succincte :
Cette croix de confrérie entièrement en bois et datable du 18e siècle a perdu deux patères qui permettaient d'accrocher une écharpe de confrérie autour des branches.

Description

Catégorie technique :
sculpture ; menuiserie
Matériaux et technique :
bois (en plusieurs éléments) : taillé, sculpté, mouluré, décor en ronde bosse, peint, polychrome, doré
Commentaire descriptif :
La croix de confrérie entièrement en bois sculpté, peint polychrome et doré présente un long manche qui se prolonge en hauteur pour former les branches moulurées de la croix. Des décors en ronde bosse sont fixées sur les branches et à leurs extrémités. La partie supérieure de la branche verticale présente une patère à décor en relief : celles des branches latérales ont disparu laissant un trou.
Représentation :
ornement (rayon, fleurette, palmette, volute) ; figure (Christ en Croix : perizonium, plaie, titulus)
Précision sur la représentation :
Au centre de la croix est fixé au-dessus d'une console à motif de palmette, une sculpture du Christ seulement vêtu du perizonium : du sang s'écoule de sa plaie au torse. Il est surmonté d'un cartel en forme de parchemin enroulé. La patère au-dessus forme une fleurette. Le Christ est entouré de rayons. Les extrémités latérales de la croix sont ornées d'un décor de palmette et volutes.
Précisions sur les dimensions :
dimensions non prises
Etat de conservation :
mauvais état
Précisions sur l'état :
La peinture et la dorure présente de nombreux manques. Quelques manques également dans la sculpture sont à déplorer : deux patères, décor à l'extrémité de la branche gauche, les rayons sous la branche droite.

Localisation

Commune :
Prudhomat
Lieu-dit ou secteur urbain :
Castelnau
Aire d'étude :
Lot
Edifice de conservation :
collégiale Saint-Jean puis Saint-Louis
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
choeur, côté sud

Oeuvres liées

Portail ouest.
Cette église qui remplace un édifice plus ancien, sans doute du 13e siècle, a été élevée à partir de 1507 par Jacques de Castelnau, suivant le voeu de son père, le baron Jean II de Castelnau-Caylus, chambellan de Louis XI, mort en 1505. Elle fut érigée en collégiale par le pape Jules II et dédiée dans un premier temps à saint Jean. Ce n'est qu'à la fin du 16e siècle qu'elle est pl

Illustrations


Prudhomat (Lot), collégiale Saint-Jean puis Saint-Louis.
Référence : IVD46_20134600077NUCA - Vue d'ensemble de la croix de confrérie. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de la Vallée de la Dordogne lotoise
Référence :
IM46105637
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Couteau Anaïs
Date de publication :
2013
Date de mise à jour :
2014/07/31
Conseil général du Lot