Recherche en cours...


Recherche

généralités d'aire d'étude

L'inventaire du patrimoine bâti sur le Parc naturel régional du Haut-Languedoc a été entrepris par la mission d'inventaire du Conseil d'Architecture d'Urbanisme et de l'Environ
Oeuvre non localisée

Historique

Commentaire historique :
L'inventaire du patrimoine bâti sur le Parc naturel régional du Haut-Languedoc a été entrepris par la mission d'inventaire du Conseil d'Architecture d'Urbanisme et de l'Environnement du Tarn en 2004 dans le cadre du Protocole expérimental de décentralisation du patrimoine signé entre l'Etat, la Région Midi-Pyrénées, le Département et le CAUE. Le Protocole inscrivait l'inventaire dans une démarche patrimoniale globale, comprenant aussi une analyse de l'édition patrimoinale dans le Tarn et un bilan des savoir-faire traditionnels. Le travail de coordination de la mission a été assuré par Ondine Jouve, architecte. L'inventaire a été mené par Sonia Servant et Anne-Françoise Maréchal, remplacée en 2005 par Adeline Béa, toutes trois historiennes de l'art. L'encadrement scientifique de l'inventaire a été assuré par le Service régional de l'Inventaire, devenu en 2007 le Service de la connaissance du patrimoine de la Région. La grille d'inventaire utilisée est celle de l'Inventaire Général et la base de données est Mérimée, base documentaire nationale sur le patrimoine architectural. La volonté des différents partenaires de mener un inventaire territorial qui soit un outil d'aide à la décision en matière de préservation du patrimoine, d'urbanisme et d'aménagement du territoire, a déterminé la méthode de travail. Tout le bâti antérieur aux années 1960 a été non seulement repéré, mais a fait l'objet d'une notice, même succincte. Le caractère expérimental de l'opération a permis d'enrichir la base par des données complémentaires propres au territoire, destinées à mieux connaître les caractéristiques architecturales locales et à faciliter une gestion urbaine et patrimoniale ultérieure. Une première grille d'inventaire a été élaborée pour les communes appartenant à l'espace de réflexion et d'action "Montagne Noire-Pays d'Autan" du Parc naturel régional du Haut-Languedoc, c'est-à-dire Arfons, Dourgne, Durfort, Escoussens, Massaguel, Saint-Amancet, Sorèze et Verdalle. La grille a ensuite évolué pour être ajustée à l'espace de réflexion et d'action "Montagne Noire-Vallée du Thoré", et notamment pour les communes de Saint-Amans-Soult, Sauveterre et Labruguière. Au cours des quatre années, l'inventaire s'est révélé être un outil de sensibilisation au service des communes. Il a alimenté deux Zones de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager et un Plan Local d'Urbanisme. Des projets touristiques ont pu être développés à partir de la matière fournie (sentiers d'interprétation du patrimoine, journées du patrimoine, etc.). L'inventaire devait porter sur les communes rurales de moins de 2000 habitants, cependant deux communes dont le nombre dépasse le seuil retenu ont tout de même été prises en compte. Compte tenu de l'intérêt de son patrimoine, Sorèze a été couvert par l'inventaire et a bénéficié d'un inventaire thématique sur le bâti en pan de bois. A Labruguière, là aussi, le bâti en pan de bois de la ville intra muros a été concerné par l'enquête. L'inventaire de Sorèze a pu être complété par une étude de dendrochronologie menée par le laboratoire CEDRE de Besançon, dans le cadre du programme inter-services de dendrochronologie de la DRAC de Midi-Pyrénées 2004-2006. L'inventaire thématique sur les maisons en pan de bois de Labruguière a bénéficié aussi d'une étude de dendrochronologie par le laboratoire CEDRE qui s'inscrit dans le cadre de la prolongation du programme inter-services mené par le Service de la connaissance du patrimoine de la Région Midi-Pyrénées. Le partenariat avec le Service de la connaissance du patrimoine a pu s'établir pour l'inventaire du patrimoine industriel. Jérôme Bonhôte, chercheur, a en effet travaillé sur cette thématique. Le photographe du même service, Philippe Poitou, est venu réaliser une campagne de photographies numériques dans le cadre des publications évoquées plus loin. D'autre part, un partenariat a été réalisé avec les Archives départementales du Tarn, notamment pour la numérisation de documents et pour des recherches approfondies dans certaines séries (pour les communes de Sorèze, Sauveterre et Saint-Amans-Soult). Un inventaire thématique sur les verreries forestières de la Montagne Noire a été mené en 2006 par la mission d'inventaire du CAUE, et en particulier par Lisa Caliste, historienne. L'enquête concerne essentiellement des sites archéologiques, vestiges des fours construits pour l'essentiel entre le 15e siècle et le 18e siècle. Il s'agissait de fournir au Parc naturel régional un état des lieux de la recherche et une localisation précise des sites, afin d'enrichir les projets de valorisation sur ce thème. Les verreries forestières et six des communes inventoriées (Arfons, Escoussens, Dourgne, Massaguel et Verdalle, Sorèze) ont fait l'objet de publications, lesquelles publications ont initié une nouvelle collection départementale : les Guides du Patrimoine du Tarn.

Description


Localisation

Aire d'étude :
Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations

Aucune illustration n'est disponible pour cette notice.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de Cocagne
Référence :
IA81010890
Copyright :
(c) CAUE du Tarn ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Rédacteur(s) :
Béa Adeline ; Servant Sonia
Date de publication :
2008
Date de mise à jour :
2013/06/07
CAUE du Tarn