Recherche en cours...


Recherche

ostensoir-soleil et sa boîte

Cet ostensoir est un don de l'empereur Napoléon III à la paroisse de Lascabanes en 1870. Il a été exécuté par l'orfèvre parisien Trioullier et fils, fournisseur attitré des

Historique

Datation :
3e quart 19e siècle
Année(s) :
1870
Auteur de l'oeuvre :
Trioullier Charles-Eugène, Hippolyte-Charles et Joseph (orfèvre)
Lieu d'exécution :
lieu d'exécution : Ile-de-France, 75, Paris
Commentaire historique :
Cet ostensoir est un don de l'empereur Napoléon III à la paroisse de Lascabanes en 1870. Il a été exécuté par l'orfèvre parisien Trioullier et fils, fournisseur attitré des chapelles impériales dont le poinçon a été insculpé le 10 octobre 1863.
Notice succincte :
Cet ostensoir est un don de l'empereur Napoléon III à la paroisse de Lascabanes en 1870. Il a été exécuté par l'orfèvre parisien Trioullier et fils, fournisseur attitré des chapelles impériales.

Description

Catégorie technique :
orfèvrerie
Matériaux et technique :
argent (en plusieurs éléments) : fondu, doré, ciselé au trait, ciselé au mat, repoussé, décor en ronde bosse, décor en relief, décor rapporté ; métal : fondu, argenté ; carton ; cuir : gravé, doré ; velours uni (rouge)
Commentaire descriptif :
Cet ostensoir-soleil est en argent et argent doré repoussé, ciselé au trait et ciselé au mat. L'oeuvre comporte un pied rectangulaire qui comporte à l'avers et au revers deux éléments en relief rapportés en métal argenté. La tige se compose d'un élément en ronde-bosse représentant un ange supportant la gloire de l'ostensoir proprement dit. L'ostensoir ne conserve plus de lunule. La boîte d'ostensoir est en carton. L'avers présente une inscription et un décor estampés et dorés à l'or. Elle s'ouvre par le biais de 4 fermoirs en bronze. Elle comporte une garniture intérieure en velours rouge. L'intérieur de la boîte présente une étiquette en cuir doré.
Représentation :
figures bibliques (Agneau mystique, ange, en pied, nuée, rayons lumineux, croix) ; ornement végétal (acanthe : rinceau, raisin : grappe, blé : épi, fruit : chute) ; ornement géométrique (godron, cabochons, perles, olive, entrelacs) ; armoiries
Précision sur la représentation :
Le pied est orné de pattes de lion et de rinceaux d'acanthe, de grappes de raisin et d'épis de blé. L'avers comporte également l'Agneau aux 7 sceaux. Un décor de godrons et de frise de perles et olives dans un entrelacs complète ce décor. La tige représente un ange en pied aux ailes déployées soutenant un bouquet d'épis de blé et de grappes de raisin. L'ostensoir est orné d'une nuée à têtes d'angelots ailés et de rayons lumineux, l'ensemble étant surmonté par une croix feuillue à décor de chutes de fruit. Les armoiries sont celles de la Maison impériale de Napoléon III.
Dimensions :
h = 79 ; la = 36
Précisions sur les dimensions :
dimensions du pied : la = 21 ; pr = 14
Marques et inscriptions :
garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973 ; inscription concernant le donateur (gravée, sur l'oeuvre) ; date (imprimée, sur l'oeuvre) ; armoiries (sur l'oeuvre) ; marque de marchand (sur l'oeuvre, sur partie rapportée)
Précisions sur les inscriptions :
le pied de l'ostensoir comporte l'inscription gravée : "Donné par S. M. l'Empereur Napoléon III à l'église de Lascabanes (Lot)". La boîte d'ostensoir comporte à l'intérieur l'étiquette suivante : "Fabrique d'orfèvrerie et de bronze/Trioullier/orfèvre des/chapelles impériales/place St Sulplice/rue du Vieux Colombier 1. à Paris". Cette même boîte comporte à l'avers, en-dessous des armoiries de la maison impériale : "Donné/par S.M./l'empereur Napoléon III/1870".

Localisation

Commune :
Lascabanes
Aire d'étude :
GR 65
Edifice de conservation :
église paroissiale Saint-Georges
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
sacristie

Oeuvres liées

Nef vue depuis le choeur.
La plus ancienne mention connue de l'église semble être de 1345, lorsqu'elle est donnée au chapelain du cardinal Jean de Via (Clary, 1986). Il semble que l'édifice ait été entièrement reconstruit après la guerre de Cent ans : on sait qu'une cloche est fondue par Pierre Rahard, d'Aurillac, en 1470 (J. Lartigaut, 2000), mais sa fabrication traduit-elle un début d'aisance ou bien marque-t-el

Illustrations


Lascabanes (Lot), église paroissiale Saint-Georges.
Référence : IVD46_20114605603NUCA - Vue d'ensemble de l'ostensoir. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Lascabanes (Lot), église paroissiale Saint-Georges.
Référence : IVD46_20114605604NUCA - Vue d'ensemble de la boîte. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de Cahors et du sud du Lot
Référence :
IM46105334
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Couteau Anaïs
Date de publication :
2011
Date de mise à jour :
2014/05/05
Conseil général du Lot