Recherche en cours...


Recherche

châsse-reliquaire de saint Jocond, saint Victorien et saint Théodore

Cette châsse reliquaire de style néo-gothique pourrat dater de la fin du 19e siècle. Elle reprend les archétypes de l'architecture gothique comme le gable à crossettes et pina

Historique

Datation :
4e quart 19e siècle
Commentaire historique :
Cette châsse reliquaire de style néo-gothique pourrat dater de la fin du 19e siècle.
Notice succincte :
Cette châsse reliquaire de style néo-gothique pourrat dater de la fin du 19e siècle. Elle reprend les archétypes de l'architecture gothique comme le gable à crossettes et pinacles.

Description

Catégorie technique :
orfèvrerie
Matériaux et technique :
métal (en plusieurs éléments) : ciselé, repoussé, décor en relief, décor dans la masse, décor rapporté, découpé, doré ; verre : transparent, rouge ; velours uni (rouge) ; fil d'or : brodé
Commentaire descriptif :
Cette châsse-reliquaire en métal doré présente un plan carré et 4 pieds. Adoptant la forme d'un édicule gothique, les parois sont vitrées et comportent une arcature polylobée. L'ensemble est surmonté d'un toit en pavillon sommé d'une croix et ouvert sur les faces par 4 lucarnes pignons couronnées par un décor en relief (croissettes, pinacle) formant gable. Les élévations entre les parois vitrées adoptent des motifs de fausse maçonnerie, le toit d'une fausse couverture d'ardoises. A l'intérieur de la châsse, un coussin est recouvert de velours rouge brodé de fil d'or. Sur ce coussin sont posées les 3 reliques ex. ossibus accompagnées d'une étiquette manuscrite. Ils sont enrubannés de passementerie en fil d'or.
Représentation :
ornement végétal (feuillage, fleur de lys)
Précision sur la représentation :
Les pieds forment des feuilles. La bordure inférieure de la châsse est ornée d'une frise de tiges végétales. L'arcature des lucarnes est ornée de fleurs de lys. La croix sommitale est fleurdelisée.
Dimensions :
h = 45 ; la = 22
Marques et inscriptions :
inscription (manuscrite, sur étiquette, latin)
Précisions sur les inscriptions :
Les 3 reliques sont accompagnés d'étiquettes portant le nom des saints manuscrit en latin : "S. Jucundi m.", "S. Theodori m." et "S. Victorini m.".

Localisation

Commune :
Prudhomat
Lieu-dit ou secteur urbain :
Bonneviole
Aire d'étude :
Lot
Edifice de conservation :
prieuré de bénédictins Saint-Gilles
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
Trésor de l'église de Castelnau-Bretenoux

Oeuvres liées

Vue intérieure. Arc d'entrée de l'absidiole sud, chapiteau sud.
Une charte du cartulaire de Beaulieu signale, dès le début du Xe siècle, une chapelle Saint-Pierre dans la villa ad illas Macerias qui prend au XIe siècle le nom de Bonnavila. Un prieuré est alors constitué avec une église sous le vocable de Saint-Gilles. Le baron Hugues II de Castelnau contesta souvent les droits et les bénéfices du prieuré à l'abbaye de Beaulieu. L'église se compose

Illustrations


Prudhomat (Lot), prieuré de bénédictins Saint-Gilles.
Référence : IVD46_20124600418NUCA - Vue d'ensemble de la châsse-reliquaire - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de la Vallée de la Dordogne lotoise
Référence :
IM46105603
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Couteau Anaïs
Date de publication :
2012
Date de mise à jour :
2014/07/31
Date de la protection :
1995/05/26 : inscrit au titre objet
Référence de la notice M.H. :
PM46106875
Intérêt de l'oeuvre :
à signaler
Observations :
Objet conservé dans le trésor de l'église de Castelnau-Bretenoux (Prudhomat) depuis 1990.
Conseil général du Lot