Recherche en cours...


Recherche

verreries forestières

L'étude des verreries forestières de la partie tarnaise du Parc naturel régional du Haut-Languedoc a été effectuée dans le cadre d'un stage de trois mois mené avec la missio
Oeuvre non localisée

Historique

Datation principale :
16e siècle (?) ; 17e siècle (?) ; 18e siècle (?) ; 19e siècle (?)
Commentaire historique :
L'étude des verreries forestières de la partie tarnaise du Parc naturel régional du Haut-Languedoc a été effectuée dans le cadre d'un stage de trois mois mené avec la mission d'Inventaire du patrimoine prise en charge par le CAUE du Tarn dans le cadre du protocole expérimental de décentralisation du patrimoine. Cette étude a pour objectif de dresser un état des connaissances et d'apporter des éléments complémentaires, notamment en terme de localisation, d'état de conservation et d'informations descriptives et historiques. Un premier recensement avait été entrepris par le Parc il y a plusieurs années. En 2005, une volonté de développement territorial s'appuyant sur le patrimoine verrier de la Montagne Noire a nécessité une étude plus fine des sites afin d'en estimer le potentiel touristique. Elle a été prise en charge par le cabinet Ressources pour le volet muséographique et par le cabinet Dyonisos pour le volet archéologique. S'appuyant sur l'inventaire bibliographique du cabinet Dyonisos, sur les informations recueillies auprès de praticiens de la montagne et sur les sources écrites et bibliographiques, la présente étude thématique des verreries de la Montagne Noire a permis de recenser 20 sites localisés sur les cantons de Dourgne et de Saint-Amans-Soult. La majorité d'entre eux est située sur le canton de Saint-Amans-Soult : 14 verreries y ont été recensées, dont 5 sur la commune de Sauveterre. Pour l'ensemble du territoire étudié, 5 sites attestés par les sources bibliographiques et/ou les sources écrites n'ont pu être repérés sur le terrain (La Vitrière et La Verrerie - commune d'Escoussens ; Le Cayrol - commune d'Arfons ; Gourgne et Le Four de verre - commune de Sauveterre). 15 sites ont fait l'objet d'une fiche individuelle : une seule fiche (La Vitrière) concerne un site non localisé. 15 sites présentent encore des vestiges de l'artisanat du verre dont 8 comportent assurément les vestiges d'un four de fusion (trois sites de Peyremoutou, site de Sauveterre, les Acles, Candesoubre, Le Bac, Le Fournas). Sur le corpus étudié, seuls les 3 sites de Peyremoutou ont été fouillés : un dossier ensemble avec trois sous-dossiers a été réalisé pour ces sites. L'importance des gisements archéologiques concernant un artisanat encore fortement méconnu par manque d'études ne nous permet pas de diffuser in extenso les notices des verreries qui n'ont pas encore donné lieu à des fouilles (Les Acles, verrerie forestière de Sauveterre, verrerie forestière des Galinas, verrerie de Candesoubre, verrerie du Bac). De manière générale, la localisation des sites a été systématiquement masquée afin de préserver au mieux ces sites d'une très grande fragilité. L'intégralité des notices est consultable à la mission du patrimoine du CAUE du Tarn. Les ateliers verriers de la Montagne Noire tarnaise sont difficilement datables avec précision faute de sources écrites ou archéologiques attestant leur période de fonctionnement. Les vestiges les plus anciens pourraient dater du dernier quart du 15e siècle (Combegarnaud - commune de Sorèze). C'est pour la seconde moitié du 17e siècle que nous possédons le plus de sources écrites, attestant peut-être une période d'activité intense dans cette région (verrerie et vitrière d'Escoussens, verrerie du Tournet, sites de Peyremoutou). Deux sites fouillés (Peyremoutou) ont été datés du dernier quart du 17e siècle. Les verriers qui ont travaillé dans les ateliers de la Montagne sont issus des mêmes familles : les noms des de Robert, de Riols et de Granié apparaissent dans les textes concernant l'ensemble du territoire étudié (La Verrerie - Verdalle ; Peyremoutou - Saint-Amans-Soult). Trois sites (Le Tournet, Mas Granié - commune de Sauveterre ; La Verrerie - commune de Verdalle) ont été occupés juqu'à la fin du 19e siècle avec un changement de fonction pour les bâtiments : les verreries ont été transformées en métairies, entraînant la destruction des fours dont il est possible aujourd'hui de retrouver les débris en réemploi dans les murs ou dans les couches affleurantes.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
schiste ; moellon
Commentaire descriptif :
Situées dans une même entité paysagère, en milieu forestier (anciennes hêtraies), les verreries de la Montagne Noire, s'étagent entre 350 et 950 m d'altitude. Dans des zones en forte pente, elles ont été installées sur des plates-formes bordées par un chemin et par un ruisseau. L'état de conservation de ces verreries varient d'un site à l'autre : certaines ont été réoccupées après abandon de l'artisanat entraînant la destruction des fours (Le Tournet, Mas Granié et La Verrerie), d'autres ont été endommagées par des aménagements récents (Le Bac, Peyremoutou secteur ouest, la Lauze, Galinas) tandis que certaines subsistent dans un état de conservation exceptionnel n'ayant pas subi de destructions intentionnelles après abandon du site par les verriers (site de Sauveterre, Candesoubre, les Acles, Peyremoutou secteur est, le Fournas). Les plus vastes ateliers verriers, dont les vestiges nous sont parvenus, occupent une surface de 500 m² environ (Candesoubre, Peyremoutou secteur ouest, le Fournas). Ils se composent d'une pièce abritant le four de fusion et quelques autres bâtiments, peut-être des habitations ou des pièces de stockage pour les matières premières et les produits finis. Tous ces bâtiments ont un gros oeuvre constitué de moellon de schiste posé sans liant. Un second four a parfois été conservé : sa fonction reste problématique, il pourrait s'agir d'un four de recuit. Cependant, dans les sites non dégagés, le four de fusion semble comporter une chambre de recuit au dessus du cendrier, contre la voûte de la chambre à creusets. Cette hypothèse reste à vérifier.
Typologie :
verrerie forestière avec four ; habitat ; zones de stockage

Localisation

Aire d'étude :
Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


(Tarn), verreries forestières.
Référence : IVD81_20068100359NUCA - Carte de localisation des verreries forestières de la Montagne Noire tarnaise. - Caliste, Lisa, (c) CAUE du Tarn ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Référence :
IA81010692
Copyright :
(c) CAUE du Tarn ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Rédacteur(s) :
Caliste Lisa
Date de publication :
2006
Date de mise à jour :
2013/06/13
CAUE du Tarn