Recherche en cours...


Recherche

ciboire

Ce ciboire a été exécuté entre 1798 et 1809 par l'orfèvre parisien Jean Ange Joseph Loque, actif à partir de 1777 et jusque dans les années 1815-1820.

Historique

Datation :
1er quart 19e siècle
Auteur de l'oeuvre :
Loque Jean Ange Joseph (orfèvre)
Lieu d'exécution :
lieu d'exécution : Ile-de-France, 75, Paris
Commentaire historique :
Ce ciboire a été exécuté entre 1798 et 1809 par l'orfèvre parisien Jean Ange Joseph Loque, actif à partir de 1777 et jusque dans les années 1815-1820.
Notice succincte :
Ce ciboire a été exécuté entre 1798 et 1809 par l'orfèvre parisien Jean Ange Joseph Loque, actif à partir de 1777 et jusque dans les années 1815-1820.

Description

Catégorie technique :
orfèvrerie
Matériaux et technique :
argent (en plusieurs éléments) : fondu, moulé, décor en relief, décor dans la masse, repoussé, ciselé au trait, ciselé au mat, doré
Commentaire descriptif :
Le ciboire entièrement en argent comporte un pied circulaire mouluré à élévation galbée surmonté d'une tige munie d'une bague et d'un noeud piriforme. La tige supporte une coupe et un couvercle à élévation galbée surmonté d'une croix. Le pied, la tige et le couvercle accueille un décor en relief repoussé, ciselé au trait et au mat dans la masse. L'intérieur de la coupe est doré.
Représentation :
ornement (perle, entrelacs, trilobe) ; ornement végétal (fleurette, feuille : rosace, tige : fleur)
Précision sur la représentation :
La bordure du pied accueille des fleurettes. La dessus de pied est orné d'une rosace de feuilles longues accrochée à la base de la tige et alternant avec des tiges fleuries. Ce motif est repris sur le noeud et sur le couvercle. La bague est ceinte d'une frise de perles dans un entrelacs. La croix est trilobée.
Dimensions :
h = 22,5 ; d = 11
Précisions sur les dimensions :
diamètre du pied ; diamètre de la coupe : d = 10,5
Marques et inscriptions :
grosse garantie Paris 1798-1809 (gravée, sur l'oeuvre) ; 1er titre Paris 1798-1809 (gravé, sur l'oeuvre) ; poinçon de maître (gravé, sur l'oeuvre)
Précisions sur les inscriptions :
Poinçon de maître : J, L et une balance dans un losange vertical.

Localisation

Commune :
Prudhomat
Lieu-dit ou secteur urbain :
Bonneviole
Aire d'étude :
Lot
Edifice de conservation :
prieuré de bénédictins Saint-Gilles
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
sacristie

Oeuvres liées

Vue intérieure. Arc d'entrée de l'absidiole sud, chapiteau sud.
Une charte du cartulaire de Beaulieu signale, dès le début du Xe siècle, une chapelle Saint-Pierre dans la villa ad illas Macerias qui prend au XIe siècle le nom de Bonnavila. Un prieuré est alors constitué avec une église sous le vocable de Saint-Gilles. Le baron Hugues II de Castelnau contesta souvent les droits et les bénéfices du prieuré à l'abbaye de Beaulieu. L'église se compose

Illustrations


Prudhomat (Lot), prieuré de bénédictins Saint-Gilles.
Référence : IVD46_20124600362NUCA - Vue d'ensemble du ciboire. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de la Vallée de la Dordogne lotoise
Référence :
IM46105578
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Couteau Anaïs
Date de publication :
2012
Date de mise à jour :
2014/07/31
Conseil général du Lot