Recherche en cours...


Recherche

pupitre-thabor de style néo-gothique : Christ du Sacré-Coeur

Ce pupitre-thabor en laiton de style néo-gothique date de la 2e moitié du 19e siècle.

Historique

Datation :
2e moitié 19e siècle
Commentaire historique :
Ce pupitre-thabor en laiton de style néo-gothique date de la 2e moitié du 19e siècle.
Notice succincte :
Ce pupitre-thabor en laiton de style néo-gothique date de la 2e moitié du 19e siècle.

Description

Catégorie technique :
orfèvrerie
Matériaux et technique :
laiton (en plusieurs éléments) : moulé, doré, découpé, ajouré, décor en relief, décor dans la masse, décor rapporté ; métal (en plusieurs éléments) : fondu, faux émail champlevé, polychrome ; verre (décor) : polychrome
Commentaire descriptif :
Ce pupitre d'autel en laiton doré possède un plan inclinable rabattable et redressable formant alors un thabor. Il est de plan carré mais avec trois renflement bombé sur l'avers. Les quatre pieds sont fixés par soudure. A élévation galbée, ils comportent un décor en relief dans la masse. Les traverses du pupitre sont découpées et ajourées avec des éléments présentant un décor en relief dans la masse. L'avers comporte trois médaillons rapportés en métal comportant un décor imitant l'émail champlevé polychrome. Ils sont fixés par des vis. L'avers est également orné de neuf cabochons de verre polychrome. Il s'agit d'éléments rapportés en relief .
Représentation :
ornement géométrique (quadrilobe, croix, quadrillage, arabesque) ; ornement végétal (feuille, palme) ; figure (Christ du Sacré-Coeur : buste)
Précision sur la représentation :
Les quatre pieds forment des pattes de lion qui reposent sur des boules et se prolongent par des feuilles. Le médaillon central quadrilobé en faux émail champlevé représente le Christ du Sacré-Cour. Les deux médaillons latéraux forment des croix fleurdelisées. L'avers et les côtés latéraux comportent un décor d'arabesques et de palmettes ainsi qu'un quadrillage à forme géométrique. Le pupitre est orné d'une croix dans un quadrilobe.
Dimensions :
h = 17 ; la = 29 ; pr = 31
Etat de conservation :
manque
Précisions sur l'état :
Un cabochon de verre est manquant.

Localisation

Commune :
Lascabanes
Aire d'étude :
GR 65
Edifice de conservation :
église paroissiale Saint-Georges
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
sacristie

Oeuvres liées

Nef vue depuis le choeur.
La plus ancienne mention connue de l'église semble être de 1345, lorsqu'elle est donnée au chapelain du cardinal Jean de Via (Clary, 1986). Il semble que l'édifice ait été entièrement reconstruit après la guerre de Cent ans : on sait qu'une cloche est fondue par Pierre Rahard, d'Aurillac, en 1470 (J. Lartigaut, 2000), mais sa fabrication traduit-elle un début d'aisance ou bien marque-t-el

Illustrations


Lascabanes (Lot), église paroissiale Saint-Georges.
Référence : IVD46_20114605605NUCA - Vue d'ensemble. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Référence :
IM46105336
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Couteau Anaïs
Date de publication :
2011
Date de mise à jour :
2014/05/05
Conseil général du Lot