Recherche en cours...


Recherche

croix de confrérie : Christ en croix

Cette croix de confrérie en bois peint et doré à la feuille pourrait dater de la 1ère moitié du 19e siècle.

Historique

Datation :
1ère moitié 19e siècle (?)
Commentaire historique :
Cette croix de confrérie pourrait dater de la 1ère moitié du 19e siècle.
Notice succincte :
Cette croix de confrérie en bois peint et doré à la feuille pourrait dater de la 1ère moitié du 19e siècle.

Description

Catégorie technique :
menuiserie ; sculpture
Matériaux et technique :
bois (en plusieurs éléments) : taillé, sculpté, peint, sur apprêt, polychrome, doré à la feuille, avec assiette ; cheveux (?) : marron
Commentaire descriptif :
La croix de confrérie est entièrement en bois taillé, sculpté et peint. Les branches de la croix sont peintes en bleu semées d'étoiles dorés et bordées d'une moulure dorée. Chaque branche est munie d'une patère. Les extrémités latérales de la croix accueillent des fleurons rapportés et dorés. La croisée accueille également une sculpture ronde bosse en bois peint et doré à la feuille d'or sur apprêt et bol et fixée par trois clous. La statue comporte une chevelure qui semble composée de vrais cheveux bruns. Un cartel en bois peint est fixé sur la croix au-dessus de la sculpture.
Représentation :
figure biblique (Christ en croix : en pied, couronne : épine, I.N.R.I., sang)
Précision sur la représentation :
Le Christ est représenté nu portant le perizonium et une couronne d'épines. Le sang coule de ses mains, de sa poitrine et de ses pieds. Il est surmonté du Titulus.
Etat de conservation :
manque
Précisions sur l'état :
La croix présente de nombreux décollements et lacunes au niveau de la peinture, de la dorure et de l'apprêt. Une des patères est manquante.

Localisation

Commune :
Lascabanes
Aire d'étude :
GR 65
Edifice de conservation :
église paroissiale Saint-Georges
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
chapelle latérale sud

Oeuvres liées

Nef vue depuis le choeur.
La plus ancienne mention connue de l'église semble être de 1345, lorsqu'elle est donnée au chapelain du cardinal Jean de Via (Clary, 1986). Il semble que l'édifice ait été entièrement reconstruit après la guerre de Cent ans : on sait qu'une cloche est fondue par Pierre Rahard, d'Aurillac, en 1470 (J. Lartigaut, 2000), mais sa fabrication traduit-elle un début d'aisance ou bien marque-t-el

Illustrations


Lascabanes (Lot), église paroissiale Saint-Georges.
Référence : IVD46_20114605573NUCA - Vue d'ensemble. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de Cahors et du sud du Lot
Référence :
IM46105315
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Couteau Anaïs
Date de publication :
2011
Date de mise à jour :
2014/09/01
Conseil général du Lot