Recherche en cours...


Accueil > Rechercher > Recherche Base de données

Recherche

château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique

Qualifié au 13e siècle de "repaire de la Fon", le château de Gluges a peut-être été bâti par le seigneur de Lafon au 12e ou au 13e siècle, avant d'être racheté par le sei

Historique

Datation principale :
12e siècle (?) ; 13e siècle (?)
Datation secondaire :
15e siècle (?)
Commentaire historique :
Rattaché à la vicomté de Turenne, Gluges apparaît comme un important lieu de passage sur un axe très fréquenté par les marchands et pélerins, entre Martel, dynamique bourg marchand, et Montvalent, chef-lieu de châtellenie. Au 13e siècle et au début du 14e siècle, la seigneurie est tenue en fief du vicomte de Turenne par les Lafon puis les Grenier (Champeval, 1976, p. 181) qui surveillent, pour le comte de leur suzerain, un passage et des gués sur la Dordogne ainsi que le port de Gluges-Montvalent (ou Copeyre). Les premiers sont peut-être à l'origine de la construction d'une première fortification troglodytique qui est qualifiée dans les sources du 14e siècle de "repaire de la Fon" (ou de la Font).
En 1314, des bourgeois de Martel, Pierre et Bernard Taillefer (ou Talhofer), achètent à Gaubert Grenier le repaire de la Fon de Gluges et les droits seigneuriaux associés, tels qu'un péage sur le passage sur la Dordogne et le droit de pêche (Guély 2002, p. 14). Les Taillefer restent à la tête de la seigneurie de Gluges jusqu'à la fin du 15e siècle, mais ils vendent la fortification établie à flanc de falaise à Etienne Faure, également bourgeois de Martel et seigneur de Mirandol. Ce dernier rend hommage pour le repaire de la Fon dès le 15e siècle. La famille de Taillefer conserve toutefois des possessions à Gluges, notamment une maison située à proximité du château. Un acte de 1515 concernant ce bien permet ainsi d'avoir une description relativement précise du site : la propriété, composée d'une maison, d'un jardin et du rocher, est localisée au Roc dit "la Maison de la Fon", confrontant avec la porte, la courtine et le chemin en degrés de ladite maison de la Fon de Taillefer (Guély 2002, p. 14). En 1643, la veuve du seigneur de Mirandol renouvelle l'hommage pour le repaire mais il semble que ce dernier ait été rapidement délaissé par les seigneurs successifs au profit de demeures nobles plus confortables.
Les structures conservées au niveau de la terrasse centrale pourraient correspondre à une première phase de construction datable du 12e ou du 13e siècle. En revanche, la porte qui marque l'entrée orientale est liée à des maçonneries moins soignées et prenant appui contre une ancienne chaîne d'angle : l'ensemble semble résulter d'un remaniement peut-être opéré au 15e siècle. Les assises de mur visibles à l'extrémité ouest du site témoignent également de remaniements ou d'une extension réalisé(e)s à une période tardive.
Notice succincte :
Qualifié au 13e siècle de "repaire de la Fon", le château de Gluges a peut-être été bâti par le seigneur de Lafon au 12e ou au 13e siècle, avant d'être racheté par le seigneur de Taillefer en 1314. Il s'agit d'une fortification semi-troglodytique, établie à flanc de falaise pour servir d'assise à la seigneurie et contrôler un gué sur la Dordogne. L'accès se fait à l'ouest par le biais d'un chemin étroit formé de marches taillées dans le rocher qui mènent vers une porte en arc brisé datable du 15e siècle.
Les vestiges de murs d'enceinte arasés délimitent une terrasse d'environ 150 m2 sur laquelle s'élevaient plusieurs bâtiments adossés à la falaise. Le plus ancien formait la partie centrale de l'ensemble bâti actuel. Les trous d'encastrement de poutres et les traces de blocages au mortier de chaux qui unifiaient la paroi rocheuse indiquent qu'il comprenait au moins deux niveaux aménagés. Des traces d'enduit peint, simulant un grand appareil rouge à joints blancs et cerné de noir, sont encore visibles au dessus d'un épais remblai de destruction, sur un panneau de 2,40 m de hauteur et 1,50 m de largeur aujourd'hui exposé aux intempéries. Seules les assises inférieures de la façade sud de ce bâtiment fortifié sont conservées. Elles révèlent une construction soignée, en moellons calcaire assisés, et suggèrent la présence d'un angle arrondi vers l'ouest.
De part et d'autre de ce bâtiment pouvant être daté du 12e ou du 13e siècle, des extensions semblent avoir été réalisées le long de la paroi rocheuse. A l'est, un ensemble de murs ferme une plateforme sur laquelle ouvre une grotte aménagée qui a pu servir d'espace de stockage et de refuge. A l'ouest, un mur arasé percé de jours en archère longe un passage étroit qui peut être identifié comme une sorte de chemin de ronde couvert de tuiles à la période moderne.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
calcaire ; moellon
Voûtes :
roche en couvrement
Commentaire descriptif :
Les ruines du château, ou de la "roque", de Gluges, dit de la Fon ou de Taillefer, sont visibles à l'extrémité du village, dominant les habitations organisées le long d'une rue principale. Il s'agit d'une fortification semi-troglodytique, établie à flanc de falaise pour servir d'assise à une seigneurie locale et contrôler, sur le chemin de Martel à Montvalent, un passage sur la Dordogne ainsi qu'un port.
L'accès se fait à l'ouest par le biais d'un chemin étroit formé de marches taillées dans le rocher qui mènent vers une porte couverte d'un arc brisé en moellons équarris de travertin. Les vestiges de murs d'enceinte arasés délimitent une terrasse d'environ 150 m2 sur laquelle s'élevaient plusieurs bâtiments adossés à la falaise. Le plus ancien formait la partie centrale de l'ensemble bâti actuel. Les trous d'encastrement de poutres et les traces de blocages au mortier de chaux qui unifiaient la paroi rocheuse indiquent qu'il comprenait au moins deux niveaux aménagés. Seules les assises inférieures de la façade sud de ce bâtiment fortifié sont conservées. Elles révèlent une construction soignée, en moellons calcaire assisés, et suggèrent la présence d'un angle arrondi vers l'ouest. De part et d'autre de cette maçonnerie pouvant correspondre aux structures les plus anciennes, des extensions semblent avoir été réalisées le long de la paroi rocheuse. A l'est, un ensemble de murs ferme une plateforme sur laquelle ouvre une grotte aménagée qui a pu servir d'espace de stockage et de refuge. A l'ouest, un mur arasé percé de jours en archère longe un passage étroit qui peut être identifié comme une sorte de chemin de ronde couvert de tuiles à la période moderne.
Technique du décor :
peinture
Représentation :
faux appareil
Précision sur la représentation :
Des traces d'enduit peint sont conservées au dessus d'un épais remblai de destruction, sur un panneau de 2,40 m de hauteur et 1,50 m de largeur malheureusement exposé aux intempéries. La peinture représente un faux appareil rouge à joints blancs et cerné de noir.
Etat de conservation :
vestiges

