Recherche en cours...


Recherche

ensemble de l'autel secondaire de saint Etienne : autel tombeau, gradin d'autel, tabernacle architecturé à ailes, retable architecturé à niche

La sculpture du retable et du tabernacle de cet autel secondaire dédié à saint Etienne indique une réalisation dans la seconde moitié du 18e siècle. L'autel est postérieur,

Historique

Datation :
2e moitié 18e siècle ; 1ère moitié 19e siècle (?)
Commentaire historique :
La sculpture du retable et du tabernacle pourrait indiquer une exécution dans la seconde moitié du 18e siècle. L'autel est postérieur et date vraisemblablement de la 1ère moitié du 19e siècle.
Notice succincte :
La sculpture du retable et du tabernacle de cet autel secondaire dédié à saint Etienne indique une réalisation dans la seconde moitié du 18e siècle. L'autel est postérieur, et date vraisemblablement de la 1ère moitié du 19e siècle. Un vitrail ainsi qu'une statue en plâtre polychrome représentant chacun saint Etienne viennent compléter l'iconographie de cette chapelle dédiée au saint titulaire de l'église.

Description

Catégorie technique :
menuiserie ; sculpture
Matériaux et technique :
bois (en plusieurs éléments) : taillé, sculpté, mouluré, peint, polychrome, faux marbre, doré, décor en relief, décor dans la masse, décor rapporté
Commentaire descriptif :
L'autel secondaire est en bois peint à l'imitation du faux marbre veiné rouge et faux marbre jaune. Il est placé sur un degré d'autel en bois de plan rectangulaire. Cet autel reprend la typologie de l'autel tombeau. De plan rectangulaire horizontal, il est à élévation trapézoïdale. Le devant d'autel reçoit un décor rapporté en bois sculpté et doré encadré de deux pilastres cannelés. La table d'autel, débordante et moulurée en doucine, est également en bois. Le tabernacle architecturé est placé sur la table d'autel, au centre du gradin. Entièrement en bois doré et peint polychrome, il est à pans coupés et ailes. Le soubassement, la porte plein cintre, l'encadrement de la porte, les côtés du tabernacle ainsi que les ailes en volute reçoivent un décor en relief sculpté. L'ensemble est surmonté d'une corniche débordante à denticule. Une croix d'autel en bronze doré est posée sur la console (non étudiée). L'architecture du retable est en bois peint polychrome et faux marbre orange. Il comporte en son centre une huile sur toile représentant La Lapidation de saint Etienne. Ce tableau est encadré par deux panneaux rectangulaires verticaux recevant un décor sculpté. Ces panneaux sont entourés de deux colonnes corinthiennes à fut cannelé peint faux marbre veiné rouge et orange. La partie inférieure du fut reçoit un décor en relief. L'entablement, qui comporte un décor en relief, est surmonté d'une corniche débordante à denticule ainsi que d'un fronton dont le tympan accueille un décor en relief. Les consoles latérales accueillent un décor en haut relief sculpté.
Représentation :
ornement (animal : patte, cartouche, cuir) ; ornement végétal (feuillage : branche, rinceau, feuille : acanthe, fruit, fleur : chute) ) ; figure (Christ : crucifié, Marie-Madeleine ; ange : tête, buste) ; symbole christique (Tétragramme, nuée, rayon)
Précision sur la représentation :
Les pieds des pilastres cannelés forment des pattes de lion. Le centre du devant d'autel est orné de l'S'E, monogramme de saint Etienne, entouré d'une couronne végétale. Le centre du soubassement du tabernacle est orné d'un cartouche pris dans un motif de cuir découpé. La porte du tabernacle présente le Christ sur la Croix avec Marie-Madeleine agenouillée à ses pieds. Cette porte est encadrée d'anges termes dont le corps forme une chute de fruits et de feuillage. Ce motif de chutes de fruits et feuillage est repris sur les côtés du tabernacle. Les ailes du tabernacle représentent des feuilles d'acanthe en volute surmontées d'une tête d'ange et dont le centre de l'enroulement accueille une fleur. Les panneaux sculptés encadrant la niche du retable sont ornés chacun d'un ange terme dont le corps forme un chute de fleurs et de feuillage. Ce motif est repris à la base du fut des colonnes corinthiennes. L'entablement du retable accueille une frise de rinceaux de feuillage ainsi que deux têtes d'ange au-dessus des chapiteaux. Les consoles qui les surmontent supportent un haut relief représentant un bouquet de fleurs dans un vase. Le tympan est orné du Tétragramme dans une nuée rayonnante.
Précisions sur les dimensions :
dimensions non prises

Localisation

Commune :
Cajarc
Aire d'étude :
GR 65
Edifice de conservation :
église paroissiale Saint-Etienne
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
bas-côté sud

Oeuvres liées

Extrait du plan cadastral 2010 AK01.
Les vestiges les plus anciens ne semblent pas antérieurs au 16e siècle. L'église a probablement été endommagée pendant les guerres de Religion puis réparée. Si Ghislaine Legrand (op. cit.) ne mentionne que des réparations intérieures effectuées par l'architecte Hector Malo dans les années 1840, l'abbé Clary fait état de réparations en 1850, comprenant la reconstruction du chevet et
Vue d'ensemble.
Cette peinture datée de 1869 et représentant le Martyre de saint Etienne est l'oeuvre du peintre lotois Joseph Piazza. Originaire du Piémont italien, Piazza s'installe à Montfaucon en 1852. Il reprend le poste son cousin, professeur de dessin au petit séminaire. Cette place favorise les commandes notamment de peintures religieuses. Actif environ entre 1865 et 1884, il est l'auteur d'une impor

Illustrations


Cajarc (Lot), église paroissiale Saint-Etienne.
Référence : IVD46_20114605883NUCA - Vue de détail du tabernacle. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cajarc (Lot), église paroissiale Saint-Etienne.
Référence : IVD46_20114605884NUCA - Vue d'ensemble. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays Est Quercy
Référence :
IM46105444
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Couteau Anaïs
Date de publication :
2011
Date de mise à jour :
2014/05/05
Date de la protection :
1980/10/20 : inscrit au titre objet
Précision sur la protection :
C'est l'ensemble retable et tableau qui est inscrit au titre objet.
Référence de la notice M.H. :
PM46105650
Intérêt de l'oeuvre :
à signaler
Conseil général du Lot