Recherche en cours...


Recherche

ensemble de 7 verrières historiées (baies 1 à 7) : Scènes de la vie de saint Hilaire, Noli me tangere, Jésus et la Samaritaine au puits, L'éducation de la Vierge, La sainte Famille au travail, Joseph malade, et une verrière à personnages (baie 0) : Christ en majesté, Dieu le père, saint Hilaire, saint Martin

Les verrières ont été exécutées par le maître-verrier bordelais Gustave-Pierre Dagrant entre 1892 et 1894.

Historique

Datation :
4e quart 19e siècle
Année(s) :
1892
Auteur de l'oeuvre :
Dagrant Gustave-Pierre (verrier)
Lieu d'exécution :
lieu d'exécution : Aquitaine, 33, Bordeaux
Commentaire historique :
Les verrières ont été exécutées par le maître-verrier bordelais Gustave-Pierre Dagrant entre 1892 et 1894.

Description

Catégorie technique :
vitrail
Matériaux et technique :
verre transparent (en plusieurs éléments) : peint, polychrome, grisaille ; plomb
Commentaire descriptif :
Les baies sont situées dans le choeur (baies 0 à 6) et dans la chapelle latérale nord (baie 7). Les baies 1 à 4 sont des lancettes dont la partie supérieure est polylobée et surmontées de 3 jours trilobés. La baie 0 est une double lancette trilobée surmonté d'un jour quadrilobé. Les baies 5 et 6 sont des doubles lancettes dont les arcs supérieurs présentent un second arc plus petit et outrepassé. Elles sont surmontées d'un jour ouvert notamment par des trilobes. La baie 7 est une lancette simple dont l'arc est brisé. Chaque verrière est en verre transparent peint polychrome avec des effets de sanguine et grisaille sur verre. Des inscriptions peintes donnent des indications iconographiques ainsi que, les noms des donateurs, l'année, la signature et le lieu d'exécution.
Représentation :
ornement architectural (arc, pinacle, gable, crochet, fleuron) ; ornement végétal (fleur, fleur : lys, frise) ; armoirie (Grimardias, évêque ; Léon III : pape) ; figure (Christ en majesté : de face, assis, nuée, croix ; Dieu le Père : assis, de face, tiare, geste : bénédiction, globe, croix, nuée ; saint Hilaire : en pied, de face, écrivant, évêque ; saint Martin : en pied, de face, bénissant, livre, évêque ; colombe : saint Esprit) ; cycle (Vie de saint Hilaire : évêque, miracle, mort, bénissant) ; scène religieuse (Léon III : pape, assis, trône ; Noli me tangere : Marie-Madeleine : accroupi, Christ : ressuscité, étendard, croix, paysage ; Samaritaine : en pied, Christ : assis, puits, vue d'architecture ; Joseph : menuisier, Jésus : enfant, Marie : couture ; Anne : assis, Marie : enfant, couture, Joachim : assis ; Joseph : mourant, assis, fleur : lys, Marie : accroupi, Jésus : en pied)
Précision sur la représentation :
Les baies 0 à 6 présentent un décor architectural reprenant le vocabulaire néo-gothique qui divise les baies de 0 à 4 en deux registres. La baie 0 représente 4 personnages. Au registre supérieur le Christ en majesté portant sa croix est assis à la droite de Dieu le Père qui fait le geste de bénédiction et porte le globe surmonté de la croix. Le registre inférieur représente saint Hilaire et saint Martin, en pied et de face, en habits d'évêque. Saint Hilaire surmonte les armoiries de Grimardias, évêque de Cahors de 1866 à 1896, et saint Martin les armoiries de Léon XIII, pape de 1878 à 1903. Le quadrilobe du jour est orné de la colombe du saint Esprit au centre de rayons. Les baies 1 à 4 présentent des scènes de la vie de saint Hilaire jusqu'à sa mort dans son lit (baie 2). La scène du registre supérieur de la baie 2 présente un pape assis entouré de ses cardinaux. Il pourrait s'agir de Léon XIII contemporain de l'oeuvre et dont les armoiries sont représentées baie 0. La baie 5 représente à gauche la scène d'apparition du Christ à Marie-Madeleine après la résurrection. Marie-Madeleine se tient accroupie et essaye de toucher le Christ (Noli me tangere). Ce dernier porte l'étendard orné de la croix, car il a vaincu la mort. A droite la verrière représente la scène de la Samaritaine puisant de l'eau au puits. Le Christ est assis à droite. Une ville est visible en arrière-plan. La baie 6 représente sur la scène gauche Marie enfant. Elle est entourée d'Anne et Joachim lui apprenant la couture. La scène de droite représente la sainte Famille : Joseph et le Christ enfant travaillent à la menuiserie, Marie est assise et coud. La baie 7 représente Joseph assis entouré de Marie agenouillé et de Jésus debout. Joseph tient une tige de fleur de lys. La baie est encadrée d'une frise de fleurs de lys. Les baies 1 à 6 présentent des fleurs sous l'arcature inférieure, entre l'écusson portant le nom des donateurs.
Précisions sur les dimensions :
dimensions non prises
Etat de conservation :
manque
Précisions sur l'état :
Les baies présentent des bris.
Marques et inscriptions :
inscription concernant le donateur (peint, sur l'oeuvre) ; inscription concernant l'auteur (peint, sur l'oeuvre) ; inscription concernant le lieu d'exécution (peint, sur l'oeuvre) ; date (peint, sur l'oeuvre) ; inscription concernant l'iconographie (latin, peint, sur l'oeuvre)
Précisions sur les inscriptions :
Inscription sur l'auréole du personnage à gauche sur le registre inférieur de la baie 0 : "SANCTUS HILARIUS". Inscription sur l'auréole du personnage à droite du registre inférieur de la baie 0 : "SANCTUS MARTINUS". Les mêmes inscriptions se retrouvent sous les personnages. Inscriptions dans un écusson en bas de la baie 1 : "M. Mrs Antoine CAUSIT Firmin CARRIE Fabriciens 1892". Inscriptions dans un écusson en bas de la baie 2 : "M. Mrs Bernard VILAS P. LACASSAGNE Fabriciens 1892". Inscriptions dans un écusson en bas de la baie 3 : "M. Mrs Clément LABRO Justin BRUGEL Fabriciens 1892". Inscriptions dans un écusson en bas de la baie 4 : "M. M AIROLLES et CHAUBARD curés". Inscriptions dans un écusson en bas de la baie 5 : " LES PAROISSIENS de St HILAIRE 1893". Inscriptions dans deux écussons en bas de la baie 6 : "Mr MAUREL curé et Mr BECAYS 1893" et "MONSIEUR ET MADAME Bernard DALZON". Inscription dans un quadrilobe sous la baie 7 : "MORIATUR ANIMA MEA MORTE JUSTORUM". Inscriptions dans deux losanges dans les angles inférieurs de la baie 7 : "G.P. DAGRANT BORDEAUX" et "ANNO DOMINI 1894".

