Recherche en cours...


Recherche

château

Le château de Lalande est lié, dès l'origine semble-t-il, à celui du Boulvé et à un lignage connu sous le nom de Séguier ou de la Siquayrie. Il est très vraisemblable que l

Historique

Datation principale :
4e quart 14e siècle (?) ; 1ère moitié 15e siècle ; 2e moitié 16e siècle
Commentaire historique :
Le château de Lalande est lié, dès l'origine semble-t-il, à celui du Boulvé et à un lignage connu sous le nom de Séguier ou de la Siquayrie. Il est très vraisemblable que les Séguier du Boulvé aient été les descendants d'une famille de Gascogne connue au 11e siècle sous le nom de Lalande. Le cartulaire de Moissac a enregistré des mentions de ces lignages dès le milieu du 11e siècle. Le lieu-dit Lalande évoqué dans le nom de ce lignage est sans doute celui qui se situe près de Valence-d'Agen, dans la vallée de la Barguelonne. Sans doute les Lalande, chez qui le prénom Ségui est récurrent, étaient-ils étroitement apparentés aux Boulvé, eux-mêmes liés apparemment aux Durfort, présents également au milieu du 11e siècle à la fois dans la région de Bélaye et dans les environs de Moissac. La récurrence significative du prénom Séguy expliquerait le nom du lignage des Séguier dont le fief de Lalande près du Boulvé serait né du transfert toponymique du Lalande de la basse plaine garonnaise.
Parmi les membres les plus notables de la famille de Séguier, il convient de noter Guillaume Séguier, coseigneur de Bélaye, présent à Avignon en 1325 aux côtés du cardinal Arnaud de Via et, surtout, Pierre Séguier qui fut évêque d'Elne, fondateur d'une chapelle dans la nouvelle église de Bélaye édifiée après 1353. Chacun des deux pourrait avoir joué un rôle dans l'édification du repaire de Lalande, qu'une canonnière archaïque permettrait de situer à la fin du 14e siècle ou dans la première moitié du 15e. Vers 1340, Jeanne de la Siquayrie transmit à son mari, Bernard d'Orgueil, les repaires du Boulvé et de Lalande mais, en 1401, leur héritier, Bertrand d'Orgueil, dans un hommage fait à l'évêque de Cahors, notait que ses terres étaient encore au pouvoir des "Anglais". Le château passe ensuite par alliance aux Montaigu (C. Didon, 1996). Le logis a été en grande partie reconstruit dans la seconde moitié du 16e siècle.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
calcaire ; pierre de taille ; moellon
Voûtes :
voûte en berceau plein-cintre ; coupole
Escalier :
escalier hors-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie
Commentaire descriptif :
Les vestiges de l'ancien repaire sont aujourd'hui morcelés sur plusieurs parcelles qui constituent le noyau du hameau de Lalande. Quatre ensembles de bâtiments peuvent donc être individualisés parmi les vestiges encore identifiables. D'autres se dissimulent très vraisemblablement derrière les enduits des nombreux bâtiments modernisés qui sont actuellement implantés dans le périmètre du site. L'ensemble esquisse un polygone dans les contours duquel on croit percevoir les traces d'un site terrassé d'une cinquantaine de mètres de diamètre.
