Recherche en cours...


Recherche

tour dite Tour de Laudamie

La forme des fenêtres géminées du dernier niveau inviterait à ne pas situer la construction de la tour avant l'extrême fin du 13e siècle ou le début du 14e. (Il faudrait cep

Historique

Datation principale :
limite 13e siècle 14e siècle
Commentaire historique :
La forme des fenêtres géminées du dernier niveau inviterait à ne pas situer la construction de la tour avant l'extrême fin du 13e siècle ou le début du 14e. (Il faudrait cependant pouvoir connaître l'ampleur de la restauration qu'a connue l'édifice à la fin du 20e siècle.) Des portes et des fenêtres manifestement repercées témoignent d'aménagements postérieurs à la construction.
La première mention, implicite, de l'édifice apparaît en 1380, lorsque Louis Othon, l'un des co-seigneurs de Camboulit, est dit seigneur de Laudamie (N. Bru, 1998).

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
grès ; calcaire ; pierre de taille
Matériaux de la couverture :
tuile plate
Vaisseau(x) et étage(s) :
3 étages carrés
Forme de la couverture :
toit en pavillon
Commentaire descriptif :
La tour était liée à un corps de logis, au sud, dont ne subsistent que les arrachements des deux murs. L'arrachement d'un mur épais au milieu de l'élévation orientale appartient au premier mur d'enceinte du castrum. D'autres bâtiments ont dû appartenir au même ensemble, dont peut-être celui de l'actuelle parcelle 677, dont un angle est lié à un départ de mur qui conserve les traces d'une porte.
La tour, à quatre niveaux, est construite en pierre de taille de grès, mais les encadrements des baies et un fond de placard (?) sont en calcaire. Il semble que le rez-de-chaussée ne comportait pas de porte à l'origine : l'arcade brisée de l'élévation nord, dont la clef est timbrée d'un écu lisse, a en effet été ménagée après-coup. Des traces de reprises sont également très visibles autour de la porte du premier étage de la même élévation. Les élévations extérieures comportent cependant trois portes d'origine : l'une, dans l'élévation est, ouvrait au deuxième étage sur la courtine du mur d'enceinte, les deux autres, dont la fonction est inconnue, apparaissent aux deuxième et troisième étages dans l'élévation ouest. La seule baie géminée à arcs, dont on ne distingue plus que les traces autour d'une baie rectangulaire, se trouvait au deuxième étage, au nord. Les trois baies géminées du dernier niveau sont à linteaux et trumeau : elles ne paraissent pas être des inventions de la récente restauration, mais il faudrait pouvoir identifier les parties éventuellement refaites.
Etat de conservation :
restauré

Localisation

Commune :
Camboulit
Aire d'étude :
Lot
Référence cadastrale :
2010 A01 159
Milieu d'implantation :
en village

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Camboulit (Lot), tour.
Référence : IVR73_20134604755NUCA - Parties hautes vues du nord-ouest. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Camboulit (Lot), tour.
Référence : IVR73_20134604749NUCA - Vue depuis le sud-ouest. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Camboulit (Lot), tour.
Référence : IVR73_20134604750NUCA - Vue depuis le sud-est. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Camboulit (Lot), tour.
Référence : IVR73_20134604751NUCA - Vue depuis le nord-est. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Camboulit (Lot), tour.
Référence : IVR73_20134604752NUCA - Elévation nord. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Camboulit (Lot), tour.
Référence : IVR73_20134604753NUCA - Elévation nord, détail : traces d'une baies géminée disparue autour de la baie rectangulaire. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Camboulit (Lot), tour.
Référence : IVR73_20134604754NUCA - Elévation nord, détail : vue du rez-de-chaussée. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Camboulit (Lot), tour.
Référence : IVR73_20134604926NUCA - Extrait du plan cadastral 2013 A. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Camboulit (Lot), tour dite Tour de Laudamie.
Référence : IVR73_20134604929NUCA - Elévation sur la rue du bâtiment de la parcelle 677 et vestige d'un mur à l'angle de la parcelle 159. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Camboulit (Lot), tour dite Tour de Laudamie.
Référence : IVR73_20134604930NUCA - Vestiges d'un mur lié au bâtiment de la parcelle 677, avec les vestiges d'une porte. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Documents liés

Bibliographie :
Didon (Catherine), Châteaux, manoirs et logis. Le Lot, Chauray, Ed. Patrimoine medias, 1996, p. 204.
Bru (Nicolas), L'occupation du sol au Moyen Age dans le canton ouest de Figeac, mémoire de maîtrise d'Histoire sous la direction de Mme Sylvie Faravel et de M. Gérard Pradalié, Université de Toulouse-Le Mirail, 1998, vol. 1, p. 112-113.

Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de Figeac, du Ségala au Lot-Célé
Référence :
IA46101514
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Séraphin Gilles ; Scellès Maurice
Date de publication :
2013
Date de mise à jour :
2015/01/02
Conseil général du Lot