Recherche en cours...


Recherche

Ensemble de l' autel-retable de la chapelle Notre-Dame (autel, retable, reliquaire)

Ensemble homogène réalisé dans le 4e quart du 17e siècle, vraisemblablement selon les dessins de Gervais Drouet, sculpteur toulousain auteur du retable du maître-autel de la c

Historique

Commentaire historique :
Ensemble homogène réalisé dans le 4e quart du 17e siècle, vraisemblablement selon les dessins de Gervais Drouet, sculpteur toulousain auteur du retable du maître-autel de la cathédrale de Toulouse, dont l' activité à Cahors est connue pour les années 1679 à 1681. Depuis le 15e siècle et jusqu' en 1747, la chapelle est sous le double vocable de Notre-Dame et de la Sainte Coiffe. La présence des deux portes dans la partie inférieure est due au cérémonial de la relique de la Sainte Coiffe.

Description


Localisation

Commune :
Cahors
Aire d'étude :
Cahors centre
Edifice de conservation :
cathédrale Saint-Etienne
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
chapelle Notre-Dame dite chapelle profonde

Oeuvres liées

Chapelle Notre-Dame avant restauration des peintures, en 1980 : mur oriental, culot médian.
Avec une nef unique couverte de deux grandes coupoles, la cathédrale de Cahors compte parmi les grands édifices romans du Sud-Ouest. Son portail, dont le tympan illustre le martyre de saint Etienne et l'Ascension, s'inscrit dans la lignée de ceux de Moissac, de Carennac, de Beaulieu.£La rénovation gothique entreprise dès les années 1260 se manifeste surtout par la surélévation de l'abside
L' autel a peut-être été réalisé par des menuisiers de Cahors sur des dessins de Gervais Drouet.
Détail : saint Joseph
Retable vraisemblablement exécuté sur les dessins de Gervais Drouet, dont on sait qu' il donna en 1679 ou 1680 le dessin d' un retable pour la chapelle de la Sainte Coiffe, par des menuisiers, doreurs et peintres de Cahors. La comparaison des modules des colonnes et des chapiteaux corinthiens des deux retables de Toulouse et de Cahors rend possible l' attribution de ce dernier à Gervais Drouet.
Chapelle Notre-Dame, reliquaire, vue de face.
Reliquaire probablement réalisé à la limite des 17e et 18e siècles, ayant reçu une relique de saint Clair qui aurait été rapportée de Rome en 1701 par l' évêque Henri Briqueville de la Luzerne.

Illustrations

Aucune illustration n'est disponible pour cette notice.


Informations complémentaires

Référence :
IM46000033
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Ville de Cahors
Rédacteur(s) :
Bongiu Aurel
Date de publication :
1990
Date de mise à jour :
2013/07/16
Intérêt de l'oeuvre :
à signaler
Ville de Cahors