Localisation

Commune :
Montcuq
Aire d'étude :
GR 65
Edifice de conservation :
église paroissiale Saint-Hilaire
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
choeur, chapelle latérale nord

Oeuvres liées

Extrait du plan cadastral 2010 L.
D'après l'abbé Clary, la première mention connue d'un recteur de l'église Saint-Hilaire date de 1269 (op. cit.), mais aucun document ne nous renseigne sur la construction de l'église. L'architecture et surtout le décor sculpté du choeur (têtes de feuilles, feuilles molles...) inclinent à en situer la construction dans les deux dernières décennies du 13e siècle, et pas au-delà. Le bras

Illustrations


Montcuq (Lot), église paroissiale Saint-Hilaire.
Référence : IVD46_20114605770NUCA - Vue d'ensemble de la baie 0. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Montcuq (Lot), église paroissiale Saint-Hilaire.
Référence : IVD46_20114605771NUCA - Vue d'ensemble de la baie 1. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Montcuq (Lot), église paroissiale Saint-Hilaire.
Référence : IVD46_20114605772NUCA - Vue d'ensemble de la baie 2. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Montcuq (Lot), église paroissiale Saint-Hilaire.
Référence : IVD46_20114605773NUCA - Vue d'ensemble de la baie 3. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Montcuq (Lot), église paroissiale Saint-Hilaire.
Référence : IVD46_20114605774NUCA - Vue d'ensemble de la baie 4. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Montcuq (Lot), église paroissiale Saint-Hilaire.
Référence : IVD46_20114605775NUCA - Vue d'ensemble de la baie 5. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Montcuq (Lot), église paroissiale Saint-Hilaire.
Référence : IVD46_20114605776NUCA - Vue d'ensemble de la baie 6. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Montcuq (Lot), église paroissiale Saint-Hilaire.
Référence : IVD46_20114605777NUCA - Vue d'ensemble de la baie 7. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de Cahors et du sud du Lot
Sources :
Les verrières ont été exécutées par le maître-verrier bordelais Gustave-Pierre Dagrant entre 1892 et 1894. Elles représentent des épisodes de la vie de saint Hilaire ainsi que des épisodes marquants de la vie de la Vierge et du Christ. Les armes de Grimardias, évêque de Cahors de 1866 à 1896 sont associées à celles de Léon XIII, pape de 1878 à 1903, représenté dans une scène au milieu du cycle de la vie de saint Hilaire.
Référence :
IM46105404
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Couteau Anaïs
Date de publication :
2011
Date de mise à jour :
2014/05/05
Conseil général du Lot