Recherche en cours...


Recherche

ciboire

Ce ciboire en argent a été réalisé par un orfèvre parisien entre 1819 et 1838. L'absence de poinçon de maître ne permet pas d'identifier l'orfèvre.

Historique

Datation :
1ère moitié 19e siècle
Commentaire historique :
Ce ciboire en argent a été réalisé par un orfèvre parisien entre 1819 et 1838. L'absence de poinçon de maître ne permet pas d'identifier l'orfèvre.
Notice succincte :
Ce ciboire en argent a été réalisé par un orfèvre parisien entre 1819 et 1838. L'absence de poinçon de maître ne permet pas d'identifier l'orfèvre.

Description

Catégorie technique :
orfèvrerie
Matériaux et technique :
argent (en plusieurs éléments) : fondu, moulé, repoussé, ciselé, décor en relief, décor dans la masse, décor rapporté
Commentaire descriptif :
Le ciboire entièrement en argent comporte un pied circulaire, une tige comportant une bague et un noeud piriforme, une coupe lisse dont l'intérieur est doré, ainsi qu'un couvercle surmonté d'une croix rapportée. L'ensemble de ces éléments -excepté la croix- comporte un décor en relief repoussé et ciselé. Des poinçons sont insculpés sur le rebord de la coupe.
Représentation :
ornement végétal (feuille : rosace, frise, fleur : frise)
Précision sur la représentation :
La bordure du pied présente successivement une couronne de feuilles semée de quelques fleurs, puis une frise de fleurs. Le dessus du pied accueille des feuilles lancéolées alternant avec des tiges de fleurs dont la base est accrochée à la tige. Le noeud ainsi que le couvercle sont également ornés de feuilles lancéolées en rosace, alternant avec des fleurs pour le couvercle.
Dimensions :
h = 18,5 ; d = 10
Précisions sur les dimensions :
diamètre du pied ; diamètre du couvercle : d = 8,5
Marques et inscriptions :
1er titre Paris 1819-1838 (gravé, sur l'oeuvre) ; grosse garantie Paris 1819-1838 (gravé, sur l'oeuvre)

Localisation

Commune :
Cajarc
Aire d'étude :
GR 65
Edifice de conservation :
église paroissiale Saint-Etienne
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
sacristie

Oeuvres liées

Extrait du plan cadastral 2010 AK01.
Les vestiges les plus anciens ne semblent pas antérieurs au 16e siècle. L'église a probablement été endommagée pendant les guerres de Religion puis réparée. Si Ghislaine Legrand (op. cit.) ne mentionne que des réparations intérieures effectuées par l'architecte Hector Malo dans les années 1840, l'abbé Clary fait état de réparations en 1850, comprenant la reconstruction du chevet et

Illustrations


Cajarc (Lot), église paroissiale Saint-Etienne.
Référence : IVD46_20114605862NUCA - Vue d'ensemble. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays Est Quercy
Référence :
IM46105423
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Couteau Anaïs
Date de publication :
2011
Date de mise à jour :
2014/05/05
Conseil général du Lot