Recherche en cours...


Recherche

ensemble de deux gradins d'autel supportant un tabernacle architecturé à ailes

Cet ensemble de deux gradins et tabernacle à l'iconographie végétale et au style naturaliste pourrait dater de la seconde moitié du 17e siècle.

Historique

Datation :
2e moitié 17e siècle (?)
Commentaire historique :
Cet ensemble de deux gradins et tabernacle à l'iconographie végétale et au style naturaliste pourrait dater de la seconde moitié du 17e siècle.
Notice succincte :
Cet ensemble de deux gradins et tabernacle à l'iconographie végétale et au style naturaliste pourrait dater de la seconde moitié du 17e siècle.

Description

Catégorie technique :
menuiserie ; sculpture
Matériaux et technique :
bois (en plusieurs éléments) : taillé, sculpté, vernis, décor en relief, décor dans la masse, décor rapporté
Commentaire descriptif :
L'ensemble entièrement en bois taillé, sculpté et vernis repose sur une plate-forme rectangulaire en bois. A l'emplacement usuel de la table d'autel, se trouve désormais une châsse-reliquaire abritant le corps en porcelaine de sainte Philomène (IM46105368), encadrée par deux gradins superposés qui supportent le tabernacle. De plan rectangulaire à pans coupés, il est surmonté d'une corniche moulurée à denticules et agrémenté de quatre pilastres. L'ensemble présente deux registres de décor dont la rupture se matérialise par une baguette. Le tabernacle se prolonge latéralement par deux ailes sculptées et est couronné par un piédestal circulaire sculpté et godronné formant exposition. L'ensemble des gradins et du tabernacle accueille un riche décor sculpté dans la masse ou rapporté. Par ailleurs, les côtés du meuble reçoivent deux tablettes soutenues par des consoles sculptées.
Représentation :
ornement végétal (feuille : acanthe, en volute, rinceau, fruit : en guirlande, drap, chute, fleur : bouquet) ; figure (ange : terme, tête) ; figure biblique (Christ : crucifié, croix)
Précision sur la représentation :
Les piédroits sont ornés de têtes d'anges ailés. Le premier gradin présente des têtes d'anges et des bouquets de fleurs et fruits mêlés reliés par des drapés. Le second gradin accueille en son centre une tête d'ange (manquante) d'où partent latéralement des rinceaux de feuilles d'acanthe mêlés de fleurs. La porte en plein-cintre du tabernacle accueille le Christ en croix. Elle est surmontée d'une tête d'ange d'où partent deux chutes de fruits. Au registre inférieur, le panneau est orné d'un motif de cartouche au centre de feuilles d'acanthe. La porte est encadrée de deux anges termes formant pilastres complétés de chutes de fleurs. Les panneaux latéraux accueillent en parties supérieure et inférieure des bouquets de fleurs soutenus par des drapés. Les deux pilastres latéraux sont ornés d'anges dont le corps forme des feuilles d'acanthe en volute. Le piedestal est formé d'un fût circulaire décoré de rinceaux de feuillage. La partie supérieure est godronnée et accueille deux têtes d'ange dont les ailes sont reliées par une fleur. Les deux ailerons du tabernacle sont ornés d'une feuille d'acanthe en volute. Les tablettes reposent sur des consoles à tête d'ange.
Dimensions :
h = 225 ; l = 254 ; pr = 103
Précisions sur les dimensions :
dimensions approximatives
Etat de conservation :
manque ; oeuvre menacée
Précisions sur l'état :
La tête d'ange au centre du second gradin est manquante. L'assemblage des ailerons est instable.

Localisation

Commune :
Montcuq
Aire d'étude :
GR 65
Edifice de conservation :
église paroissiale Saint-Privat
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
bas côté nord-est

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.

Le rédacteur de la notice vous propose de voir aussi :
Vue d'ensemble.
Cette console d'applique se compose d'éléments sculptés de retable de style naturaliste qui pourraient dater du 17e siècle.
Vue d'ensemble.
Ce tabernacle en bois sculpté et vernis à la sculpture naturaliste devait être intégré à un retable. Il pourrait dater de la seconde moitié du 17e siècle.
Vue d'ensemble.
Par sa sculpture la chaire est à rapprocher stylistiquement des meubles en bois sculpté visibles dans l'église (autel, tabernacle) et accueillant un riche décor naturaliste. Le montage semble cependant plus récent et laisse penser que le meuble a été remonté au 19e siècle à partir d'éléments sculptés de la fin du 17e siècle.
Vue d'ensemble.
Par sa sculpture - notamment les feuilles d'acanthe en volute - la chaire est à rapprocher stylistiquement des meubles en bois sculpté visibles dans l'église et accueillant un riche décor naturaliste (IM46105367, IM46105359, IM46105357). Le montage semble cependant plus récent et laisse penser que le meuble pourrait avoir été remonté au 19e siècle à partir d'éléments sculptés de la fi
Vue d'ensemble.
La sculpture de cet autel tombeau présente d'importantes similitudes stylistiques et iconographiques avec celle des tabernacles conservés dans l'église et avec lesquels il a pu être conçu pour former un retable. Il pourrait dater de la fin du 17e siècle.

Illustrations


Montcuq (Lot), église paroissiale Saint-Privat.
Référence : IVD46_20114605624NUCA - Vue d'ensemble. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de Cahors et du sud du Lot
Référence :
IM46105367
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Couteau Anaïs
Date de publication :
2011
Date de mise à jour :
2014/05/05
Date de la protection :
1977/03/22 : inscrit au titre objet
Référence de la notice M.H. :
PM46106723
Intérêt de l'oeuvre :
à signaler
Conseil général du Lot