Recherche en cours...


Recherche

manoir

Le fief appartient au 14e siècle aux Othon (C. Didon, 1996). En 1460, le seigneur (dont le nom n'est pas connu) du repaire de La Gache oblige un tenancier à quitter la maison qu'

Historique

Datation principale :
14e siècle (?) ; limite 16e siècle 17e siècle
Commentaire historique :
Le fief appartient au 14e siècle aux Othon (C. Didon, 1996). En 1460, le seigneur (dont le nom n'est pas connu) du repaire de La Gache oblige un tenancier à quitter la maison qu'il avait été autorisé à bâtir dans l'enceinte, et l'autorise à prendre des pierres de taille du mur d'enceinte pour construire sa nouvelle habitation (J. Lartigaut, 2001, p. 124). En 1466, noble Jean de Boysson, marchand de Figeac, "arrente" sa borie de La Gache, avec possibilité de s'y retirer en cas d'épidémie, mais il n'agirait pourtant que comme tenancier (J. Lartigaut, 2001, p. 322). Les Lascases en avaient-ils conservé la seigneurie que Delphine Othon, remariée avec Guillaume de Lascases, récupère vers 1450 à la suite d'un long procès (C. Didon, 1996) ? Ce sont eux qui possèdent en tout cas La Gache au 16e siècle et qui, restés catholiques, se heurtent aux Cornely, seigneurs protestants de Camboulit : en 1573, Charles de Cornely s'empare de La Gache et fait démolir le repaire. En 1634, Jean de Lascases vend La Gache à un bourgeois de Figeac, Jean Cassagnes, et en 1684, les Gary sont devenus seigneurs des lieux (C. Didon, 1996).
L'édifice actuel conserve des parties datables du 14e siècle, et les marques d'une importante reconstruction qui peut se situer à la fin du 16e siècle ou au début du 17e.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
pierre ; moellon ; moellon sans chaîne en pierre de taille ; pierre de taille
Matériaux de la couverture :
tuile plate
Vaisseau(x) et étage(s) :
2 étages carrés
Forme de la couverture :
toit à longs pans ; croupe
Escalier :
escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
Commentaire descriptif :
Le château est édifié sur le haut du coteau qui borde la vallée du Célé, à son confluent avec le ruisseau du Drauzou. Le logis comporte au sud-ouest un corps de bâtiment carré, construit en moellons équarris régulièrement assisés, qui conserve, au dernier niveau, une fenêtre simple couverte d'un arc trilobé et qui pourrait être la tour du repaire du Moyen Age. Le corps de bâtiment nord-est, de plan barlong, présente dans son élévation sud-est une maçonnerie en pierre de taille qui peut appartenir à la même époque. Les parties reconstruites vers 1600 sont en moellons de tout venant avec chaîne en pierre de taille.
Les deux corps de bâtiment sont reliés par une aile peu profonde, précédée par un grand escalier à volées droites, ouvert sur la cour.

Localisation

Commune :
Camboulit
Lieu-dit ou secteur urbain :
Gache (la)
Aire d'étude :
Lot
Référence cadastrale :
1834 B1 116 ; 2014 B 601
Milieu d'implantation :
isolé

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Camboulit (Lot), manoir.
Référence : IVR73_20144604402NUCA - Extrait du plan cadastral 2014 B. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Camboulit (Lot), manoir.
Référence : IVR73_20144604403NUCA - Extrait du plan cadastral 1834 B1. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Camboulit (Lot), manoir.
Référence : IVR73_20144604404NUCA - Vue depuis le sud. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Camboulit (Lot), manoir.
Référence : IVR73_20144604405NUCA - Corps de bâtiment sud-ouest, parties hautes vues depuis le sud. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Camboulit (Lot), manoir.
Référence : IVR73_20144604406NUCA - Corps de bâtiment sud-ouest, élévation sud-est, détail : fenêtre simple trilobée. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Camboulit (Lot), manoir.
Référence : IVR73_20144604407NUCA - Corps de bâtiment nord-ouest, élévation sud-est. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Documents liés

Bibliographie :
Thamié (Pierre), Camboulit en Haut Quercy, Livinhac-le-Haut, 1991 (non consulté).
Didon (Catherine), Châteaux, manoirs et logis. Le Lot, Chauray, Ed. Patrimoine medias, 1996, p. 206.
Bru (Nicolas), L'occupation du sol au Moyen Age dans le canton ouest de Figeac, mémoire de maîtrise d'Histoire sous la direction de Mme Sylvie Faravel et de M. Gérard Pradalié, Université de Toulouse-Le Mirail, 1998, vol. 1, p. 117-119.
Lartigaut (Jean), Le Quercy après la guerre de Cent ans, Editions Quercy-Recherche, 2000, p. 125, 317, 319, 322.

Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de Figeac, du Ségala au Lot-Célé
Référence :
IA46101555
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Séraphin Gilles ; Scellès Maurice
Date de publication :
2014
Date de mise à jour :
2015/01/02
Conseil général du Lot