Les constructions médiévales dessinent deux espaces adjacents suggérant une partition de l'ensemble en deux unités attenantes. A une quinzaine de mètres au sud de la demeure reconnue aujourd'hui comme le "château de Lalande" (bâtiment A, parcelle 983), un bâtiment rectangulaire massé, inclus dans la parcelle 253 (bâtiment B), pourrait correspondre à une ancienne tour féodale, autrement dit un donjon. Cinq mètres en arrière, les communs du château actuel (bâtiment C, parcelle 983) renferment les traces d'une salle et de murs médiévaux qui appartiennent à un second logis et ceux d'un mur d'enceinte qui le réunissait probablement au premier logis. Un peu plus au sud encore, une courtine imposante (bâtiment D), épaulée par un contrefort, marque la limite des parcelles 253, 911 et 912 et dessine un rectangle de 20 à 30 m de côté environ, flanqué sur son front nord d'un pavillon habitable.
L'actuel "château de Lalande" est un long bâtiment rectangulaire, flanqué à son angle nord-est par une tour ronde et, sur sa face nord, par une seconde tour de plus faible diamètre. Il comporte un niveau de soubassement voûté en berceau plein-cintre et éclairé par quatre jours rectangulaires au nord, qui peut être attribué dans son ensemble à l'époque médiévale ; on y accédait par un large escalier droit accolé à l'élévation sud, côté cour. Deux portes donnent accès au niveau de soubassement des tours : celui de la tour nord-est est couvert d'une coupole aplatie et il était équipé d'une canonnière battant le flanc oriental de l'édifice. Les étages résultent pour l'essentiel de la reconstruction du 16e siècle : ils conservent une demi-croisée et des cheminées de la Renaissance. Au premier étage de la tour nord-est ont été ménagées des bouches à feu à fente verticale.
De ce qui était peut-être une tour médiévale (bâtiment B), seules deux élévations extérieures ont pu être observées. Il s'agissait d'une construction de 7,80 m sur 9,60 m, qui ne comporte plus aujourd'hui qu'un étage. Un important massif de maçonnerie, rampant, accolé à la base de l'élévation est, a pu porter un escalier.
Au centre du site, des structures médiévales aujourd'hui partagées entre plusieurs bâtiments paraissent résulter du morcellement d'un bâtiment originel unique (bâtiment C), que la présence de cheminées et de fenêtres permettent d'identifier comme un ancien logis. L'ensemble totalisait une vingtaine de mètres de longueur pour une largeur variable de 5 à 8,50 m environ et se composait de plusieurs volumes inégaux, dont certains ne sont plus qu'à peine reconnaissables. Ils comportaient des parties habitables à en juger par la présence de cheminées, de placards et d'une fenêtre à remplage trilobé.
Ce bâtiment central était solidaire d'un mur d'enceinte (D), épais d'1,30 m environ, enfermant un espace quadrangulaire d'une vingtaine de mètres de côté au moins. Le front ouest de l'enceinte, le mieux conservé, présente sur l'extérieur un épais contrefort qui portait peut-être une échauguette. Sur la face intérieure de la courtine, un grand arc rampant indique l'emplacement d'un escalier, permettant sans doute d'accéder au chemin de ronde. A l'est, un mur épais d'1,05 m a pu faire partie de l'enceinte qui a en revanche entièrement disparu côté sud.
Etat de conservation :
vestiges

