Recherche en cours...


Recherche

reliquaire-monstrance, néo-gothique, de la Sainte Coiffe

Reliquaire réalisé par l'atelier Poussielgue-Rusand sur les dessins du chanoine Massabié, vicaire général et offert en 1899 par M. Collignon à l'évêque de Cahors Enard pour

Historique

Datation :
limite 19e siècle 20e siècle
Année(s) :
1899
Auteur de l'oeuvre :
Poussielgue-Rusand (orfèvre)
Auteur de la source figurée :
Massabié (d'après, dessinateur)
Commentaire historique :
Reliquaire réalisé par l'atelier Poussielgue-Rusand sur les dessins du chanoine Massabié, vicaire général et offert en 1899 par M. Collignon à l'évêque de Cahors Enard pour la relique dite de la Sainte Coiffe, qui, selon la tradition, aurait été rapportée du Moyen Orient au début du 12e siècle par l'évêque de Cahors Géraud de Cardaillac.

Description

Catégorie technique :
orfèvrerie ; sculpture ; tissu
Matériaux et technique :
bronze : moulé, doré, décor en relief, décor en ronde bosse ; pierre semi-précieuse
Représentation :
Charlemagne ; pape : Calixte II ; évêque : saint Didier ; ange : instrument de la Passion
Précision sur la représentation :
L' évêque de Cahors saint Didier, l' empereur Charlemagne, le pape Calixte II sont figurés assis sur un trône sur le pied du reliquaire.
Dimensions :
h = 90 ; d = 35
Marques et inscriptions :
inscription donnant l'identité du modèle (latin)
Précisions sur les inscriptions :
Les trois personnages sont identifiés par des inscriptions.

Localisation

Commune :
Cahors
Aire d'étude :
Cahors centre
Edifice de conservation :
cathédrale Saint-Etienne
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
chapelle Saint-Gausbert

Oeuvres liées

Chapelle Notre-Dame avant restauration des peintures, en 1980 : mur oriental, culot médian.
Avec une nef unique couverte de deux grandes coupoles, la cathédrale de Cahors compte parmi les grands édifices romans du Sud-Ouest. Son portail, dont le tympan illustre le martyre de saint Etienne et l'Ascension, s'inscrit dans la lignée de ceux de Moissac, de Carennac, de Beaulieu.£La rénovation gothique entreprise dès les années 1260 se manifeste surtout par la surélévation de l'abside

Illustrations


Cahors (Lot), cathédrale Saint-Etienne.
Référence : IVR73_19894600618XA - Vue d'ensemble. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Informations complémentaires

Référence :
IM46000095
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Ville de Cahors
Rédacteur(s) :
Bongiu Aurel ; Scellès Maurice
Date de publication :
1996
Date de mise à jour :
2013/07/16
Nature de la protection :
inscrit au titre objet
Date de la protection :
1991/01/15 : inscrit au titre objet
Référence de la notice M.H. :
PM46000376
Intérêt de l'oeuvre :
à signaler
Ville de Cahors