Recherche en cours...


Recherche

haut-relief : Vierge de l'Annonciation

A la suite de Paul Roudié, Anne-Marie Pêcheur suppose que cette Vierge, comme le décor de la galerie nord du cloître réalisée vers 1500, ait pu être sculptée par l'atelier

Historique

Datation :
limite 15e siècle 16e siècle
Auteur de l'oeuvre :
Domenge (?, sculpteur) ; Constant Antoine (?, sculpteur)
Commentaire historique :
A la suite de Paul Roudié, Anne-Marie Pêcheur suppose que cette Vierge, comme le décor de la galerie nord du cloître réalisée vers 1500, ait pu être sculptée par l'atelier de deux sculpteurs de Brive-la-Gaillarde, maître Domenge et son gendre Antoine Constant, qui auraient également travaillé à Cadouin et à Carennac.

Description

Catégorie technique :
sculpture
Matériaux et technique :
calcaire (monolithe) : taille (décor en haut relief, décor en ronde bosse)
Représentation :
Annonciation, Vierge : debout, vase : lys, phylactère ; fleur, fruit, putto
Dimensions :
h = 86 ; la = 45 ; pr = 30
Précisions sur les dimensions :
Dimensions sans le socle ni le dais.
Précisions sur l'état :
main gauche disparue
Marques et inscriptions :
inscription concernant l'iconographie (sculptée, latin)
Précisions sur les inscriptions :
Transcription de l' inscription : ECCE ANCILLA DOMINI FIAT MICHI

Localisation

Commune :
Cahors
Aire d'étude :
Cahors centre
Edifice de conservation :
cathédrale Saint-Etienne
Référence de l'édifice de conservation :
IM46000009
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
angle nord-ouest du cloître

Oeuvres liées

Chapelle Notre-Dame avant restauration des peintures, en 1980 : mur oriental, culot médian.
Avec une nef unique couverte de deux grandes coupoles, la cathédrale de Cahors compte parmi les grands édifices romans du Sud-Ouest. Son portail, dont le tympan illustre le martyre de saint Etienne et l'Ascension, s'inscrit dans la lignée de ceux de Moissac, de Carennac, de Beaulieu.£La rénovation gothique entreprise dès les années 1260 se manifeste surtout par la surélévation de l'abside
Les travaux de reconstruction du cloître débutent dans les dernières années du 15e siècle, après 1493, et se prolongent pendant toute la première moitié du 16e siècle, peut-être jusqu' en 1553.

Illustrations


Cahors (Lot), cathédrale Saint-Etienne.
Référence : IVR73_19904600356VA - Vue de face. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), cathédrale Saint-Etienne.
Référence : IVR73_19904600357V - Vue de trois quarts gauche - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Bibliographie :
BENEJEAM-LERE (Mireille). La cathédrale Saint-Etienne de Cahors, dans Congrès archéologique se France, CXLVIIe session. Quercy.- Paris : S.F.A. ; 1993, p. 62-63 ;
BENEJEAM-LERE (Mireille) et alii. Cahors : la cathédrale.- Toulouse : APAM, 1991 (Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France, coll. Images du patrimoine, n° 79) ; 80 p. ; p. 63 ;
BONNIN (Brigitte). Le cloître de la cathédrale de Cahors et ses dépendances.- Mémoire de maîtrise sous la direction de M. le professeur Yves Bruand, Toulouse : Université de Toulouse-Le Mirail, 1983, multigraphié, 1 vol. texte 129 p. , 1 vol. planches ; p. 60-61 ;
PECHEUR (Anne-Marie). Carennac en Quercy.- Toulouse : Privat, 1988, 110 p. ; p. 59.

Informations complémentaires

Référence :
IM46000011
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Ville de Cahors
Rédacteur(s) :
Bénéjeam Mireille ; Scellès Maurice
Date de publication :
1996
Date de mise à jour :
2010/06/01
Nature de la protection :
classé au titre immeuble
Date de la protection :
1862 : classé au titre immeuble
Intérêt de l'oeuvre :
à signaler
Ville de Cahors