Recherche en cours...


Recherche

cité ouvrière

Parallèlement au chantier de construction de l'usine électrométallurgique à partir des années 1925-1926, la société des Aciéries et Forges de Firminy mène celui de la cit
Oeuvre non localisée

Historique

Datation principale :
2e quart 20e siècle
Commentaire historique :
Parallèlement au chantier de construction de l'usine électrométallurgique à partir des années 1925-1926, la société des Aciéries et Forges de Firminy mène celui de la cité ouvrière permettant de loger à proximité immédiate de l'usine les ouvriers, les contremaîtres et les cadres et d'accueillir les bureaux de l'usine. Une carte postale ancienne (non datée) montre que l'essentiel de la partie haute de la cité est déjà construite alors que l'armature métallique de l'atelier de fabrication de l'usine n'est pas encore terminée. Une seconde carte postérieure de quelques mois ou années indique que la cité est achevée - à l'exception de la maison du peuple encore en chantier - au moment de la construction du troisième bâtiment de l'usine (laboratoire-magasin).
Achevée, la cité regroupe 18 logements ouvrier pouvant accueillir deux ou trois familles, un bâtiment regroupant les bureaux de l'usine et des logements à destination des célibataires, une maison double pour les cadres et deux chalets de contremaître. La cité est pensée comme une véritable lieu de vie avec salle de fête, coopérative, lavoir, jardin d'agrément, jardins ouvriers et garages groupés. Elle offre un confort relativement moderne pour l'époque puisque chaque logement disposait dès la construction de l'eau courante acheminée depuis le château d'eau bâti sur le point le plus haut de la cité, et de l'électricité. L'ensemble des bâtiments de l'usine a été conservé, seuls ont disparu les jardins d'ouvrier, le jardin d'agrément sous le lavoir qui a été couvert depuis sa construction, ainsi qu'une aile du foyer. Dans la seconde moitié du 20e siècle, chaque logement a été racheté par leur locataire ou de nouveaux propriétaires et réaménagé pour n'accueillir plus qu'une famille et. Le foyer et la maison du peuple servent aujourd'hui également de logement.

Description

Plan :
ensemble concerté
Commentaire descriptif :
La cité ouvrière occupe près de 2 hectares au nord-est de l'usine bâtie en contrebas. Cet ensemble concerté présente une trame bâtie lâche. Les 18 logements ouvriers occupent les abords immédiats de l'usine et forment trois alignements de parcelles régulières où la maison est isolée en coeur de parcelle. Les habitations sont déclinées à partir d'un module unique afin d'accueillir deux ou trois familles. Ces bandes de parcelles sont longées par des rues de service qui se prolongent au sud pour délimiter un jardin d'agrément où sont édifiés le lavoir et la remise de matériel incendie. A l'est des logements ouvriers, la cité est délimitée par les parcelles occupées du nord au sud par le château d'eau, le bâtiment regroupant foyer et bureaux, la maison du peuple regroupant coopérative et salle des fêtes, un logement double de cadres. Au sud-est, deux logements de contremaître s'élèvent sur des parcelles limitrophes aménagées à l'extrémité des voies desservant les îlots ouvriers. Au nord, l'ensemble est délimité par un bâtiment abritant des garages. La cité revêt une homogénéité architecturale au niveau des volumes et des matériaux employés avec des bâtiments de plan rectangulaire en moellon enduit où l'animation décorative est relativement pauvre.

Localisation

Commune :
Laval-de-Cère
Adresse :
Champ des Cros
Aire d'étude :
canton de Bretenoux
Milieu d'implantation :
en village

Oeuvres liées

Ancien logement d'ouvrier, parcelle 32 : vue d'ensemble depuis le sud-est.
Les 18 logements d'ouvriers ont été construits à partir de 1925-1926, rangée par rangée, en suivant le dénivelé. Les plus anciennes sont implantées au nord de la rangée la plus haute. Chaque immeuble pouvait accueillir deux familles pour 11 d'entres eux et 3 familles pour les autres, soit une capacité maximum d'accueil de 43 familles. Dans la seconde moitié du 20e siècle, chaque logeme
Logement de contremaître (parcelle 27) : vue de l'élévation nord-ouest.
Ces deux logements de contremaître sont parmi les premières maisons de la cité industrielle à avoir été construites entre 1925 et1928. Les deux maisons adaptent de façon simplifiée l'architecture de villégiature elle-même inspirée par l'architecture montagnarde des chalets. A partir de l'Entre-deux-guerres, ce style développé dans les stations balnéaires et thermales se diffuse dans

Illustrations


Laval-de-Cère (Lot), cité ouvrière.
Référence : IVR73_20134650617NUCA - Anciens logements de cadre (parcelle 195) : vue d'ensemble depuis le nord. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Laval-de-Cère (Lot), cité ouvrière.
Référence : IVR73_20134650618NUCA - Vue d'ensemble de la cité ouvrière depuis l'est. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Laval-de-Cère (Lot), cité ouvrière.
Référence : IVR73_20134650619NUCA - Vue de détail du château d'eau. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Laval-de-Cère (Lot), cité ouvrière.
Référence : IVR73_20134650620NUCA - Anciens bureaux et foyer (parcelle 193) : vue de l'élévation est. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Laval-de-Cère (Lot), cité ouvrière.
Référence : IVR73_20134650621NUCA - Ancien local à incendie (parcelle 138) : vue d'ensemble depuis le nord. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Laval-de-Cère (Lot), cité ouvrière.
Référence : IVR73_20134650622NUCA - Anciens logements de cadre (parcelle 195) : vue depuis le sud-ouest. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Laval-de-Cère (Lot), cité ouvrière.
Référence : IVR73_20134650630NUCA - Vue d'ensemble du lavoir depuis le nord-est. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Laval-de-Cère (Lot), cité ouvrière.
Référence : IVR73_20134650631NUCA - Ancien jardin d'agrément et logements de contremaître en arrière-plan : vue depuis le lavoir, au nord. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Laval-de-Cère (Lot), cité ouvrière.
Référence : IVR73_20134650632NUCA - Vue du lavoir et des logements d'ouvrier depuis l'ancien jardin d'agrément, au sud. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Laval-de-Cère (Lot), cité ouvrière.
Référence : IVR73_20134650633NUCA - Vue de l'ancien hall de matières premières, du lavoir et des logements d'ouvrier depuis l'ancien jardin d'agrément, au sud-est. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Laval-de-Cère (Lot), cité ouvrière.
Référence : IVR73_20134650634NUCA - Vue d'ensemble du lavoir depuis le sud. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Laval-de-Cère (Lot), cité ouvrière.
Référence : IVR73_20134650637NUCA - Ancienne salle des fêtes et coopérative (parcelle 240) : vue d'ensemble depuis le nord-est. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Laval-de-Cère (Lot), cité ouvrière.
Référence : IVR73_20134650641NUCA - Anciens magasin-laboratoire et atelier de réparation au premier plan, puis logements ouvrier, bureaux-foyer et maison du peuple : vue d'ensemble depuis la RD 31 (ouest). - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Laval-de-Cère (Lot), cité ouvrière.
Référence : IVR73_20134650643NUCA - Vue d'ensemble du château d'eau depuis l'ouest. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de la Vallée de la Dordogne lotoise
Référence :
IA46105730
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Couteau Anaïs
Date de publication :
2013
Date de mise à jour :
2015/01/21
Conseil général du Lot