Recherche en cours...


Recherche

château

L'église Sainte-Néboule fait partie des possessions de l'abbaye de Figeac en 1146, puis disparaît de la documentation postérieure. En 1299, c'est l'hôpital (ou le prieuré ?)

Historique

Datation principale :
13e siècle (?) ; 14e siècle (?) ; 18e siècle ; 1er quart 19e siècle (?)
Commentaire historique :
L'église Sainte-Néboule fait partie des possessions de l'abbaye de Figeac en 1146, puis disparaît de la documentation postérieure. En 1299, c'est l'hôpital (ou le prieuré ?) de Sainte-Néboule (Saint-Lobère, Sainte-Lupule ou encore Sainte-Anabole) qui est cédé à l'évêque de Cahors par les religieuses de l'Hôpital-Beaulieu dans le cadre d'un échange (N. Bru, 1998). Dans les années 1300-1312, l'évêque de Cahors Raymond de Pauchel cède ce qui est désormais qualifié de "repayrium de Sancta Lobola" à Arnal Barasc, seigneur de Béduer, en échange de sa part de Cajarc (J. Lartigaut, 1989). En 1392, Dorde Barasc fait hommage au comte d'Armagnac pour l'"affarium" de Sainte-Néboule qu'il tient en fief noble (N. Bru, 1998), et en 1504, François de Barasc, seigneur de Béduer et de Gréalou, tient Sainte-Néboule avec toutes justices : Sainte-Néboule fait alors partie du douaire de sa mère, Claude de Balzac (L. d'Alauzier, 1984). Les seigneurs de Béduer possèdent le domaine jusqu'à la Révolution, mais la directe en est cédée aux Lagarde de Saignes, puis aux Lestrade en 1590, et passe ensuite par héritage aux Lostanges ; le domaine est vendu comme bien national en 1792 (C. Didon, 1996).
La partie la plus ancienne, peut-être du 13e siècle, serait la chapelle qui constitue le rez-de-chaussée de l'aile sud, tandis que le corps principal ne paraît pas antérieur au 14e siècle. L'aile nord peut dater du 18e siècle ou du début du 19e siècle. Tous les bâtiments de dépendances figurent sur le plan cadastral de 1833, avec cependant un emplacement différent pour le pigeonnier qui a donc été reconstruit au 19e siècle en remployant les colonnes qui le portent.
Le choeur de la chapelle, qui avait été transformé en citerne, a été restauré, puis béni par l'évêque de Cahors le 19 novembre 2011.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
calcaire ; moellon ; bois ; pan de bois
Matériaux de la couverture :
ardoise ; tuile plate ; tuile creuse
Vaisseau(x) et étage(s) :
2 étages carrés ; étage de comble
Voûtes :
voûte en berceau plein-cintre
Forme de la couverture :
toit à longs pans ; croupe ; toit en pavillon
Escalier :
escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
Commentaire descriptif :
Le logis se compose d'un corps principal et d'une aile en retour d'équerre, au sud, à laquelle fait pendant un corps à un seul niveau au nord. Le premier niveau de l'aile sud correspond à la nef de la chapelle : couvert par un plafond, il conserve des fenêtres couvertes par des arcs brisés aujourd'hui murées ; dans son prolongement à l'est, le choeur est voûté en berceau plein-cintre. Sur le choeur a été bâtie une tour contre laquelle vient s'appuyer le corps principal. Une porte couverte d'un arc brisé donne accès, à l'ouest, au rez-de-chaussée qui est voûté ; il est éclairé par des jours chanfreinés. Un escalier droit extérieur, établi contre l'aile sud, conduit à la salle de l'étage à laquelle on accède par une porte à arc brisé. Dans l'élévation orientale sont conservées deux croisées dont les encadrements, les meneaux et les traverses sont chanfreinées.

Localisation

Commune :
Béduer
Lieu-dit ou secteur urbain :
Saint-Néboule
Aire d'étude :
Lot
Référence cadastrale :
1833 C3 136, 137, 138, 139 ; 2014 C 243
Milieu d'implantation :
isolé

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Béduer (Lot), château.
Référence : IVR73_20144604443NUCA - Extrait du plan cadastral 2014 C. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Béduer (Lot), château.
Référence : IVR73_20144604444NUCA - Extrait du plan cadastral 1833 C3. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Béduer (Lot), château.
Référence : IVR73_20144604445NUCA - Logis, élévations sur cour : vue en direction de l'angle sud-est. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Béduer (Lot), château.
Référence : IVR73_20144604446NUCA - Logis, élévation postérieure (est) vue depuis le nord-est. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Béduer (Lot), château.
Référence : IVR73_20144604447NUCA - Pigeonnier. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Documents liés

Bibliographie :
Alauzier (Louis d'), Le dénombrement de 1504 en Quercy pour le ban et l'arrière-ban, dans Bulletin de la Société des Etudes du Lot, t. CV, 1984, p. 223.
Lartigaut (Jean), Les paroisses de la châtellenie de Béduer, dans Bulletin de la Société des Etudes du Lot, t. CX, 1989, p. 248,
Didon (Catherine), Châteaux, manoirs et logis. Le Lot, Chauray, Ed. Patrimoine medias, 1996, p. 201.
Bru (Nicolas), L'occupation du sol au Moyen Age dans le canton ouest de Figeac, mémoire de maîtrise d'Histoire sous la direction de Mme Sylvie Faravel et de M. Gérard Pradalié, Université de Toulouse-Le Mirail, 1998, vol. 1, p. 83-85.

Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de Cahors et du sud du Lot
Référence :
IA46101563
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Séraphin Gilles ; Scellès Maurice
Date de publication :
2014
Date de mise à jour :
2015/01/02
Conseil général du Lot