Localisation

Commune :
Bélaye
Lieu-dit ou secteur urbain :
Lalande
Aire d'étude :
Lot
Référence cadastrale :
1811 G1 536, 538, 541, 542, 543 ; 2013 G01 913
Milieu d'implantation :
isolé

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605351NUCA - Extrait du plan cadastral 2013 G01 : emprise du château. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605352NUCA - Relevé des vestiges reporté sur l'extrait du plan cadastral 2013. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605353NUCA - Elévation nord du bâtiment A, vue depuis l'ouest. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605354NUCA - Elévation nord du bâtiment A, vue depuis l'ouest. Partie ouest. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605355NUCA - Elévation est du bâtiment A, entre les deux tours. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605356NUCA - Tour d'angle nord-est du bâtiment A. A la base, débouché d'un ancien conduit de latrine ? - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605357NUCA - Elévation est du bâtiment A, vue depuis le sud-est. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605358NUCA - Elévation est du bâtiment A. Vestiges de fenêtre chanfreinée remployés dans le piédroit d'une porte cochère moderne. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605359NUCA - Bâtiment A, angle de la tour nord-est et de l'élévation est. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605360NUCA - Bâtiment A, élévation est : fenêtre moulurée du rez-de-chaussée surélevé. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605361NUCA - Bâtiment A, niveau de soubassement voûté en berceau. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605362NUCA - Bâtiment A. Ancienne porte d'entrée de la salle du niveau de soubassement. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605363NUCA - Bâtiment A. Vestiges de l'ancienne porte d'entrée de la salle du niveau de soubassement et de son escalier d'accès. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605364NUCA - Bâtiment A. Porte d'accès au niveau de soubassement de la tour d'angle. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605365NUCA - Bâtiment A. Niveau de soubassement de la tour d'angle. Porte d'accès et niche de canonnière. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605366NUCA - Bâtiment A. Voûte de la salle du niveau de soubassement de la tour d'angle partiellement reconstruite. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605367NUCA - Bâtiment A, niveau de soubassement de la tour d'angle niche de canonnière condamnée. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605368NUCA - Bâtiment A, salle du niveau de soubassement : fenêtre chanfreinée à appui taluté en gradin et ancienne porte d'accès à la tour médiane. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605369NUCA - Bâtiment A, salle du niveau de soubassement : retraite de parement et fosse maçonnée mise au jour par un sondage. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605370NUCA - Bâtiment A, rez-de-chaussée surélevé de la tour : cheminée du 16e siècle. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605371NUCA - Bâtiment A, rez-de-chaussée surélevé de la tour : cheminée du 16e siècle et niche de latrines. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605372NUCA - Bâtiment A, rez-de-chaussée surélevé de la tour : porte d'accès accostée d'une bouche à feu. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605373NUCA - Bâtiment A, rez-de-chaussée surélevé, angle sud-est du logis. Vestiges des maçonneries médiévales appareillées. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605374NUCA - Bâtiment A, rez-de-chaussée surélevé : mur de refend porté par un arc de décharge. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605375NUCA - Bâtiment A, rez-de-chaussée surélevé : vestiges d'une fenêtre à coussièges. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605376NUCA - Bâtiment B (à droite). Elévation orientale longée par une rampe d'accès (ancien escalier ?). - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605377NUCA - Bâtiment B, élévation nord. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605378NUCA - Bâtiment B, élévation orientale, maçonnerie appareillée médiévale de la rampe d'accès. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605379NUCA - Bâtiment C, vestiges de l'élévation nord. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605380NUCA - Bâtiment C, élévation nord, vestiges d'une ancienne porte médiévale. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605381NUCA - Bâtiment C, vestiges de l'élévation sud. Arrachement d'une partie de l'élévation et vestiges d'une ancienne porte dont subsiste le trou barrier. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605382NUCA - Bâtiment C, vestiges des maçonneries médiévales de l'angle nord-est. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605383NUCA - Bâtiment C, élévation sud. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605384NUCA - Bâtiment C, élévation sud. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605385NUCA - Bâtiment C, élévation sud, vestiges d'une porte médiévale accostée d'une fenêtre trilobée. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605386NUCA - Vestiges d'un bâtiment détruit adossé au front nord de l'enceinte D et angle sud-ouest du bâtiment C. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605387NUCA - Bâtiment détruit adossé au front nord de l'enceinte D : vestiges d'une porte médiévale accostée d'une ancienne niche de latrines ( ?). - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605388NUCA - Mur d'enceinte D, front nord et angle nord-ouest. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605389NUCA - Front ouest de l'enceinte D, élévation intérieure. Vestiges de l'escalier d'accès au couronnement et de la porte d'accès à la tourelle de flanquement (latrines ?). - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605390NUCA - Front ouest de l'enceinte D, élévation intérieure. Vestiges de l'escalier d'accès au couronnement et de la porte d'accès à la tourelle de flanquement (latrines ?). - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605391NUCA - Front ouest de l'enceinte D. Elévation extérieure flanquée par une ancienne tourelle de latrines. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Bélaye (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605392NUCA - Emprise du site sur extrait du plan cadastral 1811 G1. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Documents liés

Bibliographie :
Lacoste (Guillaume), Histoire générale de la province de Quercy, Cahors, Girma, t. III, 1885, p. 28, 144, 159, 322.
Lartigaut (Jean), La châtellenie de Belaye au moyen âge, dans Bulletin de la Société des Etudes du Lot, t. C, 1979, p. 228-251.
Didon (Catherine), Châteaux, manoirs et logis. Le Lot, Chauray, Ed. Patrimoine medias, 1996, p. 248.

Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de Cahors et du sud du Lot
Référence :
IA46101508
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Séraphin Gilles ; Scellès Maurice
Date de publication :
2013
Date de mise à jour :
2015/01/02
Conseil général du Lot