Recherche en cours...


Recherche

ensemble du maître-autel de style néo-gothique : gradin d'autel et tabernacle architecturé à ailes et tableau commémoratif des donateurs

Cet imposant maître-autel en pierre de style néo-gothique date vraisemblablement de la fin du 19e siècle. Le décor du devant d'autel reprend l'iconographie du célèbre tableau

Historique

Datation :
4e quart 19e siècle
Commentaire historique :
Ce maître-autel de style néo-gothique date vraisemblablement de la fin du 19e siècle.
Notice succincte :
Cet imposant maître-autel en pierre de style néo-gothique date vraisemblablement de la fin du 19e siècle. Le décor du devant d'autel reprend l'iconographie du célèbre tableau de Léonard de Vinci représentant la Cène.

Description

Catégorie technique :
marbrerie ; sculpture
Matériaux et technique :
pierre (blanc, gris) : taillé, poli, mouluré, décor en relief, décor dans la masse, décor rapporté ; cuivre : fondu, décor en relief, décor dans la masse, décor rapporté ; marbre (beige, gris) : taillé, poli, décor à relief gravé, doré ; verre : taillé
Commentaire descriptif :
Ce maître-autel est en pierre calcaire grise. Il comporte un autel de plan rectangulaire à élévation droite précédé d'une plate-forme en marbre beige de plan rectangulaire à trois emmarchements. Le devant d'autel comporte une arcature d'arcs trilobés sous laquelle prend place un décor en demi-relief. Il est encadré de part et d'autre par 4 colonnettes libres à chapiteau. Cet autel présente sur les parties latérales deux ressauts successifs présentant chacun une colonnette libre à chapiteau. L'autel est surmonté du tabernacle architecturé dont la façade reprend le vocabulaire archétypal d'un portail d'église. La porte en cuivre à décor de cabochons de verre polychrome est surmontée d'un tympan en arc brisé recevant un décor en bas-relief puis d'un gable à crochets. Le tabernacle est encadré par 4 colonnettes à chapiteau. Il est surmonté par une exposition formée par une console encadrée par 4 colonnettes à bagues supportant un dôme qui reprend sur les faces extérieures le motif de gable à crochet. Les angles sont occupés par des éléments sculptés en ronde bosse. L'ensemble est surmonté d'un important clocheton à pinacles et crochets. Le tabernacle se prolonge latéralement par deux ailes architecturées présentant chacune une arcature formée de trois arcs brisés surmontés de frontons à crochets. Des éléments en haut-relief prennent place sous chaque arc. Les ailes sont ponctuées de part et d'autre de deux expositions formées sur le même modèle que l'exposition principale. Une plaque de marbre gris est clouée à l'arrière de l'autel. Elle comporte des inscriptions gravées et dorées.
Représentation :
ornement végétal (feuillage, fleur, fruit, fleurette, chêne : feuille, rinceau, gland) ; scène biblique (Cène : Christ, apôtre, assis) ; figure biblique (évangéliste : en pied, de face, Matthieu, Luc, Jean, calice, Marc, livre ; Dieu : assis, nuée, bénédiction, sphère, croix) ; figure (ange : en pied, priant)
Précision sur la représentation :
Le demi-relief du devant d'autel représente la Cène inspiré du tableau du même nom de Léonard de Vinci. La scène est frontale. Le Christ siège au centre de la table. Les apôtres sont disposés de part et d'autre par groupes de trois, chaque groupe prenant place sous un arc. Les différents chapiteaux des colonnettes de l'autel présentent un décor de feuilles comme des feuilles de chêne accompagnés de glands. Les ailes comportent un entablement inférieur décoré de rinceaux de feuilles de chêne et de frises de fleurettes. Le tympan du tabernacle est orné d'un demi-relief représentant Dieu le Père assis sur des nuées faisant le geste de bénédiction de la main droite et tenant une sphère surmontée d'une croix de la main gauche. Les 4 évangélistes sont représentés chacun sous un arc tenant un livre au niveau des ailes du tabernacle. Saint Jean tient en plus un calice dans la main droite. Le clocheton surmontant l'exposition centrale est encadré par 4 anges en pied priant.
Précisions sur les dimensions :
dimensions non prises
Etat de conservation :
oeuvre menacée
Précisions sur l'état :
Les parties supérieures de l'autel sont maintenues entre elles par des filins.
Marques et inscriptions :
inscription concernant le donateur (gravé, sur l'oeuvre)
Précisions sur les inscriptions :
Les inscriptions sur la plaque de marbre indiquent les noms des donateurs pour l'érection de ce maître-autel.

Localisation

Commune :
Montcuq
Aire d'étude :
GR 65
Edifice de conservation :
église paroissiale Saint-Hilaire
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
choeur

Oeuvres liées

Extrait du plan cadastral 2010 L.
D'après l'abbé Clary, la première mention connue d'un recteur de l'église Saint-Hilaire date de 1269 (op. cit.), mais aucun document ne nous renseigne sur la construction de l'église. L'architecture et surtout le décor sculpté du choeur (têtes de feuilles, feuilles molles...) inclinent à en situer la construction dans les deux dernières décennies du 13e siècle, et pas au-delà. Le bras

Illustrations


Montcuq (Lot), église paroissiale Saint-Hilaire.
Référence : IVD46_20114605754NUCA - Vue d'ensemble. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de Cahors et du sud du Lot
Référence :
IM46105394
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Couteau Anaïs
Date de publication :
2011
Date de mise à jour :
2014/05/05
Conseil général du Lot