Recherche en cours...


Recherche

tabernacle architecturé

La représentation du sacré Coeur de Marie sur la porte du tabernacle indique que ce dernier devait faire partie d'un autel secondaire dédié à la Vierge. Il a été exécuté a

Historique

Datation :
19e siècle
Commentaire historique :
Ce tabernacle devait faire partie d'un autel secondaire dédié à la Vierge. Il a été exécuté au 19e siècle.
Notice succincte :
La représentation du sacré Coeur de Marie sur la porte du tabernacle indique que ce dernier devait faire partie d'un autel secondaire dédié à la Vierge. Il a été exécuté au 19e siècle.

Description

Catégorie technique :
menuiserie ; sculpture
Matériaux et technique :
bois (en plusieurs éléments) : taillé, sculpté, mouluré, peint, beige, doré à la feuille doré, décor en relief, décor dans la masse, décor rapporté
Commentaire descriptif :
Le tabernacle est constitué de plusieurs éléments en bois taillés, sculptés, peints beige et dorés à la feuille d'or (soubassement, corniche, colonne, porte). Le tabernacle est de plan rectangulaire à élévation droite. La façade est encadrée par deux colonnettes à chapiteaux décorés. La porte plein cintre comporte également un décor sculpté rapporté. Les chapiteaux sont surmontés d'un bandeau comportant un décor sculpté rapporté. Cet entablement soutient une corniche moulurée débordante sur laquelle repose une plateforme à élévation galbée servant d'exposition. L'exposition accueille une croix d'autel en bois polychrome datable du 19e siècle (non étudié).
Représentation :
ornement végétal (feuillage : rinceau, volute, palmette) ; symbole marial (coeur : flamme, transpercé, épée, rose, lys : couronne)
Précision sur la représentation :
L'entablement accueille des rinceaux de feuillage fleuris enroulés et au centre une palmette. La porte du tabernacle est ornée du sacré Coeur de Marie transpercé par une épée et ceinte d'une couronne de roses.
Précisions sur les dimensions :
dimensions non prises

Localisation

Commune :
Cajarc
Aire d'étude :
GR 65
Edifice de conservation :
église paroissiale Saint-Etienne
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
choeur

Oeuvres liées

Extrait du plan cadastral 2010 AK01.
Les vestiges les plus anciens ne semblent pas antérieurs au 16e siècle. L'église a probablement été endommagée pendant les guerres de Religion puis réparée. Si Ghislaine Legrand (op. cit.) ne mentionne que des réparations intérieures effectuées par l'architecte Hector Malo dans les années 1840, l'abbé Clary fait état de réparations en 1850, comprenant la reconstruction du chevet et

Illustrations


Cajarc (Lot), église paroissiale Saint-Etienne.
Référence : IVD46_20114605887NUCA - Vue d'ensemble. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de Cahors et du sud du Lot
Référence :
IM46105447
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Couteau Anaïs
Date de publication :
2011
Date de mise à jour :
2014/05/05
Conseil général du Lot