Recherche en cours...


Recherche

cloître de la collégiale Saint-Salvi

Dans un acte daté du 12 décembre 1270, le prévôt Pierre de Lacaune promet le concours du chapître pour la construction du cloître. "Petrus III de la Cauna, praepositus 1265.

Historique

Datation principale :
3e quart 13e siècle ; 4e quart 13e siècle
Année(s) :
1270 ; 1280
Justification de la datation :
daté par source
Commentaire historique :
Dans un acte daté du 12 décembre 1270, le prévôt Pierre de Lacaune promet le concours du chapître pour la construction du cloître. "Petrus III de la Cauna, praepositus 1265. Anno 1270 ipse et canonici in capitulo Sancti Salvii congregati deliberaverunt de claustro aedificando. Praepositus promisit decem libras caturcenses singulis annis solvenda in festo omnium sanctorum usque ad finem operis. Canonici vero deciman partem suorum redituum et fructuum".
Il faut donc envisager que ce dernier soit érigé dans le dernier quart du 13e siècle (1270-1280) mais il est envisageable qu'une clôture plus ancienne ait précédé cet ensemble.
Un donateur, Vital de Malvési, qui fut peut-être le concepteur du cloître est autorisé à se faire bâtir un mausolée contre l'église, pour lui et son frère dans lequel il est inhumé en 1273.
Vendu comme bien national le 30 messidor an IV (18 juillet 1796), le cloître subit de nombreux démages. Son nouveau propriétaire le transforme en jardin et engage la démolition des ailes nord et est. Le 1er prairial an X (21 mai 1802), un arrêté du maire autorise la destruction de l'aile ouest.
En 1853, la municipalité rachète le terrain qui est peu à peu réaménagé. La visite en 1929 du Congrès de la Société Française d'Archéologie entraîne la construction du bout de l'aile nord afin d'abriter le tombeau des frères Malvévi.
Le cloître est aujourd'hui aménagé en jardin public.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
grès ; calcaire ; moyen appareil
Matériaux de la couverture :
tuile
Vaisseau(x) et étage(s) :
en rez-de-chaussée
Forme de la couverture :
toit à un pan
Organisation végétale :
pelouse ; plate-bande ; groupe d'arbres
Commentaire descriptif :
Le cloître de forme trapézoïdale est situé au sud de l'église. Sa forme s'adapte à la topographie du site. Seule la galerie méridionale subsiste. Les amorces des ailes orientale et occidentale sont encore visibles. L'aile sud repose sur un bahut de pierre. Elle compte 16 arcades en plein cintre retombant sur des colonnettes jumelées surmontées de chapiteaux feuillagés et historiés.
A chaque extrémité de la galerie, un massif maçonné reçoit la retombée de la dernière arcade et porte, sur deux de ses faces, un décor de gâble dont les rampants sont ornés de crochets. Ce décor se retrouve sur la partie médiane de la galerie méridionale qui présente une arcature plus étroite, soutenue par un faisceau de quatre colonnettes. L'arc est à cet endroit plus épais et orné d'un gâble fleuronnée.
Il semble qu'une partie du cloître soit construit sur un étage de caves. Le couvert de jardin s'organise sous la forme de 3 parterres engazonnés sur lesquels sont dessinées des plates-bandes dont la terre est retenue par des cloisons de branchages tressés. On y trouve cinq cyprès, un laurier, des rosiers, des plantes médicinales, potagères, fruitières et ornementales.
Technique du décor :
sculpture ; étudiée dans la base Palissy
Représentation :
ornement végétal ; feuillage ; animal fantastique

Localisation

Commune :
Albi
Aire d'étude :
Tarn
Edifice de conservation :
église Saint-Salvi
Référence cadastrale :
2010 AE 8
Milieu d'implantation :
en ville

Oeuvres liées

Blason de gauche. Détail d'un profil barbu, entouré d'un nimbe.
Ces deux panneaux peints datent très probablement de la seconde moitié du 15e siècle. Ils sont très probablement contemporains des plafonds peints qui ont été retrouvés en 1972 dans les maisons des chanoines qui entourent l'église Saint-Salvi. Ils sont probablement les derniers vestiges d'un programme peint aujourd'hui disparu.£Jacques Peyron et Annick Robert (op. cit.) envisagent que le
Aile sud du cloître, chapiteau n° 19, face est.
Les chapiteaux du cloître sont de style gothique. Ils ont été réalisés dans le dernier quart du 13e siècle (1270-1280), au moment de la reconstruction du cloître, à l'initiative de Vital de Malvési et du chapitre. Les feuillages découpés sur la corbeille est caractéristique des productions gothiques de la fin du 13e siècle et du 14e siècle. Toutefois, le côté fruste des chapiteaux
Dessin aquarellé du tombeau des frères Malvési.
Ce tombeau est construit dans le troisième quart du 13e siècle pour abriter la sépulture de Vital de Malvési, généreux donateur et peut-être même artisan de la reconstruction du cloître. Dès le mois de mars 1272, le chapitre canonial autorise la construction du tombeau pour le donat et son frère en lui faisant une concession exclusive à perpétuité.£A son décès, en 1273, ils appose

Illustrations


Albi (Tarn), cloître de la collégiale Saint-Salvi.
Référence : IVR73_20128152518NUCA - Détail de l'élévation sud de l'église. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), cloître de la collégiale Saint-Salvi.
Référence : IVR73_20128152519NUCA - Vue d'ensemble de l'élévation sud de la collégiale depuis le cloître. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), cloître de la collégiale Saint-Salvi.
Référence : IVR73_20128152520NUCA - Détail de la tour sud depus le cloître. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), cloître de la collégiale Saint-Salvi.
Référence : IVR73_20128152521NUCA - Vue de l'élévation sud depuis l'aile sud du cloître. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), cloître de la collégiale Saint-Salvi.
Référence : IVR73_20128152874NUCA - Vue d'ensemble depuis l'ouest. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), église paroissiale Saint-Salvi.
Référence : IVR73_20128152604NUCA - Vue de la galeie sud. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), cloître de la collégiale Saint-Salvi.
Référence : IVR73_20128152872NUCA - Détail de la galerie nord. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Albi (Tarn), cloître de la collégiale Saint-Salvi.
Référence : IVR73_20138150211NUCA - Vue du cloître avec des visiteurs. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Sources :
Archives départementales du Tarn. Côte 4 T 11 : Eglise Saint-Salvy, 1922-1939, Devis de dégagement et de restauration du cloître (16.05.1928) ; Devis de restauration partielle du cloître (18.11.1931)
Gallia Christiana, I, 50.
Histoire Générale du Languedoc, tome. V, col. 1410-1411, doc. 436.
Référence :
IA81000238
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Rédacteur(s) :
Fournier Claire ; Chabbert Roland ; Vanacker Céline
Date de publication :
2013
Date de mise à jour :
2013/10/21
Date de la protection :
1922/10/16 : classé MH
Référence de la notice M.H. :
PA00095457