Recherche en cours...


Recherche

ancienne confiturerie Boin, actuellement usine de produits agro-alimentaires Tradifrais (filiale Andros)

L'ouverture de la voie ferrée et de la gare de Biars-sur-Cère en 1891 entraîne un fort développement des échanges commerciaux qui profite à l'économie agricole locale. D'imp

Historique

Datation principale :
2e quart 20e siècle ; 3e quart 20e siècle
Année(s) :
1939
Justification de la datation :
daté par tradition orale
Commentaire historique :
L'ouverture de la voie ferrée et de la gare de Biars-sur-Cère en 1891 entraîne un fort développement des échanges commerciaux qui profite à l'économie agricole locale. D'importants tonnages de fruits (noix et cerneaux, prunes reine-claude, marrons, pommes, fraises) sont transportés en France via le train et exportés à l'étranger jusqu'à la deuxième guerre mondiale. Cette production et cette économie d'échange génèrent un stock important de petits fruits qui ne peuvent être expédiés : Joseph Boin, exportateur de fruits à Biars, a l'idée de faire transformer ces sous-produits en pulpe de fruit dans les conserveries locales. La pulpe est vendue aux grands confituriers français, principalement localisés près des grandes villes (région parisienne, Lyon, Nord de la France), jusqu'à l'arrêt des échanges et la fermeture des frontières pendant la deuxième gurerre mondiale. Dans ce contexte, Joseph Boin décide de réorienter son activité autour de la fabrication de confiture avec les fruits produits localement. D'abord installée dans la conserverie de René Chapoulard, négociant en prunes dont la famille est à l'origine de la marque Andros, une première confiturerie est créée en 1939. Un bâtiment abritant l'usine agro-alimentaire est rapidement construit à l'arrière de la maison familiale construite en 1937 dans le quartier de la gare. Il est agrandi dans un second temps, avant d'être englobé, dans la deuxième moitié du 20e siècle, au sein d'un ensemble industriel plus vaste construit dans les années 1968-1970. L'usine Boin est déplacée en 1973 dans la nouvelle zone industrielle créée à la limite nord de la commune. Les bâtiments abritent aujourd'hui l'usine de produits agro-alimentairee Tradifrais, filiale du groupe Andros.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
calcaire ; moellon sans chaîne en pierre de taille
Matériaux de la couverture :
ciment amiante en couverture
Vaisseau(x) et étage(s) :
1 étage carré
Elévation extérieure :
élévation à travées
Forme de la couverture :
toit à longs pans
Commentaire descriptif :
Seule la façade nord-ouest de l'ancienne usine a pu être observée. Bâtie en moellons calcaires, elle est percée de fenêtres en arc segmentaire qui s'intègrent dans un bandeau en briques rouges et blanches unifiant le deuxième niveau. La partie la plus ancienne se démarque par la présence d'un enduit au ciment recouvert d'un badigeon orangé. Une extension a été réalisée vers le nord-est avec les mêmes matériaux et dans un même style architectural.
Typologie :
bâtiment industriel
Etat de conservation :
remanié

Localisation

Commune :
Biars-sur-Cère
Adresse :
République (avenue de la) 28
Aire d'étude :
canton de Bretenoux
Référence cadastrale :
2011 AC 342
Milieu d'implantation :
en ville

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Biars-sur-Cère (Lot), ancienne confiturerie Boin, actuellement usine de produits agro-alimentaires Tradifrais (filiale Andros).
Référence : IVD46_20134602109NUCA - Elévation nord-ouest : vue d'ensemble. - Cassan, Elodie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Biars-sur-Cère (Lot), ancienne confiturerie Boin, actuellement usine de produits agro-alimentaires Tradifrais (filiale Andros).
Référence : IVD46_20134602110NUCA - Photographie du deuxième quart du 20e siècle représentant la confiturerie avant sa transformation. - Cassan, Elodie (reproduction), (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de la Vallée de la Dordogne lotoise
Référence :
IA46105592
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Cassan Elodie
Date de publication :
2012
Date de mise à jour :
2013/10/03
Conseil général du Lot