Localisation

Commune :
Martel
Lieu-dit ou secteur urbain :
Gluges
Aire d'étude :
Lot
Référence cadastrale :
1812 D2 554 ; 2011 BM 286
Milieu d'implantation :
en écart

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602724NUCA - Localisation sur la carte IGN. - Cassan, Elodie (reproduction), (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602725NUCA - Vestiges du château accrochés à la falaise : vue d'ensemble depuis l'est. - Scellès, Maurice ; Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602726NUCA - Localisation des parcelleS sur le plan cadastral actualisé en 2011. - Cassan, Elodie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602727NUCA - Extension percée d'une porte en arc brisé à l'entrée du site : vue depuis le sud. - Scellès, Maurice ; Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602728NUCA - Vestiges du château accrochés à la falaise : vue d'ensemble depuis le sud. - Cassan, Elodie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602729NUCA - Maçonneries arasées à flanc de falaise : vue d'ensemble depuis le sud. - Scellès, Maurice ; Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602730NUCA - Détail des maçonneries anciennes appareillées, vues depuis le sud. - Cassan, Elodie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602731NUCA - Traces d'encastrement et d'aménagement sur la paroi de la falaise : vue depuis le sud-est. - Cassan, Elodie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602732NUCA - Porte en arc brisé à l'entrée actuelle du site : vue depuis l'ouest. - Scellès, Maurice ; Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602733NUCA - Terrasse aménagée à flanc de falaise, vue depuis l'est. - Cassan, Elodie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602734NUCA - Traces d'encastrement et d'aménagement sur la paroi de la falaise : vue depuis le sud. - Cassan, Elodie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602735NUCA - Abri sous-roche aménagé avec trou d'encastrement de poutre (au centre de l'image). - Cassan, Elodie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602736NUCA - Traces d'enduit peint à décor de faux-appareil sur la paroi rocheuse aménagée : vue depuis l'est. - Cassan, Elodie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602737NUCA - Fragment d'un piédroit de baie chanfreiné. - Cassan, Elodie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602738NUCA - Jour en archère percé dans une maçonnerie tardive à l'extrémité ouest de la terrasse aménagée. - Cassan, Elodie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602739NUCA - Abri sous roche accessible depuis la terrasse fortifiée : vue depuis le sud. - Cassan, Elodie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602740NUCA - Galerie prolongeant l'abri sous roche intégré dans la fortification : vue depuis le sud. - Cassan, Elodie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602741NUCA - Bâtiments construits en contre-bas du site fortifié : vue d'ensemble depuis le sud-ouest. - Cassan, Elodie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602742NUCA - Vue sur les toits du village de Gluges, depuis l'ouest. - Scellès, Maurice ; Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602743NUCA - Extrait de la section D2 du plan cadastral du début du 19e siècle. - Cassan, Elodie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Martel (Lot), château fort dit "repaire de la Fon", abri troglodytique.
Référence : IVD46_20134602744NUCA - Localisation du château sur le plan cadastral de Gluges du début du 19e siècle. - Cassan, Elodie, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Documents liés

Bibliographie :
Champeval (Jean-Baptiste), Dictionnaire des familles nobles et notables de la Corrèze, 2 vol., Tulle, 1911-1913 (réimp. Marseille, 1976).
Guély (Marguerite), L'histoire de Gluges d'après les archives de Martel, Ed. Les Amis de Gluges, 2002.

Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de la Vallée de la Dordogne lotoise
Référence :
IA46103003
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Cassan Elodie
Date de publication :
2013
Date de mise à jour :
2015/01/02
Conseil général du Lot