Recherche en cours...


Accueil > Rechercher > Recherche Base de données

Recherche

ensemble des boiseries du choeur

Tout comme le retable, les boiseries réalisées peu après 1640 pour l'église du couvent des Chartreux à Cahors allie le classique de la composition à l'exubérance du décor.

Historique

Datation :
2e quart 17e siècle
Personne(s) liée(s) à l'histoire de l'oeuvre :
la Roche François de (commanditaire)
Commentaire historique :
Les boiseries, tout comme le grand retable de l'autel majeur, ont été réalisés autour des années 1640 sous la direction du prieur dominicain François de la Roche, pour être installé dans le choeur de l'église du couvent des Chartreux de Cahors. Le couvent détruit à la Révolution, l'ensemble baroque fut installé à la toute fin du 18e siècle dans le choeur de l'église Saint-Quirin.
Notice succincte :
Tout comme le retable, les boiseries réalisées peu après 1640 pour l'église du couvent des Chartreux à Cahors allie le classique de la composition à l'exubérance du décor. Aux motifs de putti, chutes de fleurs et coquille, s'ajoutent un certain nombre de saints tutélaires ainsi que deux grands panneaux rendant hommage à saint Bruno, fondateur de cet ordre austère. Le premier panneau est une allégorie de la création de l'Ordre qui a su allier règle cénobitique et usages contemplatifs. Le second montre des paralytiques s'abreuvant à une fontaine miraculeuse jaillie près du tombeau du saint, à la Chartreuse de Calabre.

Description

Catégorie technique :
menuiserie ; sculpture
Matériaux et technique :
bois (en plusieurs éléments) : taillé, sculpté, décor en relief, décor dans la masse, décor rapporté, peint, polychrome, doré à la feuille
Commentaire descriptif :
Les boiseries du choeur occupent les quatre pans latéraux. Entièrement en bois sculpté, peint polychrome et doré à la feuille d'or, elles présentent une organisation architecturée symétrique de part et d'autre de l'autel. Elles se composent d'un soubassement présentant un entablement sculpté, une partie médiane qui reçoit les principaux décors sculptés et rapportés, un entablement lisse surmonté d'une corniche moulurée à denticules. Les pans de revêtement directement de part et d'autre de l'autel s'organisent autour d'une porte centrale peint faux-marbre rouge et ouvrant sur l'arrière de l'autel. La porte architecturée est encadrée par des colonnes cannelées à chapiteau corinthien. Le dessus de porte accueille un décor en relief rapporté surmonté par un fronton à ailerons. Le fronton supporte un édicule à niche entouré de deux pots à feu et qui accueille une ronde bosse. Les deux travées de part et d'autre de la porte sont également creusées de niches afin de loger des rondes bosses. Deux colonnes cannelées à chapiteau corinthien marquent l'articulation avec les pans de boiseries latéraux. Les parties latérales sont rythmées par deux panneaux sculptés historiés ainsi que des portes monumentales ouvrant sur la sacristie au sud, et une chapelle au nord. Les panneaux sculptés présentent un encadrement mouluré à ressauts agrémenté d'ornements sculptés. La partie supérieure du cadre présente un important décor sculpté. Le développement vertical du décor entraine un ressaut cintré de la corniche surmonté d'un édicule à ailerons et fronton cintré. Les portes en bois peint faux marbre rouge sont surmontés d'un important décor sculpté et encadrées par des pilastres à ange cariatide. L'ensemble est surmonté de l'entablement, de la corniche moulurée à denticule ainsi que d'un fronton cintré à ressauts. Il supporte un édicule à niche et ailerons entouré de deux pots à feu et accueillant une ronde bosse.
Représentation :
ornement (ange, coeur : ardent, cartouche, cuir découpé, putti, coquille, fleur : chute, fruit : chute, ange : terme, feuillage : enroulé, guirlande, ruban) ; armoirie (Jacques Duèze : Jean XXII, pape) ; figure (saint Benoit : en pied, de face, saint François d'Assises : en pied, de face ; saint Bruno : en pied, de face ; saint Vincent de Paul : en pied, de face ; saint François de Sales : en pied, de face ; saint Ignace : en pied, de face ; saint Dominique : en pied, de face ; saint Bernard : en pied, de face) ; scène (Bruno : tenant, fleur, corbeille, moine, dominicain, ermite ; fontaine : miracle, adulte, enfant, infirme, buvant)
Précision sur la représentation :
Le soubassement des boiseries est décoré de guirlandes, de bouquets de fleurs et de fruits, de couronnes de laurier et de coeurs ardents. Le dessus des portes de part et d'autre de l'autel est orné des armoiries du pape Jean XXII dans un cartouche à cuir découpé tenu par deux putti. Les niches au-dessus des portes accueillent les statuettes de saint Benoît à gauche et saint François d'Assises à droite. L'encadrement de la niche est orné de chutes de fruits et de guirlandes. La porte de gauche accueille de part et d'autre les statuettes de Saint Bruno et saint Vincent de Paul, la porte de droite saint François de Sales et saint Ignace. Les niches sont supportées par une console représentant une tête d'angelot ailé. Les colonnes cannelées accueillent une bague représentant un ange terme. Le panneau sculpté de gauche représente saint Bruno acceptant les fleurs venant de corbeilles tenues par deux moines bénédictins et un ermite. Le panneau du pan de droite représente des adultes et un enfant infirmes en train de s'abreuver à une fontaine miraculeuse. L'encadrement des panneaux est décoré de chutes de fruits et fleurs ainsi que de guirlandes de feuilles de laurier. Les panneaux sont surmontés par un cartouche dans un cuir découpé porté par deux putti et un ange. Le motif est repris au-dessus des portes latérales. Les édicules au-dessus des panneaux sont décorés de chute de fleurs et fruits. Les pilastres encadrant les portes latérales forment des anges cariatides à chute de fleurs. L'entablement qu'ils supportent est orné de rinceaux de feuillage enroulés. Les édicules surmontant les frontons accueillent les statues de saint Dominique à gauche et saint Bernard à droite sous des coquilles. Les jambages sont décorés de chutes de fruits. La niche est surmontée de rubans noués.
Précisions sur les dimensions :
dimensions non prises
Marques et inscriptions :
inscription donnant l'identité du modèle
Précisions sur les inscriptions :
Les noms de chaque saint représenté en statuette sont écrits en lettres noires sur fond blanc sur la base des statuettes.

