Recherche en cours...


Recherche

école primaire mixte, puis mairie-école, actuellement maison

Comptant moins de 500 administrés dans les années 1890, la commune de Biars n'est pas directement concernée par les lois successives relatives à l'obligation de financer l'amé

Historique

Datation principale :
4e quart 19e siècle
Année(s) :
1893
Justification de la datation :
daté par source
Commentaire historique :
Comptant moins de 500 administrés dans les années 1890, la commune de Biars n'est pas directement concernée par les lois successives relatives à l'obligation de financer l'amélioration ou la construction d'une école primaire, dans le respect des nouvelles normes élaborées entre 1833 et 1878. Cependant, dans un mouvement de réforme et de démocratisation de l'enseignement public achevé par Jules Ferry en 1882, la construction d'un nouveau bâtiment scolaire devient une nécessité, vivement encouragée par des subventions et des taux avantageux accordés par l'Etat. Une requête adressée par les habitants de Biars au préfet en 1893 témoigne de l'état déplorable du local utilisé jusqu'à cette date pour l'enseignement public : ce bâtiment, probablement situé dans l'ancien bourg, est si "humide et environné d'eaux croupissantes venant des fumiers voisins" qu'il "fait déserter l'école aux enfants qui sont en danger d'y prendre du mal" (A.D. Lot, 2 O 49 / 1).
Le projet de construction de la nouvelle maison d'école est mis en oeuvre dès 1891. Il prévoit deux salles de classe permettant d'accueillir 40 élèves au total (filles et garçons séparés), ainsi que le logement de l'instituteur. Le bâtiment est achevé en avril 1893 : il s'élève à l'écart du noyau bâti ancien, en bordure d'un chemin reliant le bourg de Biars à la Route Nationale 140 et à la gare également construite en 1891.
La mairie est installée au rez-de-chaussée de la maison d'école à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle, avant d'être transférée au coeur du quartier implanté autour de la gare en 1931. L'école est également déplacée à cette période, installée dès 1934 dans le nouveau groupe scolaire qui est construit à mi-chemin entre le bourg et le quartier de la gare.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
calcaire ; moellon ; enduit ; badigeon
Matériaux de la couverture :
tuile mécanique ; tuile creuse
Vaisseau(x) et étage(s) :
sous-sol ; rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré ; comble à surcroît
Elévation extérieure :
élévation à travées
Forme de la couverture :
toit à deux pans ; appentis
Commentaire descriptif :
L'édifice présente des maçonneries revêtues d'un enduit au ciment badigeonné en blanc. Les chaînes d'angle sont bâties avec des pierres de taille de calcaire alternant avec des briques rouges, l'ensemble étant dissimulé et unifié par l'enduit. Construit sur un sous-sol partiellement enterré, le rez-de-chaussée surélevé est surmonté par un étage carré et un niveau de comble à surcroît. L'élévation principale, délimitée par les chaînes d'angle formant pilastres, comprend deux niveaux limités par un bandeau et une corniche cimentés. Elle s'organise en trois travées de fenêtres rectangulaires à crossettes disposées autour de la porte d'entrée centrale. La travée centrale est couronnée par la petite lucarne-pignon du comble qui est ornée d'un épi de faîtage en zinc. Une porte percée au premier niveau de la façade latérale sud-est permettait un accès direct à la salle occupée par la mairie. Deux salles de classe occupaient le rez-de-chaussée tandis que le logement de fonction de l'instituteur était installé à l'étage. Malgré la transformation de l'ensemble en maison individuelle, la structure du préau est encore visible : adossée à la façade postérieure de l'école, elle conserve ses piliers et sa charpente en bois. Le préau borde l'ancienne cour aménagée à l'arrière de l'édifice, en fond de parcelle.
Technique du décor :
ferronnerie
Représentation :
ornement géométrique
Précision sur la représentation :
La lucarne-pignon est ornée d'un épi de faîtage en zinc, en forme de poinçon tronconique à bulbe.
Typologie :
édifice public ; maison d'école de la IIIe République ; isolée ; en retrait de l'alignement ; avant-cour ; cour postérieure ; plan massé

Localisation

Commune :
Biars-sur-Cère
Adresse :
Jacques Chapou (rue) 33
Aire d'étude :
canton de Bretenoux
Référence cadastrale :
2011 AP 117
Milieu d'implantation :
en ville

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Biars-sur-Cère (Lot), école primaire mixte, puis mairie-école, actuellement maison.
Référence : IVD46_20134602046NUCA - Façade principale : vue d'ensemble depuis le sud. - Cassan, Elodie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Biars-sur-Cère (Lot), école primaire mixte, puis mairie-école, actuellement maison.
Référence : IVD46_20134602047NUCA - Elévation latérale : vue d'ensemble depuis l'ouest. - Cassan, Elodie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Biars-sur-Cère (Lot), école primaire mixte, puis mairie-école, actuellement maison.
Référence : IVD46_20134602048NUCA - Elévation postérieure et préau : vue d'ensemble depuis le nord. - Cassan, Elodie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de la Vallée de la Dordogne lotoise
Sources :
Archives départementales du Lot : 2 O 49 / 1 (pièces relatives à la construction d'une maison d'école mixte, 1886-1894).
Référence :
IA46105571
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Cassan Elodie
Date de publication :
2012
Date de mise à jour :
2013/10/03
Conseil général du Lot