Recherche en cours...


Recherche

ensemble du maître-autel : autel tombeau ; tabernacle architecturé à ailes et exposition

Le tabernacle à la sculpture fine et vive et à la composition scandée par de nombreuses petites rondes bosses pourrait dater de la fin du 17e siècle. L'autel galbée à feuille

Historique

Datation :
4e quart 17e siècle ; 18e siècle (?)
Commentaire historique :
Les panneaux latéraux sculptés au style enlevé et la composition du tabernacle invitent à le dater de la fin du 17e siècle. L'autel galbée à feuilles d'acanthe pourrait lui être contemporain ou dater du 18e siècle.
Notice succincte :
Le tabernacle à la sculpture fine et vive et à la composition scandée par de nombreuses petites rondes bosses pourrait dater de la fin du 17e siècle. L'autel galbée à feuilles d'acanthe pourrait lui être contemporain ou dater du 18e siècle.

Description

Catégorie technique :
sculpture
Matériaux et technique :
bois (en plusieurs éléments) : taillé, sculpté, doré à la feuille d'or, peint, polychrome
Commentaire descriptif :
L'autel-majeur est entièrement en bois sculpté, doré et peint polychrome. L'autel proprement dit est un autel tombeau à élévation galbé surmonté d'un entablement lisse. Les angles antérieurs accueillent un décor en relief sculpté et rapporté. L'autel supporte le tabernacle à pans coupés qui se prolongent latéralement par deux ailes droites et deux ailerons. L'ensemble comporte un soubassement, une partie médiane rythmée par des pilastres sculptés, un entablement surmonté par une corniche moulurée à denticules. La porte, le dessus de porte ainsi que les pans du tabernacle sont ornés d'un décor sculpté et rapporté. Les ailes accueille une niche où prend place une petite ronde bosse. La niche est surmontée d'un édicule à dôme surmonté d'une petite ronde bosse. Les ailerons accueillent un décor en relief rapporté. Ils sont surmontés par une petite ronde bosse. Le tabernacle supporte une exposition ceinte par une balustrade. L'exposition forme une niche à dôme encadrée par deux ailes droites. Les ailes accueillent un décor en relief rapporté et sont surmontées d'une corniche moulurée à denticules. Une croix d'autel (non étudiée) est posée dans l'exposition.
Représentation :
ornement (cartouche, godron, cuir découpé, coquille, urne) ; ornement végétal (feuille : en volute) ; figure (ange : tête ; ange terme : fruit, chute ; homme : en pied, à l'antique, livre ; évêque : en pied ; homme : barbe, à l'antique, en pied ; putto : en pied ; Christ : crucifixion, croix) ; scène (apparition : Jésus, calice, ange, apôtre, endormi ; Jésus : soldat, fouettant)
Précision sur la représentation :
Les angles de l'autel forment un décor végétal enroulé. Le centre du soubassement du tabernacle est orné d'un cartouche à cuir découpé. La porte du tabernacle accueille le Christ crucifié sur la Croix. La porte est surmontée par une tête d'angelot ailé. Les pilastres du tabernacle forment des anges termes à chute de fruits. Le décor sculpté du pan latéral gauche illustre la scène de l'apparition de l'ange à Jésus au mont des Oliviers. L'ange lui tend un calice. A terre, trois apôtres sont endormis. Le décor latéral droit représente le Christ seulement vêtu du perizonium se faire fouetter par deux soldats. Chaque niche est surmontée d'une coquille et d'un dôme à godrons. Sous la niche gauche prend place un personne masculin en pied, vêtu à l'antique et tenant un livre ouvert. La niche droite accueille un évêque en pied non identifié. Les petits ailerons sont surmontés de personnages barbus en pied et vêtus à l'antique. Les édicules des niches supportent un petit putto dansant. Les édicules sont encadrés par des urnes. Les ailes de l'exposition sont ornées de feuillage en volute. La niche est surmontée par une coquille.
Dimensions :
dimensions non prises
Etat de conservation :
oeuvre restaurée
Précisions sur l'état :
Le tabernacle a été restauré dans les années 2005 par Jean-Pierre Fauvet, peintre décorateur à Biars-sur-Cère.

Localisation

Commune :
Biars-sur-Cère
Aire d'étude :
Lot
Edifice de conservation :
église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
choeur

Oeuvres liées

Vue d'ensemble du massif occidental.
Le cartulaire de l'abbaye de Beaulieu cite Biars aux 9e et 10e siècles mais rien n'affirme l'existence d'une église à cette époque. L'église devient prieuré de Beaulieu à une date indéterminée, avant d'être érigée en doyenné. La paroisse demeure une annexe de celle de Gignac jusqu'en 1803. Du 17e siècle, l'édifice conserve des maçonneries du choeur et probablement celles de la base

Illustrations


Biars-sur-Cère (Lot), église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption.
Référence : IVD46_20124600311NUCA - Vue d'ensemble de l'autel majeur. - Couteau, Anaïs ; Cassan, Elodie, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Biars-sur-Cère (Lot), église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption.
Référence : IVD46_20124600312NUCA - Vue de détail du bas-relief du tabernacle. - Couteau, Anaïs ; Cassan, Elodie, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Biars-sur-Cère (Lot), église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption.
Référence : IVD46_20124600313NUCA - Vue de détail du décor du tabernacle du maître-autel. - Couteau, Anaïs ; Cassan, Elodie, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Biars-sur-Cère (Lot), église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption.
Référence : IVD46_20124600314NUCA - Vue de détail du bas-relief du tabernacle. - Couteau, Anaïs ; Cassan, Elodie, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Biars-sur-Cère (Lot), église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption.
Référence : IVD46_20124600353NUCA - Vue d'ensemble du maître-autel. - Couteau, Anaïs ; Cassan, Elodie, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Référence :
IM46105564
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Couteau Anaïs
Date de publication :
2012
Date de mise à jour :
2013/10/08
Observations :
Mérite une inscription parmi les Monuments historiques.
Conseil général du Lot