Recherche en cours...


Recherche

ensemble des 30 stalles

Ces stalles forment un ensemble exceptionnel par leur ampleur - peut être moindre aujourd'hui qu'à l'origine - et par la qualité de sa sculpture qui, en ce début de 16e siècle

Historique

Datation :
1er quart 16e siècle
Commentaire historique :
L'historiographie indique que se serait Jacques de Castelnau-Caylus, baron de Castelnau de 1505 à 1515, qui aurait commandé l'exécution des stalles au moment de la reconstruction de la collégiale commencée en 1507. Les stalles seraient l'oeuvre d'artisans italiens qui auraient déjà réalisé auparavant le décor et les stalles de la cathédrale d'Auch pour le compte du cardinal François-Guillem de Castelnau Clermont-Lodève, neveu de Jacques. Le style gothique flamboyant et l'iconographie rendant hommage à Jacques, à sa femme Anne de Culan ainsi qu'à la lignée des Castelnau-Caylus et à l'évêque d'Auch confirment l'exécution des stalles au tout début du 16e siècle.
Notice succincte :
Ces stalles forment un ensemble exceptionnel par leur ampleur - peut être moindre aujourd'hui qu'à l'origine - et par la qualité de sa sculpture qui, en ce début de 16e siècle, s'inscrit encore dans le style gothique flamboyant. Si l'iconographie rend hommage aux grandes figures catholiques ainsi qu'à la famille des Castelnau-Caylus, dont le baron Jacques (1505 à 1515) aurait achevé la construction de la collégiale et commandé les stalles, elle s'inscrit dans son époque en croquant les petits métiers et figures pittoresques de la vie quotidienne.

Description

Catégorie technique :
menuiserie ; sculpture
Matériaux et technique :
noyer (en plusieurs éléments) : taillé, découpé, mouluré, sculpté, décor en demi-relief, décor en haut-relief, décor rapporté
Commentaire descriptif :
Cet ensemble de 30 stalles en noyer sculpté se compose de deux doubles rangées de 13 sièges chacune adossées contre les élévations nord et sud de la nef, juste avant le choeur, d'une double stalle et d'une stalle unique dans le choeur, ainsi qu'une autre stalle isolée dans la chapelle latérale sud servant actuellement de trésor.
Précisions sur les dimensions :
dimensions non prises
Etat de conservation :
oeuvre démantelée ; mauvais état
Précisions sur l'état :
Certaines sculptures, notamment celles de appuis-mains, sont assez endommagées. Les 4 stalles doubles ou isolées conservées dans le choeur et la chapelle latérale sud ont peut être été désolidarisées de l'ensemble des stalles : l'historiographie parle de 34 stalles.

Localisation

Commune :
Prudhomat
Lieu-dit ou secteur urbain :
Castelnau
Aire d'étude :
Lot
Edifice de conservation :
collégiale Saint-Jean puis Saint-Louis
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
nef, choeur, chapelle latérale sud

Oeuvres liées

Portail ouest.
Cette église qui remplace un édifice plus ancien, sans doute du 13e siècle, a été élevée à partir de 1507 par Jacques de Castelnau, suivant le voeu de son père, le baron Jean II de Castelnau-Caylus, chambellan de Louis XI, mort en 1505. Elle fut érigée en collégiale par le pape Jules II et dédiée dans un premier temps à saint Jean. Ce n'est qu'à la fin du 16e siècle qu'elle est pl
Vue de détail de miséricorde et appui
Ces stalles aurait été commandé par Jacques de Castelnau, baron de 1505 à 1515 au moment de la construction de la collégiale, à partir de 1507. L'historiographie indique que ce serait son neveu, le cardinal François-Guillem de Castelnau Clermont-Lodève, qui aurait fait venir les artisans italiens des stalles de la cathédrale d'Auch dont il fut archevêque entre 1507 et 1511. L'iconographi
Vue d'ensemble de la stalle de célébrant du choeur.
Cette stalle présente la même structure et le même type de sculpture que l'ensemble des stalles de la nef. Elle procède vraisemblablement de la même commande que l'ensemble des stalles conservées dans l'église et datées du début du 16e siècle.
Vue d'ensemble des stalles doubles du choeur.
Cette double stalle présente une structure et un style identique aux stalles de la nef. Elle procède de la même commande au début du 16e siècle.
Vue d'ensemble de la stalle de célébrant de la chapelle latérale sud.
Cette stalle procède de la même commande que l'ensemble des stalles de la nef et du choeur au début du 16e siècle. Sa structure asymétrique invite à penser qu'elle a du être détachée d'un ensemble plus vaste pour être utilisée seule.

Illustrations


Prudhomat (Lot), collégiale Saint-Jean puis Saint-Louis.
Référence : IVD46_20134600051NUCA - Vue d'ensemble des stalles de la nef depuis le choeur. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Bibliographie :
THIBAULT, Pascal, Le château de Castelnau-Bretenoux, éditions du patrimoine : Paris, collection Monum, 2001, 63 p.
JUILLET, Jacques, Les 38 barons de Castelnau, 1971, pp. 167-178.

Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de la Vallée de la Dordogne lotoise
Référence :
IM46105631
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Couteau Anaïs
Date de publication :
2013
Date de mise à jour :
2014/07/31
Date de la protection :
1905/05/09 : classé au titre objet ; 1975/02/17 : classé au titre objet
Précision sur la protection :
Les 26 stalles de la nef ont été classées en 1905, la stalle situé au sud du choeur en 1975. Les fiches manuscrites CAOA ne précisent pas si la double stalle du choeur et la stalle conservée dans la chapelle latérale sud sont concernées par l'arrêté de classement.
Référence de la notice M.H. :
PM46106882
Intérêt de l'oeuvre :
à signaler
Observations :
L'ensemble aurait été restauré en 1989 (documentation relative à chercher). La stalle conservée dans la chapelle latérale sud est signalée comme appartenant à l'église de Pauliac, également sur la commune de Prudhomat.
Conseil général du Lot