Localisation

Commune :
Lalbenque
Aire d'étude :
GR 65
Edifice de conservation :
église paroissiale Saint-Quirin
Référence de l'édifice de conservation :
IM46105557
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
choeur

Oeuvres liées

Crypte : gisant de saint François d'Assise
La première mention connue de la paroisse apparaît en 1090 à l'occasion de la dédicace de l'église qui vient d'être bâtie par l'abbé de Marcilhac, et le prieur de Lalbenque est mentionné en 1193 ; le prieuré (conventuel ?) disparaît avec la guerre de Cent ans, la paroisse restant un bénéfice de l'abbaye de Marcilhac jusqu'à la Révolution (Clary, 1986). L'édifice actuel semble avoir
Vue d'ensemble du choeur depuis la chaire.
Cet ensemble baroque est remarquable par son homogénéité et l'exubérance de son décor représentatif de la grande production baroque du 17e siècle. L'autel et les boiseries portent la marque de leur commanditaire, le couvent des Chartreux de Cahors, ordre fondé par saint Bruno, et dans le choeur duquel l'ensemble était installé jusqu'à la Révolution. L'édifice et ses biens vendus comme

Illustrations


Lalbenque (Lot), église paroissiale Saint-Quirin.
Référence : IVD46_20124600268NUCA - Vue d'ensemble des boiseries côté sud. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Lalbenque (Lot), église paroissiale Saint-Quirin.
Référence : IVD46_20124600269NUCA - Vue d'ensemble des boiseries côté nord. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Parc Naturel Régional des Causses du Quercy
Référence :
IM46105559
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Couteau Anaïs
Date de publication :
2012
Date de mise à jour :
2014/05/05
Date de la protection :
1974/10/10 : classé au titre objet
Précision sur la protection :
La protection concerne l'ensemble du décor baroque du choeur.
Référence de la notice M.H. :
PM46106341
Intérêt de l'oeuvre :
à signaler
Conseil général du Lot