Recherche en cours...


Accueil > Rechercher > Recherche Base de données

Recherche

château

Dépendant des vicomtes de Turenne, Masclat appartient au 13e siècle aux Cardaillac (H. Viers, 1977, p. 55), auxquels il faut attribuer la tour qui constitue la partie centrale de

Historique

Datation principale :
13e siècle (?) ; limite 15e siècle 16e siècle ; Temps modernes
Commentaire historique :
Dépendant des vicomtes de Turenne, Masclat appartient au 13e siècle aux Cardaillac (H. Viers, 1977, p. 55), auxquels il faut attribuer la tour qui constitue la partie centrale de l'actuel corps de bâtiment principal, et peut-être le corps de logis et la seconde tour, plus petite, qui lui ont été ajoutés au nord-est.
Au siècle suivant, la seigneurie est passée par alliance aux Thémines, puis aux Ithier et par mariage à Hugues de Lopdat, à la fin du 14e siècle. Elle est ensuite partagée entre différentes familles : en 1504 (L. d'Alauzier, 1984), Jean d'Auriolle, évêque de Montauban, dénombre pour un quart de la seigneurie, aux côtés de Jean de Blanchefort, pour un quart également, et du cousin de celui-ci, Jean de Vervaix, dit de Masclat. Les deux ailes du corps principal actuel, flanquées aux angles de tours rondes, et la tour d'escalier sont datables de la fin du 15e siècle ou du début du 16e siècle et sont peut-être dues à Jean de Vervaix, dont le père hommage en 1465 à Guy de Pons pour le château et la châtellenie (H. Viers, 1977, p. 58). Deux dépendances encadrent la cour située au sud : d'après la notice Mérimée des Monuments historiques, l'une est du 17e siècle, l'autre du 19e et serait construite avec les pierres provenant de l'ancien prieuré de Caminel.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
calcaire ; pierre de taille ; moellon
Matériaux de la couverture :
ardoise ; tuile plate
Vaisseau(x) et étage(s) :
sous-sol ; rez-de-chaussée surélevé ; 3 étages carrés ; étage de comble
Voûtes :
voûte en berceau plein-cintre ; voûte en berceau segmentaire
Elévation extérieure :
élévation ordonnancée
Forme de la couverture :
toit en pavillon ; toit à longs pans brisés ; croupe brisée
Escalier :
escalier dans-oeuvre : escalier en vis
Commentaire descriptif :
Le château jouxte l'église paroissiale. Une grande cour s'étend devant le logis, au sud-ouest ; une seconde cour, à l'est, sur laquelle ouvre le portail actuel, est encadrée par deux bâtiments de dépendances. Le logis comporte une tour centrale, de plan carré, dont les murs ont plus de 2 m d'épaisseur à la base et dont la masse est bien délimitée en façade par les chaînes d'angle ; les baies sont modernes à l'exception de celles du niveau supérieur, dont deux sont couvertes d'arcs brisés. Les deux ailes accolées sont flanquées chacune d'une tour ronde, au sud-ouest et au sud-est, dont la couverture a disparu ; des demi-croisées murées et les canonnières en "trou de serrure", de grande dimension et chanfreinées, appartiennent à la même campagne de travaux que la porte de l'escalier, à linteau sous arc brisé et tores.
Le corps de logis médiéval accolé au nord-est est en pierre de taille et conserve dans son élévation sud-est, au niveau du rez-de-chaussée, les vestiges d'une arcade brisée et un jour muré ; il comporte un sous-sol couvert d'une voûte en berceau brisé.
Les élévations ont connu d'importantes modifications à l'époque moderne avec en particulier la création de grandes baies organisées en travées et de combles mansardés à lucarnes surmontées de frontons.
Technique du décor :
sculpture ; céramique
Représentation :
armoiries ; lion
Précision sur la représentation :
Armoiries des Fénelon (?) sur l'écu (contemporain ?) sculpté sur la clef de l'arc du portail d'entrée et dans un décor de gypserie d'un salon réaménagé au 19e siècle : (d'or) à trois bandes de (sinople) (la bordure doit-elle être prise en compte dans les armoiries ?). Armoiries des Vervaix, au-dessus d'une cheminée au rez-de-chaussée (d'après H. Viers) : (d'azur) à 5 bandes (d'or).
Un médaillon remployé au revers d'une lucarne inscrit un lion qui, pour Dominique Watin-Grandchamp (2006), pourrait être celui des Cardaillac ; D. Watin-Grandchamp fait également état de carreaux de pavement en terre cuite estampés.

Localisation

Commune :
Masclat
Aire d'étude :
Lot
Référence cadastrale :
2013 A 691, 692
Milieu d'implantation :
en village

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Masclat (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604460NUCA - Jour en meurtrière dans le mur d'enceinte. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Masclat (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604457NUCA - Extrait du plan cadastral 2013 A. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Masclat (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604458NUCA - Partie supérieure du portail. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Masclat (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604459NUCA - Vue depuis le portail d'entrée, au sud. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Documents liés

Bibliographie :
Viers (Henri), Masclat-en-Quercy (chronique historique), dans Bulletin de la Société des Etudes du Lot, t. XCVIII, 1977, p. 53-75.
Alauzier (Louis d'), Le dénombrement de 1504 en Quercy pour le ban et l'arrière-ban, dans Bulletin de la Société des Etudes du Lot, t. CV, 1984, p. 215, 272, 283, .
Roudié (P.), Masclat, Hermé, 1986 (non consulté).
Didon (Catherine), Châteaux, manoirs et logis. Le Lot, Chauray, Ed. Patrimoine medias, 1996, p. 107.

Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays Bourian
Sources :
A. DRAC de Midi-Pyrénées : dossier de protection au titre des Monuments historiques, par Dominique Watin-Grandchamp, 2006.
Référence :
IA46101524
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Séraphin Gilles ; Scellès Maurice
Date de publication :
2013
Date de mise à jour :
2015/01/02
Date de la protection :
2007/05/16 : inscrit MH
Référence de la notice M.H. :
PA46000039
Conseil général du Lot